Se tenir debout pour améliorer l’apprentissage?

1
802

Y a-t-il un lien entre l’ergonomie des bureaux de classe et l’engagement scolaire des élèves? Oui, selon une équipe de chercheurs américains.

La classe d’apprentissage actif est une approche qui veut que les jeunes soient des acteurs engagés dans leur processus d’apprentissage. Pour ce faire, des méthodes pédagogiques actives impliquant les élèves, comme le travail d’équipe, la collaboration et le partage, sont utilisées. Les classes d’apprentissage actif peuvent être aussi aménagées de manière à favoriser ces approches pédagogiques, par exemple en plaçant le bureau de l’enseignant au centre de la classe et en regroupant les jeunes en ilots.

Dans le même esprit, voilà que des chercheurs américains se sont intéressés à l’ergonomie des bureaux de classe. Une étude intitulée « Les effets des bureaux assis-debout sur l’engagement scolaire : une étude exploratoire » a comparé l’engagement scolaire de groupes composés d’élèves de 2e, 3e et 4e année du primaire. Des groupes bénéficiaient d’un bureau de type assis-debout, des bureaux surélevés qui permettent à une personne de travailler debout ou assis sur un tabouret, selon sa préférence. D’autres groupes disposaient de bureaux traditionnels. Au total, 282 élèves ont été suivis pendant une année scolaire.

Selon les résultats des chercheurs, l’engagement scolaire des jeunes qui ont bénéficié d’un bureau assis-debout a été supérieur à celui de ceux qui avaient des bureaux plus traditionnels. L’engagement scolaire a été défini à l’aide de différentes variables, comme répondre à une question, lever la main ou participer à discussion. Selon Mark Benden, l’un des auteurs de l’étude, une des raisons expliquant cette hausse de l’engagement scolaire est que l’ergonomie des bureaux assis-debout permettrait d’être actif en réduisant la monotonie et en augmentant l’attention des jeunes.

Cette étude pourrait contribuer à corroborer les liens existant entre l’apprentissage actif, l’engagement scolaire et la réussite.

Pour voir des exemples de bureaux assis-debout qui ont été utilisés dans le cadre de l’étude, on peut consulter le site de cette entreprise.

1 COMMENTAIRE

  1. Étant moi-même un jeune enseignant, je me retrouve souvent à faire de la suppléance dans les classes et je trouve très intéressante cette idée d’avoir des bureaux offrant la possibilité d’être debout et non pas assis à tout moment. Je suis éducateur physique et dans un gymnase, il est assez évident que la position assise n’est pas optimale pour l’écoute et la rétention des élèves. Il n’y a qu’a s’imaginer les élèves ayant un TDAH ou bien tout simplement qui aiment bouger. Le fait d’avoir un bureau leur permettant une l’attitude sur leurs mouvements pourrait éviter bien des conflits et surtout des frustrations de la part des enseignants. Nous n’aurions plus à demander à l’élève de s’asseoir toutes les 2 minutes et de lui demander de rester immobile durant une longue période de temps. Certains d’entre eux ont un besoin de bouger qui n’est pas nuisible à leur apprentissage, au contraire, c’est bénéfique. Moi-même comme étudiant, je détestais avoir à m’asseoir durant de longues périodes de temps et j’aurais aimé avoir la chance de me lever de de m’asseoir à ma guise. De plus, dans une société où l’on bouge de moins en moins et que la santé est très importante, le fait de se tenir debout offre l’avantage d’augmenter le nombre de calories brûlées ainsi que le renforcement de tous les muscles stabilisateurs, mais cela est un autre débat. Une belle initiative, qui demanderait un changement dans nos salles de classe et qui pourrait très bien aider les élèves à mieux se concentrer et ainsi leur offrir de plus grandes chances de réussite.

Comments are closed.