Que contient le budget 2022-2023 du Québec concernant l’éducation et les technologies?

L’École branchée a feuilleté (numériquement) pour vous le budget 2022-2023 pour le Québec déposé hier par le ministre des Finances, Éric Girard. Voici ce que nous avons repéré qui concerne principalement l’éducation et le numérique.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

L’École branchée a feuilleté (numériquement) pour vous le budget 2022-2023 pour le Québec déposé hier par le ministre des Finances, Éric Girard. Voici ce que nous avons repéré qui concerne principalement l’éducation et le numérique.

La section consacrée à l’éducation débute comme suit :

L’éducation est une priorité au Québec. Le gouvernement souhaite doter le Québec d’un système d’éducation plus moderne, plus performant et plus innovant qui favoriser la réussite éducative de tous les Québécois, de la petite enfance à l’âge adulte.

Les deux priorités budgétaires du gouvernement du Québec en matière d’éducation sont les suivantes :

1- Soutenir la réussite et la persévérance scolaires

Le gouvernement poursuit ses efforts pour atteindre l’objectif que 90 % des jeunes obtiennent un diplôme ou une qualification. Pour ce faire, des investissements additionnels de près de 1,6 milliard $ sont prévus d’ici cinq ans, dont :

  • 829 millions de dollars pour donner à chaque élève les moyens d’aller au bout de son potentiel;
  • 204 millions de dollars pour assurer l’attraction et la rétention du personnel scolaire;
  • 267 millions de dollars pour améliorer le parc immobilier scolaire;
  • 250 millions de dollars pour faire bouger les Québécois.

2- Améliorer l’accès et la diplomation aux études supérieures

Des investissements de 1,2 milliard $ d’ici cinq ans permettront de rendre l’enseignement supérieur plus accessible en offrant un appui financier accru et en diminuant l’endettement. Des mesures permettront aussi de soutenir les étudiants tout au long de leur parcours et d’accroître le nombre de diplômés aux études supérieures.

Soutenir la réussite et la persévérance scolaires

« Le gouvernement souhaite donner à chaque élève tous les outils nécessaires pour qu’il puisse développer son potentiel. L’accent est particulièrement mis sur la création de conditions favorables pour la réussite éducative des élèves, notamment ceux ayant des besoins particuliers ou en contexte de vulnérabilité ».

Ainsi, dans le cadre du budget 2022-2023, le gouvernement prévoit des investissements de 220,9 millions $ d’ici 2026-2027 pour favoriser la réussite de tous les élèves. Les détails concernant l’utilisation de cette enveloppe reste à être publiés.

D’autres mesures annoncées prévoient :

  • un soutien financier aux partenaires du réseau de l’éducation qui contribuent, par leurs actions, à la persévérance scolaire et à la réussite des élèves;
  • la bonification du programme de tutorat lancé en 2021 dans le contexte de la pandémie (315M$ d’ici 2026-2017, dont 55M$ pour 2022-2023);
  • la modernisation des programmes de formation professionnelle (afin notamment qu’ils soient « à la fine pointe des technologies »;
  • le soutien à l’apprentissage par le numérique.(158,2M$ d’ici 2026-2027, dont 34,6M$ pour 2022-2023).

Assurer l’attraction et la rétention du personnel scolaire

« La pénurie de main-d’œuvre a mis en lumière les défis auxquels fait face le réseau de l’éducation et le rôle central que joue le personnel scolaire, particulièrement les enseignants, dans la réussite scolaire des élèves. »

Ainsi, le budget 2022-2023 prévoit 203,7 millions $ d’ici 2026-2027 pour :

  • attirer les travailleurs expérimentés du réseau de l’éducation;
  • accroître la formation continue du personnel scolaire;
  • accompagner les établissements scolaires dans le recrutement et la supervision des futurs enseignants

Concernant la formation continue du personnel scolaire, le gouvernement prévoit des investissements de 55 millions $ d’ici 2026-2027 pour permettre de couvrir tant les coûts des formations que la libération des enseignants (8M$ en 2022-2023). Rappelons que la formation continue des enseignants est obligatoire selon la Loi sur l’instruction publique, et ce, à raison de 30 heures par période de deux ans.

Accès aux études supérieures

Dans la section du plan budgétaire consacré aux études supérieures, le gouvernement consent que « les défis liés à l’enseignement à distance ont mis en lumière l’importance pour les établissements de disposer d’outils en technologies de l’information afin d’assurer la continuité des services d’enseignement de qualité ».

Le gouvernement souhaite ainsi déployer Campus numérique, une vitrine qui regroupera l’ensemble de l’offre de formation à distance de l’enseignement supérieur au Québec; 1,9 million $ est prévu en 2022-2023 à cet effet. Des investissements additionnels permettront notamment de soutenir un pôle d’expertise en formation à distance et d’améliorer l’accès aux ressources numériques en enseignement supérieur. Au total, 12,1 millions $ sont prévus d’ici 2026-2027.

Finalement, 24,3 millions $ sont prévus en 2022-2023 (131,9 M$ d’ici 2026-2027) pour soutenir la transformation numérique et améliorer le financement des ressources informationnelles dans les établissements d’enseignement supérieur. Cela devrait notamment permettre de renforcer la sécurité des systèmes d’information des établissements et répondre à l’accroissement des besoins en matière d’entretien des équipements informatiques.

L’ensemble du plan budgétaire 2021-2022 est disponible en ligne.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :