La collaboration : une nouvelle démarche éducative

0

Alors que le système éducatif a trop longtemps misé sur la compétition, le modèle pédagogique du Cours de demain du Collège Sainte-Anne place la collaboration au cœur de sa vision, car c’est par l’interaction que les êtres humains parviennent à comprendre leurs apprentissages et à leur donner du sens.

La collaboration s’avère aussi être l’une des compétences primordiales pour relever les défis du quotidien et du monde du travail actuel, transformés par les technologies de l’information et des communications (TIC).

Durant tout le processus de l’apprentissage collaboratif, les étudiants combinent leurs compétences, leurs ressources et leurs efforts. Parce que tous enrichissent les différentes phases, le résultat est une co-création de qualité.

Comme le souligne dans son article Mme Isabelle Senécal, directrice de l’innovation pédagogique, « l’apprentissage collaboratif ne se limite pas à mettre de la connaissance en commun, mais consiste plutôt – par les apports de chacun et leurs interactions au sein du groupe – à construire un nouvel apprentissage. Il s’agit donc de progresser avec l’autre. »

Avec ce nouveau modèle, le rôle de l’enseignant évolue. Au-delà de la transmission des connaissances, il devient un guide. Ainsi, il formule l’objectif commun du groupe. Multipliant les fonctions, il est « modérateur » pour aider à la formation des équipes, « facilitateur » pour encourager la participation et le respect de l’engagement et « animateur » pour veiller au bon fonctionnement du groupe.

Pour rendre possible la collaboration, des endroits communs, physiques ou virtuels, sont requis. Ils peuvent se construire et évoluer au fil du projet collaboratif. Ces lieux d’apprentissage se composent d’un espace de travail individuel pour y faire, par exemple, évoluer ses idées et son travail, et d’un espace commun avec, entre autres, des murs d’affichage et un espace de communication.

Quant au système d’évaluation, il change aussi. Comme le but est de donner aux étudiants l’envie de collaborer, on s’intéressera à la performance de l’équipe, dont sa capacité à travailler ensemble et à s’entendre. Entre eux, ils pourront évaluer leurs coéquipiers selon des critères prédéfinis ou s’autoévaluer par rapport, par exemple, à l’écoute et au respect des idées dont ils ont fait preuve.

Comme l’a déclaré le président-directeur-général du Collège Sainte-Anne, Ugo Cavenaghi, « il faut mettre les jeunes en action! » Pour preuve, la collaboration, cette nouvelle action éducative, témoigne une fois de plus de la volonté du Collège d’œuvrer pour que chaque étudiant soit conscient de ses talents et qu’il puisse les élever à leur meilleur.

Commentaires