L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE
0,00 $

Votre panier est vide.

Découvrir le Bunker de la science : une expérience de team building

Connaissez-vous le Bunker de la science? C’est un endroit à découvrir! Situé à Lévis, ce site a été imaginé par Zapiens, des passionnés convaincus que la science doit faire partie de l'enseignement de base de tous les Québécois.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Connaissez-vous le Bunker de la science? C’est un endroit à découvrir! Situé à Lévis, ce site a été imaginé par Zapiens, des passionnés convaincus que la science doit faire partie de l’enseignement de base de tous les Québécois.

J’ai eu le plaisir de faire leur connaissance lors du congrès de l’AQEP à la fin novembre 2017. Leur projet est devenu, pour moi, l’occasion de vivre une expérience hors du commun en famille, qui se traduit aussi en groupe-classe.

Bunker de la chimie

Lors de notre visite, nous avons participé à l’activité « Bunker de la chimie », destinée aux personnes de 10 ans et plus. Nous avons été plongés dans l’univers scientifique de 2021. Au terme d’un 3e conflit mondial, nous sommes devenus les acteurs d’un scénario post-apocalyptique. Nous représentions une poignée de scientifiques chargés d’une mission primordiale : préparer le renouveau. Une mission dans laquelle les enfants comme les adultes se sentent immédiatement investis. Vêtus de nos lunettes et de notre sarrau, c’était à nous, les Génies scientifiques, de trouver le lieu idéal pour reconstruire la société.

Il s’agit d’un concept génial, une activité ludique, éducative et interactive à vivre en famille et en sortie scolaire. Guidés par une animatrice scientifique chevronnée et, disons-le, extrêmement sympathique, le « Bunker de la chimie » place les participants en mode speed science. C’est le cas de le dire! On est appelé à réaliser cinq expériences fascinantes en huit minutes. Après chacune d’elle, on fait nos conclusions puis on range notre matériel. Ensuite, on assiste à des démonstrations de chimie impressionnantes et fascinantes de l’animatrice. Cet univers nous a émerveillés, informés et permis de faire équipe en famille au travers de ce grand défi à relever.

Objectif : resserrer les liens et avoir du plaisir

Mon objectif avec cette sortie était simple : avoir du plaisir en famille afin de resserrer nos liens. Mission accomplie! Cela se vivrait également très bien dans le cadre d’une sortie scolaire!

Cela me fait penser au team building. Vous savez ce que c’est? C’est une approche utilisée dans certains milieux du travail pour améliorer les relations entre les collègues. Cette approche peut aussi se vivre en famille. Pour en savoir plus, je me suis entretenue avec Mélina Deschênes, psychosociologue, qui a mis sur pied NOEUD, le premier organisme qui accompagne les familles en utilisant les bienfaits du team building.

« Le team building, c’est un moment où l’on sort de son quotidien pour oublier tout le reste et être dans l’amusement et le moment présent! C’est vraiment ça : retrouver le plaisir d’être ensemble », m’a confirmé Mélina.

Comment vivre du team building?

Sur le site de NOEUD, on peut s’inscrire pour recevoir gratuitement 10 fiches de jeux simples et amusants à réaliser en famille ou en classe qui s’inspirent du team building. Pour ce faire, la première étape est de sortir de son quotidien, afin de se débrancher des activités et des préoccupations routinières. Et ce quotidien, c’est souvent la classe et ses 4 murs!

Par la suite, pensez à diriger votre attention sur la qualité de votre présence. Entrez dans le jeu et sortez de votre rôle habituel d’encadrement. Dans ces moments, vous pourrez découvrir la vraie nature de vos élèves, leurs intérêts, et les voir agir spontanément sans craindre la réprimande. Vous allez commencer à entendre les rires et vivre un réel moment de plaisir à être ensemble. « L’enfant apprend par le jeu, il n’a besoin de personne pour lui signifier ce qu’il doit apprendre, il apprend à comprendre le monde naturellement », estime Mélina Deschênes.

Les indices à observer pendant le jeu #TEAMbuilding :

  • Vous ne verrez pas le temps passer
  • Vous aurez du plaisir
  • Vous entendrez des rires
  • Vous ressentirez un lien privilégié avec les jeunes
  • Vous vous sentirez calme et apaisé, tout le contraire du stress et de la performance
  • Vous aurez un sentiment de liberté
  • Vous vivrez l’absence de tensions (physiques) et vous verrez la présence de collaboration
  • Vous écouterez vos élèves partager leurs idées avec spontanéité pour apprendre à les connaître différemment
  • Vous ne vous entendrez pas souvent dire « non! »
  • Vous n’utiliserez pas les impératifs, vous serez plutôt dans les propositions
  • Vous serez fier de voir vos élèves agir
  • Vous développerez une meilleure compréhension du monde de vos élèves
  • Vous ferez confiance à vos élèves
  • Et plus encore…

À propos de l'auteur

Stéphanie Dionne
Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagne les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Redéfinir le laboratoire de sciences pour offrir des contextes d’apprentissage authentique

Dominic Tremblay, consultant en éducation qui a enseigné pendant plus de dix ans dans une école francophone de la région de Toronto, invite les enseignants à revoir leur définition de ce qu’est un « laboratoire scientifique ». « On peut faire des sciences partout », dit-il.

Un sondage révèle que les jeunes font confiance à la science, mais la situation demeure fragile

La Fondation canadienne pour l’innovation, en partenariat avec l’Acfas, réalisé un sondage afin de connaître les perceptions des jeunes Canadiens de 18 à 24 ans sur quatre enjeux scientifiques. Les résultats mettent en lumière l'écosystème médiatique dans lequel baignent les jeunes et l'importance de réaliser des activités de sensibilisation auprès d'eux.

Quelques repères pour pratiquer les sciences et les technologies hors laboratoire avec les élèves du primaire et du secondaire

Bien que le volet pratique des sciences et technologies pour générer des apprentissages et susciter la curiosité soit reconnu, celui-ci a été mis à mal avec la pandémie. Dans ce texte, Geneviève Allaire-Duquette présente certains repères pour guider les enseignants afin qu'ils puissent permettre aux élèves de poursuivre leurs apprentissages pratiques même hors d'un laboratoire.

Microlab ExAO : pour visualiser la science

Le professeur Nonnon de l'Université de Montréal a conçu un microlaboratoire informatisé qui permet de visualiser rapidement les résultats d'une expérimentation, rendant ainsi la science et les mathématiques plus concrètes pour les élèves.