Le Rendez-vous RÉCIT : le Plan d’action numérique (PAN)

0

Le 20 novembre dernier, 6 ateliers gratuits étaient offerts en ligne par le RÉCIT afin d’introduire les acteurs éducatifs à diverses thématiques pouvant être explorées dans le cadre du Plan d’action numérique en éducation. Ces ateliers seront bientôt disponibles sur le site Web du RÉCIT.

Le PAN, ça change quoi?

Le deuxième atelier auquel j’ai assisté est celui sur le Plan d’Action Numérique qui a été présenté par Julie Chamberland et Guillaume Laforce du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Après avoir été introduit à l’historique du PAN, les participants ont été mis au parfum des principes directeurs et de l’esprit dans lequel le Plan d’action numérique a été lancé et se met en place. Enfin, les animateurs ont présenté les trois grandes orientations du Plan d’action et précisé certains aspects qui s’adressent davantage aux enseignants.

La nécessité du Plan d’action numérique

Pourquoi un Plan d’action numérique? S’inscrivant dans le processus des consultations en éducation qui ont été conduites dans les dernières années, ce plan est vraiment à l’image des besoins du réseau. La raison d’être du PAN est indéniable :

L’équipe du Bureau de la mise en oeuvre du Plan d’action numérique (BMOPAN) invite donc TOUS les acteurs impliqués de près ou de loin auprès des élèves à faire équipe pour « trouver les réponses ensemble tout au long de la mise en oeuvre du Plan d’action. » L’équipe du BMOPAN est constituée d’une dizaine d’intervenants avec des expériences professionnelles variées. Ceux-ci ont travaillé, et travaillent encore, en étroite collaboration avec différents acteurs du réseau scolaire. Le plan est porté par 4 valeurs et principes directeurs qui inspirent l’esprit des 33 mesures, mais surtout les gens qui les mettent en oeuvre : la collaboration, la flexibilité, la mutualisation et l’équité. “Travailler ensemble, être prêt à sortir de sa zone de confort, mettre en commun le fruit de son travail, pour que chacun ait accès aux outils technos, et mener vers l’atteinte de son plein potentiel.” Voilà un beau défi à relever!

L’esprit du PAN

Afin de pouvoir agir en fonction de ce qui se passe sur le terrain ET dans le monde des nouvelles technologies, le Plan d’action numérique se veut évolutif sur 5 ans. Les gens au Ministère sont sans équivoque :

« On n’a pas toutes les réponses, ça se veut évolutif et en ébullition. L’esprit est de prendre des décisions par rapport à ce que [les acteurs éducatifs vivent] dans leurs milieux et de toujours garder en tête que le numérique est au service de l’apprentissage, de l’acte pédagogique (et non l’inverse) »

Autrement dit, les technologies ne sont pas une finalité en soi, mais bien un support pour favoriser les apprentissages et faciliter l’enseignement.

Le Plan d’action n’est pas seulement celui du ministère, mais bien celui du réseau. Il s’agit donc de donner les moyens aux gens sur le terrain.

« C’est un début de quelque chose de plus grand. » – Julie Chamberland

Les 3 orientations du PAN

Les mesures mises en place dans le Plan d’action sont regroupées selon trois orientations : le développement des compétences, les pratiques d’enseignement et d’apprentissage et un environnement propice au déploiement. Les participants du webinaire ont eu la chance d’en apprendre davantage sur certains aspects développés ou qui seront lancés prochainement.

Orientation 1 : Développement des compétences

Il va de soi que pour mettre en place quelque chose de nouveau, pour éventuellement créer et innover, on doit parler du développement des compétences des élèves et des enseignants.

Pour ce faire, un cadre de référence des compétences du numérique établi en collaboration avec le GRIIPTIC est à paraître en 2019. Grâce à une étroite collaboration avec les acteurs du réseau, dont l’ensemble des conseillers pédagogiques du RÉCIT, celui-ci visera principalement à offrir un cadre dans un contexte multidisciplinaire. #collaboration

Afin de bien soutenir les enseignants dans leur formation continue professionnelle, le leadership “pédagonumérique” est un aspect essentiel. En misant sur un modèle d’accompagnement par des gens sur le terrain, on favorise le principe de contagion afin de rallier les troupes à la mise en place du PAN. Les milieux scolaires ont le choix de s’organiser selon leurs propres besoins : il est possible de créer une équipe d’experts, de libérer des enseignants pour recevoir des formations, etc. #flexibilité

Orientation 2 : Pratiques d’enseignement et d’apprentissage

Une ressource très intéressante en construction – la version bêta étant prévue pour l’automne 2019 – est la plateforme nationale des ressources éducatives numériques. L’intention est créer un espace mutuel où les ressources disponibles sont mises de l’avant et où les professionnels de l’éducation peuvent partager ce qu’ils ont créé. #mutualisation #flexibilité

Par ailleurs, des licences nationales payées par le MEES pour tous les pédagogues du réseau public québécois donnent accès aux ressources de la Collection de Vidéos Éducative, aux trousses de Télé-Québec, à Curio et au CAMPUS de l’Office National du Film. #équité

Enfin, l’accès à la formation à distance sera possible pour le primaire et le secondaire : le but étant de répondre aux besoins de clientèles spécifiques (régions éloignées, programme sports études, etc.) #équité #flexibilité

Orientation 3 : Environnement propice au déploiement

Afin de mettre en place les conditions adéquates au déploiement du PAN, l’aspect monétaire fait assurément partie de l’équation. C’est pourquoi certaines règles budgétaires ont été ajustées et d’autres ont été ajoutées.

Lors de l’atelier, les animateurs ont mentionné que le but était d’élargir la portée des ressources éducatives numériques pour mieux les intégrer et ainsi mieux soutenir ceux ayant des défis particuliers : CUA! #équité #flexibilité

Les règles budgétaires ont été mises en place pour s’assurer que les enseignants se sentent compétents et confiants dans l’intégration des TIC dans leur pratique. Ceci en leur permettant de bénéficier d’une ouverture dans la mesure de la formation continue, afin qu’elle corresponde à leurs besoins, un peu comme on le fait avec les élèves. #équité #flexibilité

N’hésitez pas à consulter les autoformations offertes par le RÉCIT et Cadre21. #collaboration

Pour en savoir davantage au sujet du Plan d’action numérique, vous pouvez vous référer à la série d’articles de l’École branchée.

Vous pouvez consulter la présentation de l’atelier et vous pouvez aussi revoir l’enregistrement du webinaire :

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!