Journées pédagogiques supplémentaires : annonce et réactions

« Dans le but de favoriser la réussite scolaire des élèves dans le contexte de la pandémie, le gouvernement du Québec ajoute trois journées de formation et de planification au calendrier scolaire pour l'année scolaire 2020-2021. » On rassemble ici l'annonce et les réactions par communiqués.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Mozaïk-Portail: pour simplifier l’enseignement en classe et à distance

Le Mozaïk-Portail est utilisé dans toutes les écoles primaires et secondaires publiques et plusieurs établissements privés de la province et facilite, entre autres, la gestion des activités d’apprentissage, de communication, de collaboration et de suivi.

Cours en ligne pour les enseignants – La création de médias

HabiloMédias offre un nouveau cours en ligne gratuit pour les enseignants sur la création de médias dans les classes d’élèves de la maternelle à la 12e année.

La 5e édition du e-colloque ouvre ses portes aux spécialistes de l’éducation du réseau public québécois

Le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) annonce l'ouverture des inscriptions de la 5e édition de son E-colloque, maintenant 100 % virtuel.

Journée du numérique en éducation 2020 – Une journée de formation porteuse pour plus de 6 240 enseignants et professionnels de l’éducation #JNEQC

(Communiqué) Dans le cadre de la Journée du numérique en éducation, qui s'est déroulée vendredi le 13 novembre, plus de 6 240 membres du personnel enseignant et professionnel des réseaux d'éducation public et privé ainsi que des organisations autochtones en éducation ont pu se familiariser davantage avec le numérique à des fins pédagogiques.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Une classe virtuelle en Bitmoji

Vous cherchez une façon plus ludique de communiquer avec les élèves et leurs parents? La création d’une classe virtuelle Bitmoji peut être une option intéressante. Nous avons discuté avec Brigitte Léonard pour en savoir plus!

Organiser les rencontres parents-enseignants avec Calendly

La gestion des rendez-vous pour les rencontres de parents est un casse-tête? Laissez de côté les coupons-réponse! Voici une solution tirant profit du numérique et qui s'adapte particulièrement bien aux rencontres devenues virtuelles, en plus de rallier une majorité de technophiles : Calendly. On vous explique!

L’outil diagnostique de la compétence numérique

La plateforme Competencenumerique.ca, attendue depuis le lancement du Cadre de référence de la compétence numérique en avril 2019, est maintenant disponible. Elle est destinée à toute personne souhaitant développer sa compétence numérique, mais elle est offerte en priorité aux enseignants et aux élèves du primaire et du secondaire.

Un nouvel élan pour OPEQ

Chaque année, OPEQ recueille des milliers d’appareils électroniques qui ont déjà eu une première vie dans des ministères fédéraux, provinciaux ainsi que des grandes entreprises. Des ordinateurs de bureau, des portables, des tablettes, des cellulaires et des imprimantes sont remis à niveau par une équipe de techniciens informatiques. - Publireportage

Voici les communiqués reçus par l’École branchée en lien avec l’annonce du Ministère de l’Éducation.

Pandémie COVID-19 – Trois journées de formation et de planification supplémentaires au calendrier scolaire pour favoriser la réussite des élèves

QUÉBEC, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Dans le but de favoriser la réussite scolaire des élèves dans le contexte de la pandémie, le gouvernement du Québec ajoute trois journées de formation et de planification au calendrier scolaire pour l’année scolaire 2020-2021. Le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Cette modification apportée au Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire permettra plus particulièrement de consacrer trois journées d’enrichissement professionnel aux équipes-écoles. Il s’agit d’une occasion pour le personnel scolaire de se perfectionner en ce qui concerne les nouveaux modes d’enseignement, d’acquérir de nouvelles compétences en lien avec les outils technopédagogiques et l’enseignement à distance, de favoriser le partage des bonnes pratiques et de mieux planifier les mois à venir dans un contexte où les services éducatifs à distance font partie intégrante du paysage pédagogique actuel. Cette nouvelle mesure permettra également aux équipes de peaufiner l’encadrement offert à chacun des élèves tout au long de l’année.

Nous avons pleine confiance dans l’expertise et le jugement des équipes-écoles, qui sauront assurément tirer le meilleur de ces journées de formation. Les centres de services scolaires et les écoles auront toute la flexibilité nécessaire pour planifier ces journées au moment de leur choix dans l’horaire et en fonction de leurs réalités respectives.

Afin d’éviter de pénaliser les parents, le service de garde, pour ces trois jours, sera offert gratuitement à tous les enfants d’âge préscolaire et primaire qui y sont habituellement inscrits.

