Journées de formation de l’APSDS : repenser la bibliothèque du 21e siècle

L’École branchée a pris part aux journées de formation de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS) qui se tenaient les 13 et 14 décembre derniers à Drummondville. Quelques 85 bibliothécaires et techniciens en documentation y étaient réunis pour assister à des conférences portant sur divers sujets touchant le milieu en pleine mouvance des bibliothèques scolaires. Résumé d’un événement inspirant où l’innovation technologique est au coeur des changements annoncés.

L’aménagement et le marketing des bibliothèques scolaires

Les bibliothèques scolaires demeurent un incontournable dans l’offre culturelle proposée par les écoles : une bibliothèque diversifiée, adaptée, accessible et renouvelée est souvent gage d’un environnement propice aux apprentissages et ouvert sur le monde. C’est donc dans cette optique que l’APSDS a invité ses membres à deux journées de partage ayant pour thème « l’aménagement et le marketing des bibliothèques scolaires ».

Les carrefours d’apprentissage

L’évolution des pratiques pédagogiques et l’essor du numérique dans le monde de l’éducation permettent aux bibliothèques scolaires de se dépasser sans cesse dans ce qu’elles ont à offrir et rendent possible des projets innovants préparant les élèves aux enjeux de demain. Par exemple, nous entendons de plus en plus parler de « carrefours d’apprentissage » quand vient le temps de repenser les bibliothèques du 21e siècle. Un lieu où tous les acteurs sont amenés à collaborer, où l’apprentissage par investigation est soutenu par les bibliothécaires, où le numérique est partie prenante de l’expérience et où la lecture pour le plaisir demeure un incontournable.

Le carrefour d’apprentissage devient alors un élément central dans une école, offrant une variété d’espaces, d’outils et de ressources au service de la réussite des élèves.

Le « design thinking »

Ces journées de formation ont également mis de l’avant le « design thinking », cette approche consistant à employer des méthodes de design lorsqu’on n’est pas designer de métier. Pour mettre les bibliothèques au goût du jour et permettre de résoudre de façon créative leurs défis quotidiens, il faut penser comme un designer et concevoir des projets centrés sur les usagers en tentant de répondre le mieux possible à leurs besoins. Divers concepts ont alors été proposés aux membres de l’APSDS en ce qui a trait aux aménagements possibles des bibliothèques de « troisième lieu » (cette expression fait référence à la place que devrait prendre la bibliothèque dans la vie des gens, à mi-chemin entre le domicile et le lieu de travail). Ces différentes idées mettent donc l’accent sur « l’expérience utilisateur », en prenant soin de considérer chaque détail. Par exemple, la façon de présenter les nouveaux livres aux élèves, la hauteur des étagères, la disposition du bureau à l’accueil ou les endroits pour s’asseoir dans la bibliothèque font l’objet d’une réflexion qui met plusieurs critères en perspective. Une application de design, Home Design 3D, a même été présentée aux participants pour que ces derniers puissent concevoir des plans en trois dimensions de leur bibliothèque et meubler les espaces selon l’approche du « design thinking ».

Le numérique : allié efficace

Les bibliothécaires 2.0 ont vu leurs tâches se diversifier au rythme de la venue des nouvelles technologies. En effet, ils sont de plus en plus nombreux à permettre aux élèves de s’engager dans des processus de cocréation avec de la programmation ou de la robotique pédagogique. Ils font également vivre des « jeux d’évasion » à même leur bibliothèque et utilisent les codes QR pour faire découvrir des nouveautés aux jeunes. Ils utilisent même la réalité augmentée pour motiver les élèves à participer à des cercles de lecture.

Bref, le numérique est bel et bien présent au quotidien dans les bibliothèques scolaires et il doit demeurer un allié efficace dans la perpétuelle quête du livre qui fera la différence dans la vie de l’élève.

Pour le plaisir de lire

Au-delà du numérique et de toutes les approches innovantes pour revitaliser les bibliothèques scolaires, les bibliothécaires et techniciens en documentation réunis lors de ces journées de formation ont tous un objectif commun : promouvoir et partager le plaisir de lire. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un invité surprise, David Goudreault, est venu enflammer l’auditoire en récitant quelques slams et en racontant plusieurs anecdotes sur sa vie de lecteur. Il a, entre autres, fait mention de l’importance majeure des bibliothèques dans son parcours personnel et a partagé le fait que la lecture lui avait réellement sauvé la vie. Ce populaire auteur et slameur de renommée internationale a rendu un hommage senti et touchant aux bibliothécaires et techniciens en documentation rassemblés pour l’occasion. 

Un hymne à tous ceux et celles qui font des livres un plaisir à partager, qui ouvrent la porte vers de nouveaux horizons, qui permettent de s’évader et de reconstruire le monde, une page à la fois.


Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :