COVID-19 : CoronaQuest, l’expérience d’un jeu vidéo pour accompagner la reprise de l’école

Apprendre les gestes barrières aux élèves, mais aussi leur donner un peu de sourire dans une rentrée compliquée, c’est le but de CoronaQuest, un jeu sérieux gratuit réalisé sur une initiative du service public de l’éducation du Canton de Vaud, en Suisse. Gratuit et offert en 10 langues, il permet d’aborder et de renforcer les aspects sanitaires, mais aussi simplement de parler des différentes émotions ressenties par les jeunes en classe et en famille.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Prendre exemple sur les enfants pour vivre une année mémorable

Témoignage d'un enseignant du CSS de Montréal sur la rentrée actuelle : « Je suis de retour à l’école et je vois le bonheur dans les yeux des élèves. L’école renaît de ses cendres, ils sont heureux de la retrouver. » Et vous, qu'est-ce qui se vit de beau dans votre milieu?

L’essentielle mise à jour de la Loi sur l’instruction publique pour une place cohérente du numérique

Saviez-vous que, l’article 7 de la Loi sur l'instruction publique du Québec permet de facturer aux parents uniquement des documents dans lesquels l’élève écrit, dessine et découpe? Dans cette lettre ouverte, l'Association Edteq demande la « mise au siècle » de la loi afin qu'elle permette d'inclure aussi l'achat et l'abonnement à des applications et logiciels.

Les 12 travaux du pédagogue au temps de la pandémie

Nous sommes tombés récemment sur ce texte au titre particulièrement accrocheur pour tout enseignant amateur de l'univers d'Astérix, « Les 12 travaux du pédagogue à la rentrée », par Alexandre Audet. Il a accepté de le partager avec vous, chers lecteurs, afin de vous aider à établir vos repères professionnels en cette rentrée spéciale.

Le sport scolaire et les activités artistiques en milieu scolaire en péril

Dans cette lettre ouverte, David Bowles, président de la Fédération des établissements d’enseignement privé, demande aux ministres Charest et Roberge de permettre aux activités culturelles et sportives scolaires d’aller de l’avant, dans le respect des règles sanitaires imposées par la direction de la santé publique. « Non seulement les risques d’éclosion y seront moindres, mais la motivation et la persévérance scolaire de nos enfants sont en jeu dans un contexte déjà fragilisé par la pandémie. »

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Instagram : porte d’entrée pour les musées

Les musées sont se trouvés un nouvel ailier bien malgré eux : Instagram. La multiplication des égoportraits mettant en scène des oeuvres d'art permet aux musées d'atteindre une nouvelle clientèle. Zoom sur un phénomène en pleine expansion.

Colloque CIRTA : praticiens et chercheurs rassemblés autour du numérique

Les 11 et 12 octobre, praticiens et chercheurs se rassemblent à l'Université Laval. On y traitera de l’apport du numérique et du jeu sérieux en éducation.

Autisme : un jeu vidéo prometteur pour un dépistage rapide

Déceler un trouble du spectre de l'autisme chez l'enfant pourrait devenir plus simple grâce à un jeu sérieux pour tablette validé par la recherche.

« Clique si tu es d’accord », un jeu pour comprendre les enjeux de la vie privée sur Internet

HabiloMédias, le centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, lance un nouveau jeu qui vise à aider les jeunes de 12 à 14 ans à prendre des décisions éclairées lorsqu'ils sont en ligne. Appelé Clique si tu es d'accord, le jeu leur enseigne les compétences dont ils ont besoin pour lire et comprendre les politiques juridiques sur les sites Web et dans les logiciels qu'ils utilisent.

Apprendre les gestes barrières aux élèves, mais aussi leur donner un peu de sourire dans une rentrée compliquée, c’est le but de CoronaQuest, un jeu sérieux gratuit réalisé sur une initiative du service public de l’éducation du Canton de Vaud, en Suisse. Gratuit et offert en 10 langues, il permet d’aborder et de renforcer les aspects sanitaires, mais aussi simplement de parler des différentes émotions ressenties par les jeunes en classe et en famille.

Par Julien Schekter
Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) de l’Etat de Vaud, Suisse
Chef de projet CoronaQuest

Il est devenu, en Suisse, un outil pédagogique : en une semaine plus de 175 000 parties ont été jouées. Aujourd’hui, on en compte plus de 250 000 et le jeu commence à rayonner en dehors des frontières du pays. 

Le 11 mai 2020, les élèves suisses ont repris l’école. Dans les jours qui ont précédé, tout le monde s’est préparé : les parents en répétant des gestes avec leurs enfants et avec de précieux conseils, les enseignants en créant des conditions d’accueil et de transmission des consignes, les directions en organisant les bâtiments, le personnel, le matériel, le Département de l’éducation en coordonnant les mesures ainsi qu’en interprétant les décisions fédérales. Les élèves, eux, se sont souvent réjouis de retrouver leurs camarades, mais certains peut-être avec plus d’appréhension que d’autres, dans ce contexte où toutes ces personnes qui veillent sur leur santé sont entourées d’affiches rouges et répètent inlassablement leurs instructions. Une rentrée, c’est déjà assez stressant en soi, mais là, il y avait aussi des inquiétudes qui étaient transmissibles… 

Un jeu qui sert aussi à travailler sur les émotions que peuvent ressentir les élèves, à les aider à en parler.

C’est donc pour aider et pour accompagner les élèves dans cette reprise et dans ce contexte de COVID-19 que le jeu vidéo CoronaQuest a été créé, en seulement 12 jours grâce au talent des créateurs de DNA Studios. Il vise à renforcer les gestes barrières et les réflexes sanitaires, mais aussi à travailler sur les émotions que peuvent ressentir les élèves, à les aider à en parler : l’inquiétude, mais aussi la joie, de retrouver ses copains, la tristesse ou la colère également, parce que tout n’a pas peut-être pas été simple à la maison pendant le confinement. Parce que papa ou maman se sont peut-être retrouvés sans revenu ou parce qu’une hospitalisation ou un décès a frappé la famille. Il est important pour chaque élève de savoir que l’encadrement scolaire est là pour le soutenir et qu’entre eux, les élèves peuvent aussi s’aider et se montrer bienveillants.

CoronaQuest est gratuit puisque réalisé par l’éducation publique. Il est disponible sur tous les supports (téléphones intelligents, tablettes, ordinateurs) et traduit en 10 langues. C’est aussi un moyen d’aborder les événements actuels en classe. Une fiche pédagogique propose d’ailleurs de nombreuses activités destinées aux 5 à 16 ans autour du jeu.

Dans le jeu, pour atteindre la troisième et dernière ligue (on commence en ligue bronze, puis argent, avant d’atteindre le diamant) destinée aux joueurs plus avertis et peut-être aussi plus âgés, le défi promet d’être assez intéressant en termes de stratégie, mais il faut aussi un peu d’humour et de persévérance.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Vous avez quelques minutes pour nous aider?

Voici le sondage à nos lecteurs que nous menons présentement!