COVID-19 : CoronaQuest, l’expérience d’un jeu vidéo pour accompagner la reprise de l’école

Apprendre les gestes barrières aux élèves, mais aussi leur donner un peu de sourire dans une rentrée compliquée, c’est le but de CoronaQuest, un jeu sérieux gratuit réalisé sur une initiative du service public de l’éducation du Canton de Vaud, en Suisse. Gratuit et offert en 10 langues, il permet d’aborder et de renforcer les aspects sanitaires, mais aussi simplement de parler des différentes émotions ressenties par les jeunes en classe et en famille.

Par Julien Schekter
Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) de l’Etat de Vaud, Suisse
Chef de projet CoronaQuest

Il est devenu, en Suisse, un outil pédagogique : en une semaine plus de 175 000 parties ont été jouées. Aujourd’hui, on en compte plus de 250 000 et le jeu commence à rayonner en dehors des frontières du pays. 

Le 11 mai 2020, les élèves suisses ont repris l’école. Dans les jours qui ont précédé, tout le monde s’est préparé : les parents en répétant des gestes avec leurs enfants et avec de précieux conseils, les enseignants en créant des conditions d’accueil et de transmission des consignes, les directions en organisant les bâtiments, le personnel, le matériel, le Département de l’éducation en coordonnant les mesures ainsi qu’en interprétant les décisions fédérales. Les élèves, eux, se sont souvent réjouis de retrouver leurs camarades, mais certains peut-être avec plus d’appréhension que d’autres, dans ce contexte où toutes ces personnes qui veillent sur leur santé sont entourées d’affiches rouges et répètent inlassablement leurs instructions. Une rentrée, c’est déjà assez stressant en soi, mais là, il y avait aussi des inquiétudes qui étaient transmissibles… 

Un jeu qui sert aussi à travailler sur les émotions que peuvent ressentir les élèves, à les aider à en parler.

C’est donc pour aider et pour accompagner les élèves dans cette reprise et dans ce contexte de COVID-19 que le jeu vidéo CoronaQuest a été créé, en seulement 12 jours grâce au talent des créateurs de DNA Studios. Il vise à renforcer les gestes barrières et les réflexes sanitaires, mais aussi à travailler sur les émotions que peuvent ressentir les élèves, à les aider à en parler : l’inquiétude, mais aussi la joie, de retrouver ses copains, la tristesse ou la colère également, parce que tout n’a pas peut-être pas été simple à la maison pendant le confinement. Parce que papa ou maman se sont peut-être retrouvés sans revenu ou parce qu’une hospitalisation ou un décès a frappé la famille. Il est important pour chaque élève de savoir que l’encadrement scolaire est là pour le soutenir et qu’entre eux, les élèves peuvent aussi s’aider et se montrer bienveillants.

CoronaQuest est gratuit puisque réalisé par l’éducation publique. Il est disponible sur tous les supports (téléphones intelligents, tablettes, ordinateurs) et traduit en 10 langues. C’est aussi un moyen d’aborder les événements actuels en classe. Une fiche pédagogique propose d’ailleurs de nombreuses activités destinées aux 5 à 16 ans autour du jeu.

Dans le jeu, pour atteindre la troisième et dernière ligue (on commence en ligue bronze, puis argent, avant d’atteindre le diamant) destinée aux joueurs plus avertis et peut-être aussi plus âgés, le défi promet d’être assez intéressant en termes de stratégie, mais il faut aussi un peu d’humour et de persévérance.


Recevez gratuitement chaque semaine l'École branchée Hebdo pour ne rien manquer de l’actualité pédagogique!



🤩 Vous avez envie de publier vous aussi à l'École branchée? N'hésitez surtout pas! Découvrez ici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!