Ces trois journées devront obligatoirement :

  • se dérouler entre le 29 octobre 2020 et la fin de l’année scolaire 2020-2021;
  • ne pas se dérouler à raison de plus d’une journée par mois.

Rappelons que l’état de situation de la propagation du virus de la COVID a récemment amené le gouvernement du Québec à prendre des mesures supplémentaires afin de préciser les conditions d’enseignement devant être appliquées en contexte scolaire. Entre autres, l’année scolaire est divisée en deux étapes plutôt que trois et le réseau scolaire doit recourir à l’enseignement à distance, ce qui constitue un défi de taille pour lequel davantage de préparation et d’accompagnement sont nécessaires.

« Depuis le début de la pandémie, les membres du personnel scolaire ont fait preuve d’un grand professionnalisme afin d’offrir un encadrement pédagogique de qualité et sécuritaire à tous les élèves du Québec. Dans ce contexte inhabituel, je tiens à souligner leurs efforts soutenus ainsi que leur grande autonomie professionnelle. Grâce à ces trois journées de formation et de planification supplémentaires, le personnel scolaire pourra bénéficier d’une formation continue, ce qui favorisera la réussite scolaire de tous les élèves. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Lien connexe : Québec.ca/éducation   

SOURCE Cabinet du ministre de l’Éducation


Journées pédagogiques supplémentaires : bonne stratégie pour la réussite, selon l’AQCS

QUÉBEC, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Alors que le réseau d’éducation relève des défis sans précédent liés à la pandémie, l’Association québécoise des cadres scolaires (AQCS) accueille favorablement la décision du ministre Jean-François Roberge quant à l’ajout de journées pédagogiques pour le primaire et le secondaire.

« Ces journées permettront aux enseignants de poursuivre leur formation en technopédagogie et d’adapter leur planification pédagogique, au besoin. Cette année scolaire est particulièrement exigeante, et il importe que le personnel qui côtoie les élèves bénéficie de moments de perfectionnement. C’est une bonne stratégie pour assurer la réussite éducative, dans le contexte actuel », mentionne M. Jean-François Parent, président-directeur général de l’AQCS.

Profil de l’AQCS

L’Association québécoise des cadres scolaires (AQCS) représente plus de 2 400 cadres œuvrant au sein des 72 centres de services scolaires du Québec. Ils sont le rouage essentiel du réseau scolaire québécois. Ils occupent des fonctions de conseil et d’encadrement dans les centres administratifs, les établissements scolaires ainsi que dans les centres d’éducation aux adultes et de formation professionnelle des centres de services scolaires francophones et anglophones.

SOURCE Association québécoise des cadres scolaires (AQCS)


Journées pédagogiques : les services de garde en colère

MONTRÉAL, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Les syndicats des services de garde affiliés à la CSN dénoncent vivement la décision d’imposer trois journées pédagogiques supplémentaires sans aucune consultation des travailleuses et des travailleurs des services de garde. « Depuis le début de la crise, les services de garde répondent présents, et ce, malgré le manque flagrant de considération du gouvernement. Cette annonce, c’est la goutte de trop. », s’est exclamée Annie Charland, présidente du secteur scolaire FEESP-CSN.

Les travailleuses et travailleurs des services de garde en milieu scolaire déplorent l’attitude méprisante du gouvernement et le manque de reconnaissance face à leurs responsabilités au sein de nos écoles. « Une école, c’est une équipe, c’est insensé de vouloir donner du répit à une partie de celle-ci en surchargeant l’autre. » de rajouter Nathalie Arguin, présidente de la FEESP-CSN. « Le son de cloche partout dans la province, c’est le ras-le-bol collectif. Le personnel de soutien est épuisé. »

La tenue de ces journées sera également d’une complexité importante, compte tenu du manque de personnel, de locaux et de la présence d’un nombre élevé d’enfants pendant celles-ci. « Le ministère doit entendre ce cri du cœur de la part du personnel des services de garde et organiser une réelle consultation avant de prendre ces décisions. Tout le monde y gagnerait » de conclure Jacques Létourneau, président de la CSN.  

À propos

Le secteur scolaire de la Fédération des employé-es et employés de services publics (FEESP-CSN) regroupe 37 syndicats affiliés à la FEESP-CSN et représente environ 30 000 employés-es de soutien présents dans 31 centres de services scolaires francophones et deux commissions scolaires anglophones. Il représente notamment les classes d’emplois suivantes : les techniciennes en service de garde, les éducatrices en service de garde, le personnel administratif, les préposé-es aux élèves handicapés, les techniciennes en éducation spécialisée, les concierges et les ouvriers.

SOURCE CSN


Journées de formation annoncées par le ministre – Des moments d’arrêt essentiels pour la formation!

QUÉBEC, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – L’Association des directions générales des centres de services scolaires (ADIGECSS) accueille très favorablement les journées de formation annoncées par le Ministre Jean-François Roberge afin d’assurer la réussite du plus grand nombre d’élèves en ayant des enseignants mieux outillés pour affronter les nouveaux défis engendrés par la pandémie, notamment celui de l’enseignement à distance.

C’est suite à une consultation du réseau que cette initiative devient complémentaire à toutes les actions mises en œuvre depuis la rentrée scolaire. Ces journées destinées à parfaire l’expertise pédagogique et technologique du personnel enseignant se traduiront par une consolidation des mesures d’aide et de soutien qui étaient déjà en place au bénéfice des élèves. Ces journées de formation et de planification offertes par les centres de services scolaires permettront également d’assurer la collaboration et le soutien mutuel du personnel enseignant, et ce, dans un contexte de journées de formation dédiées.

L’ADIGECSS salue à nouveau l’écoute du Ministre à l’endroit des premiers dirigeants du réseau que sont les directions générales pour choisir les mesures pertinentes à prioriser au sein du réseau public d’éducation. << Les modalités entourant les différentes mesures annoncées aujourd’hui vont permettre toute la latitude que nous avons demandée afin que chaque centre de services scolaire puisse travailler avec le personnel de ses établissements pour organiser et mettre en œuvre des services éducatifs adaptés à la réalité des milieux et de leurs élèves >>, a déclaré M. Lucien Maltais, président de l’ADIGECSS.

À PROPOS DE L’ADIGECSS

L’Association des directions générales des centres de services scolaires (ADIGECSS) regroupe plus de 170 directions générales et directions générales adjointes qui agissent en complémentarité au sein des centres de services scolaires en tant que leader du système public d’éducation francophone et anglophone au Québec. Premières responsables administratives et éducatives des centres de services scolaires au Québec, les directions générales ont notamment pour mission de mettre en place les conditions pour favoriser la réussite scolaire et la persévérance des élèves.

SOURCE Association des directions générales des centres de services scolaires (ADIGECSS)


Journées pédagogiques supplémentaires – La Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) appelle ses membres à respecter les conventions collectives à la lettre

QUÉBEC, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – À la suite de l’annonce du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, d’ajouter trois journées pédagogiques cette année, la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) est grandement préoccupée par la santé physique et mentale de ses membres.

Déjà surchargé, en sous-effectif et en état de fatigue extrême, le personnel des services de garde voit sa tâche s’alourdir encore plus avec cette annonce.

Afin de les préserver parce que la situation est critique, la FPSS-CSQ en appelle donc à l’ensemble de ses 30 000 membres pour que chacun d’eux respecte à la lettre les conventions collectives : prise de pause le matin et l’après-midi, respect des ratios en service de garde, refus de travail en dehors des heures rémunérées, etc.

« Les conventions collectives existent pour protéger l’intégrité physique et mentale du personnel. Depuis près de huit mois, nos membres en font nettement plus que ce qu’ils devraient et tiennent les écoles à bout de bras. Sauf que là, en ajoutant ces trois journées pédagogiques, le gouvernement abuse de notre dévouement » explique Éric Pronovost, président de la FPSS-CSQ.

« Si le ministre ne prend pas soin de son personnel de soutien, nous oui! C’est donc par prévention des conséquences physiques et psychologiques que pourrait avoir la situation actuelle que nous demandons aujourd’hui à tous nos membres de prendre soin d’eux en s’appuyant sur les conventions collectives pour le faire. Ce n’est pas notre responsabilité d’en gérer les conséquences, mais bien celle des gestionnaires » ajoute-t-il.

Profil de la FPSS-CSQ

La Fédération du personnel de soutien scolaire (CSQ) est le seul regroupement au Québec représentant exclusivement du personnel de soutien scolaire. Elle est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et représente 81 catégories d’emploi réparties en 24 centres de services scolaires et 19 syndicats affiliés. Au total, elle compte près de 30 000 membres.

SOURCE Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ)


Trois journées pédagogiques supplémentaires – Une nouvelle qui aurait pu en être une bonne!

MONTRÉAL, le 29 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Bien que la nouvelle visant l’ajout de trois journées pédagogiques au calendrier scolaire soit saluée, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) exprime quelques déceptions, notamment le fait que ces journées soient d’emblée destinées à de la formation et non octroyées dans le but de répondre aux besoins exprimés par les enseignantes et enseignants. De plus, la FAE dénonce le fait que les secteurs de la formation professionnelle (FP) et de l’éducation des adultes (EDA) aient été oubliés.

Malgré la sortie de la nouvelle, vers la fin de l’après-midi hier, la FAE souhaitait éclaircir certains éléments avant de réagir. « Il allait de soi que nous devions attendre des clarifications avant d’accueillir cette nouvelle favorablement. Ces nouvelles journées pédagogiques au calendrier scolaire devraient répondre aux besoins des profs et non pas être utilisées par des directions et des gestionnaires pour imposer des formations. Devant l’état de fatigue du réseau de l’éducation publique depuis le début de l’année scolaire, ces journées devraient servir à redonner du souffle aux enseignantes et enseignants et non pas à leur imposer une autre contrainte. Ces journées pédagogiques doivent être utilisées par les profs en fonction de leurs besoins. L’objectif ne devrait pas être d’imposer de la formation alors que les profs sont déjà débordés et qu’ils manquent de temps », mentionne Sylvain Mallette, président de la FAE.

Les enseignantes et enseignants de la FP et de l’EDA oubliés

De plus, cette annonce doit également s’appliquer aux enseignantes et enseignants de la FP et de l’EDA et réduire d’autant leurs heures d’enseignement. « Pour l’instant, ce n’est pas ce qui est annoncé. Cette mesure ne peut pas s’appliquer uniquement aux profs de la formation générale des jeunes (FGJ). Les enseignantes et enseignants de l’EDA et de la FP doivent également appliquer et veiller au respect des mesures sanitaires alors que leurs tâches, déjà très lourdes, se sont largement complexifiées avec la pandémie. Comme leurs collègues de la FGJ, ils doivent pouvoir bénéficier de journées pédagogiques afin de planifier et d’organiser leur travail sans que celles-ci ne se traduisent en formation », réitère M. Mallette.

L’ajout de ces trois journées pédagogiques au calendrier scolaire répond partiellement à une demande de la FAE transmise au ministre de l’Éducation. Toutefois, il doit aller plus loin et répondre favorablement aux autres demandes de la FAE qui visent à répondre aux nombreuses difficultés de nature pédagogique identifiées par les profs émanant d’une large consultation menée par la FAE du 30 septembre au 9 octobre derniers.

Profil de l’organisation 

La FAE regroupe neuf syndicats qui représentent près de 49 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que 1 800 membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE). Elle est présente dans sept régions : Montréal, Laval, Québec et Outaouais, dans lesquelles se trouvent les quatre plus grands pôles urbains du Québec, ainsi que dans les Laurentides, l’Estrie et la Montérégie.

SOURCE Fédération autonome de l’enseignement (FAE)


Ajout de 3 journées de formation et de planification pour le personnel des écoles : La FEEP croit qu’il revient aux écoles d’identifier leurs besoins

Montréal, 29 octobre 2020 – La Fédération des établissements d’enseignement privés tient à faire part de ses réserves quant à l’ajout de trois journées de formation et de planification pour le personnel des écoles.

« La Fédération aurait préféré que les écoles se voient offrir cette possibilité au lieu de se la faire imposer, indique David Bowles. Certaines écoles ont peut-être besoin de ces journées de formation, alors que d’autres, jugeant que leurs enseignants sont suffisamment formés et
expérimentés en accompagnement des élèves à distance, devraient pouvoir choisir d’offrir toutes les journées d’école possibles aux élèves dans le contexte actuel. »

Depuis plusieurs années, la Fédération offre à ses membres des formations à la technopédagogie, notamment par le biais du RÉCIT de l’enseignement privé et du CADRE21. De plus, plusieurs écoles
privées ont profité des journées pédagogiques à la fin de la dernière année scolaire et au mois d’aout pour planifier l’organisation des services éducatifs à distance. Dans ce contexte, les équipes-écoles ont déjà en main tous les éléments nécessaires pour bien accompagner leurs élèves à distance et pour offrir un enseignement hybride. Certaines écoles considèrent que ces journées pédagogiques ne sont pas nécessaires et préféreraient ne pas être obligées de couper trois jours de classe.

La Fédération souhaite que le ministère respecte l’autonomie des écoles privées en matière de formation des membres de son personnel. À son avis, les directions des écoles sont les mieux placées pour définir les besoins de formation de leur équipe afin de bien accompagner tous les
élèves vers la réussite.

À propos de la Fédération des établissements d’enseignement privés
La Fédération est un organisme à but non lucratif qui regroupe 133 écoles secondaires, 111 écoles préscolaires-primaires et 12 écoles spécialisées en adaptation scolaire. Ces écoles autonomes sont fréquentées par quelque 116 000 élèves répartis sur le territoire québécois. La Fédération est un centre de services qui offre à ses membres un vaste choix de formations, des services-conseils et des services d’achats groupés. Pour en savoir plus, consultez les sites ecolespriveesquebec.ca et www.feep.qc.ca.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!