Le code des filles lance « 10 000 heures de code ensemble ! »

L'organisme Le code des filles (LCDF) invite les écoles à déclarer les heures consacrées à l'apprentissage du numérique dans le cadre du concours « 10 000 heures de code ensemble! ». Les établissements des régions de Québec et Chaudière-Appalaches pourraient même gagner le prêt d'un lot d'appareils numériques pendant 1 an. Tous les détails ici.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Les écoles primaires et secondaires des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches sont invitées à s’inscrire au défi « 10 000 heures de code ensemble! ». Le concours, organisé par l’organisme « Le code des filles » (LCDF), vise à mobiliser les enseignants et leurs élèves dans le développement de compétences numériques.

Du 2 au 30 octobre, les écoles intéressées à participer doivent déclarer les heures consacrées à l’apprentissage du numérique en se rendant sur le site web de l’organisme. Lors d’un tirage au sort, cinq écoles secondaires et deux écoles primaires se partageront un lot d’appareils numériques en prêt pendant un an (robots, imprimantes 3D, etc.), d’une valeur totale de 50 000 $. Chaque tranche de 50 heures donne une chance de gagner un prix.

« Le numérique est très présent dans nos écoles, peut-être même encore plus depuis le début de la pandémie. Il peut être relativement simple de cumuler des heures, d’autant plus que le numérique peut être vécu dans toutes les matières », fait valoir la présidente du conseil exécutif de LCDF.

Bien que le nom du défi réfère au codage et à la programmation web, toutes les activités en lien avec le numérique seront éligibles. Ainsi sont admissibles les activités de familiarisation avec le langage numérique, d’interaction avec des robots, d’utilisation de logiciels ou d’applications, de développement d’habiletés technologiques, d’appropriation de nouveau matériel informatique, de découverte de carrières et emplois dans l’industrie des technologiques. De plus, les activités peuvent être réalisées à l’école ou à la maison. 

Les entreprises effectuant de la programmation dans le cadre de leurs activités régulières sont invitées à parrainer une école en leur remettant une tranche symbolique de 50 heures de code. Pour tous les détails, visitez le site web.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!