Nouvel avis du Conseil supérieur de l’éducation – Le bien-être de l’enfant à l’école : faisons nos devoirs

Puisque chaque enfant est unique, le Conseil est d'avis qu'il faut se soucier du bien-être et de la santé mentale de tous les enfants qui fréquentent les écoles primaires du Québec. Pour ce faire, il est essentiel d'agir en prévention de manière globale et universelle. Le Conseil supérieur de l'éducation a rendu public hier son avis intitulé Le bien-être de l'enfant à l'école : faisons nos devoirs, fruit du travail de la Commission de l'enseignement préscolaire et primaire (CEPEP).
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Academos lance une campagne en littératie financière

(Communiqué) L’organisme Academos lance une campagne numérique visant à développer les connaissances financières des jeunes de 14 à 22 ans et à les intéresser aux bienfaits d’une saine gestion de leurs finances personnelles, en collaboration avec Desjardins et Finance Montréal.

Ligne du temps et ArchéoBazar : deux nouveaux outils numériques pour rendre l’archéologie plus accessible

Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, lance deux outils numériques sur la plateforme Archéolab.Québec. L’outil pédagogique ArchéoBazar et une nouvelle Ligne du temps interactive permettront de mettre en valeur le patrimoine archéologique québécois.

« CTRL+F », un nouveau balado technologique pour les 8 à 12 ans et leurs parents

« CTRL+F » est un nouveau balado pour les 8 à 12 ans et leurs parents. Proposé par Ubisoft et produit par La puce à l’oreille, cette série en six épisodes de 8 à 9 minutes a pour but d’intéresser les jeunes à la science et créer l’étincelle des métiers du futur.

Modification du régime pédagogique pour soutenir le personnel scolaire et favoriser la réussite des élèves du primaire et du secondaire

En raison du contexte actuel de pandémie et dans le but de faciliter et d'alléger la charge de travail du personnel scolaire, le ministère de l'Éducation a annoncé le 8 octobre une modification du régime pédagogique qui permettra de laisser davantage de place aux apprentissages et de favoriser ainsi la réussite éducative des élèves du primaire et du secondaire à travers le Québec.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Qu’est-ce qu’un média d’information?

Dans le cadre de la série « Comment fabrique-t-on de l’information », fruit d’une collaboration entre l’Agence Science-Presse et l’École branchée, nous répondons aujourd'hui à la question qu'est-ce qu'un média d'information et nous faisons également un clin d'oeil à la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (EMI) qui a lieu du 24 au 31 octobre 2020.

Des ressources pour la Semaine de l’éducation aux médias

Jusqu'au 31 octobre, la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (#SemEduMedias) souligne l’importance de développer des compétences et un sens critique aiguisé pour mieux comprendre l’information à laquelle nous sommes continuellement exposés. Voici de belles idées pédagogiques sur le sujet pour souligner la semaine!

Des classes branchées en Saskatchewan pour améliorer l’offre de cours à options

En Saskatchewan, le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) a opté pour des classes branchées afin d'offrir plus de choix aux élèves des petites écoles secondaires francophones dispersées sur l’ensemble de son territoire.

Pear Deck pour ajouter de l’interactivité à vos présentations

Pear Deck rend vos diapos de présentation (Google Slides, PowerPoint ou en ligne) interactives pour que les élèves puissent participer plus activement à partir de leur propre appareil, en plus d'offrir un tableau de bord très utile à l'enseignant.

QUÉBEC, le 9 juin 2020 /CNW Telbec/ – Le Conseil supérieur de l’éducation a rendu public son nouvel avis intitulé Le bien-être de l’enfant à l’école : faisons nos devoirs, fruit du travail de la Commission de l’enseignement préscolaire et primaire (CEPEP). Ce premier avis entièrement consacré à la thématique du bien-être s’inscrit dans des valeurs, des orientations et des actions prônées depuis longtemps par le Conseil. 

Puisque chaque enfant est unique, le Conseil est d’avis qu’il faut se soucier du bien-être et de la santé mentale de tous les enfants qui fréquentent les écoles primaires du Québec. Pour ce faire, il est essentiel d’agir en prévention de manière globale et universelle.

« La recherche met en évidence la fragilité des enfants, et il est de première importance de leur permettre de grandir et de vivre dans un milieu de vie sain et bienveillant pour leur permettre de se développer de façon optimale », déclare d’entrée de jeu Mme Maryse Lassonde, présidente du Conseil supérieur de l’éducation.

Le document dresse tout d’abord un portrait de la situation des enfants au Québec et définit les bases conceptuelles du bien-être, de même que les principes ayant guidé la réflexion du Conseil. Il décrit, notamment, la situation et les besoins des enfants, pour ensuite s’attarder aux leviers dont les milieux scolaires disposent qui peuvent être mis à profit pour leur permettre de grandir, d’apprendre et de s’épanouir dans un milieu scolaire bienveillant et pour la vie durant.

Au cœur de l’avis se retrouvent les différents facteurs de risque et de protection qui influencent le bien-être à l’école. Les caractéristiques personnelles de l’enfant sont mises en interrelation avec les différents environnements dans lesquels il évolue, soit les environnements familial, scolaire et pédagogique, professionnel et communautaire. Chacun d’entre eux est abordé de manière à mettre en évidence les leviers du système. Parmi ces leviers, ce sont les compétences sociales et émotionnelles des enfants et des adultes qui sont apparues prioritaires pour le bien-être et la santé mentale des enfants. Le Conseil aborde enfin la question de la collaboration et de la concertation à l’intérieur de l’équipe-école et entre le réseau de l’éducation et celui de la santé et des services sociaux.

La dernière partie de l’avis regroupe les 18 recommandations du Conseil, dont la première s’adresse directement aux enfants pour les inviter à prendre leur place, à participer activement aux décisions, à exprimer leurs besoins, leurs inquiétudes, leurs rêves et inciter les écoles à leur donner une voix pour le faire. À l’issue de sa réflexion, le Conseil considère essentiel d’agir sur le développement des compétences sociales et émotionnelles des enfants et du personnel, sur la disponibilité des ressources pour répondre aux besoins de tous les enfants en temps opportun, sur la formation de tout le personnel scolaire ainsi que sur la collaboration et la concertation dans l’équipe-école, avec la famille et la communauté et interréseaux.

En tout temps, et plus particulièrement alors que le système d’éducation se voit bouleversé par les effets de la pandémie, l’intérêt premier de l’enfant doit être l’élément central de toute décision qui le concerne directement ou indirectement, et ce, à tous les niveaux du système.

« Je tiens à remercier, au nom du Conseil, l’ensemble des personnes qui ont contribué à l’élaboration de cet avis tant attendu, soit les enfants, les parents, les acteurs sur le terrain, les expertes et les experts consultés, les membres de la CEPEP et du Conseil », a conclu la présidente.

Consultez l’avis et tous les documents complémentaires dans la section Coffre à outils du site web du Conseil : https://www.cse.gouv.qc.ca/trousse-bien-etre-enfants/.

Le Conseil supérieur de l’éducation :

  • A été institué en 1964 en tant qu’organisme indépendant de consultation et de réflexion en vue du développement d’une vision globale et prospective de l’éducation;
  • Conseille le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et lui fait des recommandations sur toute question relative à l’éducation;
  • Est constitué de 22 membres nommés par le gouvernement et issus du monde de l’éducation et d’autres secteurs d’activité de la société québécoise ainsi que d’une centaine de membres bénévoles siégeant à l’une de ses 5 commissions ou au Comité du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation;
  • Accomplit sa mission par l’exercice de trois actions : la recherche, les consultations et les délibérations.

SOURCE Conseil supérieur de l’Education

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!