Activer les processus mentaux pour mieux réussir en mathématiques

0
768

Une étude a montré que le fait de jouer pendant 5 minutes à un certain jeu augmente la réussite des enfants d’âge préscolaire en mathématiques. Ce qu’il y a de plus surprenant est que le jeu en question n’a absolument rien à voir avec les mathématiques!

Dans les dernières années, la ludification de l’apprentissage a connu une hausse de popularité importante. Ce n’est donc pas surprenant de voir que les chercheurs s’intéressent à ses effets (généralement positifs!) sur les résultats scolaires.

Jinjing Wang et une équipe de chercheurs en psychologie et sciences cognitives de l’Université John Hopkins, à Baltimore aux Etats-Unis, ont récemment publié les résultats de leurs travaux portant sur les impacts d’un jeu informatique sur les performances scolaires d’un groupe d’enfants. Dans le cadre de ce jeu simple, un point jaune ou bleu clignotait à l’écran. Les participants devaient indiquer, le plus rapidement possible, si le point en question était plus ou moins foncé par rapport aux autres. Après chaque essai, le logiciel indiquait à l’enfant s’il avait eu raison ou tort.

Après 5 minutes de ce jeu, un test de mathématiques était administré aux enfants. Le même test était administré à un groupe témoin, dont les participants n’avaient pas utilisé le logiciel. Les résultats indiquent que les enfants qui ont joué à ce logiciel ont performé de manière significativement supérieure à ceux du groupe témoin.

Parmi les enfants qui ont utilisé le jeu vidéo avant de passer le test, trois sous-groupes avaient été formés : l’un dans lequel les images du départ étaient les plus faciles, l’autre dans lequel les images du début étaient les plus difficiles et un dernier pour qui le degré de difficulté alternait d’une image à l’autre. Les enfants à qui les images les plus faciles ont été présentées en premier sont ceux qui ont le mieux performé à l’examen, alors que ceux à qui les images les plus difficiles étaient affichées au départ sont ceux qui, dans l’ensemble, ont le moins bien performé.

Dans un article du Baltimore Sun, les chercheurs expliquent que le jeu, qui ne fait pas directement appel à des notions de mathématiques, nécessite toutefois que l’enfant ait recours à des processus cognitifs de quantification et de classement, opérations mentales à la base des mathématiques. Après avoir joué, ne serait-ce que quelques minutes, ces processus seraient activés, ce qui expliquerait en partie les performances scolaires supérieures. Les chercheurs sont également d’avis qu’il faut commencer à solliciter les facultés progressivement, en commençant par des exercices faciles.

Cette étude vient appuyer les résultats d’autres rapports qui tendent à démontrer que la technologie et certains logiciels favorisent la réussite en mathématiques.

Laisser un commentaire