Paradoxe dans l'univers du numérique : San Francisco, temple de l'innovation technologique, est devenue la première ville américaine à bannir l'utilisation d'outils de reconnaissance faciale par la police et d'autres agences du gouvernement local. C'est que plusieurs inquiétudes auraient été soulevées relativement à la protection de la vie privée et au respect des libertés civiques. De surcroît, selon plusieurs groupes, les risques associés à cette technologie sont trop grands relativement aux bénéfices qu'on pourrait en tirer. Regard sur une technologie aux grandes implications éthiques.
Ce SCOOP! est réservé aux abonnés! ou Informez-vous sur l'abonnement


ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES