Le blogue à la rescousse des jeunes qui n’aiment pas écrire

Comment amener les jeunes à développer le goût d’écrire, de lire et, conséquemment, d’apprendre et ce pour toute la vie? La docteure Patricia Fioriello propose de commencer avec un blogue!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Comment amener les jeunes à développer le goût d’écrire, de lire et, conséquemment, d’apprendre et ce pour toute la vie? La docteure Patricia Fioriello propose de commencer avec un blogue!

Pour la docteure Patricia Fioriello, inciter les jeunes à bloguer permet de les aider à aimer écrire, donc à aimer lire et, tout cela mis ensemble, à aimer apprendre! Elle rappelle, dans son article « How Blogging Can Help Reluctant Writers » publié sur le site Edudemic, qu’écrire est un processus, et que les habiletés inhérentes pourront être appliqués à de nombreux aspects de la scolarité. Allons voir plus en détails.

D’abord, l’auteure indique que tenir un blogue permet aux élèves de faire des liens entre différentes matières. Ceci semble particulièrement important si l’élève n’aime pas une matière en particulier. Écrire peut permettre de trouver des liens entre des sujets qui semblaient au départ complètement indépendants.

Ensuite, elle croit que bloguer encourage les élèves à maîtriser leurs émotions, à prendre part à une sorte de thérapie créative. Comparativement aux réseaux sociaux qui constituent une course à la popularité, le blogue devient une expérience personnelle et positive de s’exprimer.

Bloguer améliore aussi, selon le Dr. Fioriello, les habiletés en écriture. La rétroaction constructive de l’enseignant ou de la communauté favorise l’amélioration de la grammaire et de la structure de phrase, qui, à leur tour, augmente les habiletés de lecture. Au bout du compte, elle suppose que les élèves qui comprennent ce qu’ils lisent trouvent une plus grande satisfaction dans cette activité.

Elle suggère que l’enseignant soit lui-même bloggeur pour qu’il puisse partager sa passion de l’écriture avec les élèves.

Elle ne parle cependant pas vraiment de l’intérêt d’écrire sur un support technologique par rapport à un journal « papier » personnel, mais on comprend que le tout réside dans la rétroaction. On peut en savoir plus sur ses activités en visitant son site KidsLearnToBlog.com, dédié particulièrement à l’intégration du blogue comme outil avec les 13 ans et moins.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. En 2021, elle est reçue à l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct