ANNONCE

#ISTELive – L’indispensable maillage entre l’IA et l’intelligence humaine

Lors du congrès annuel de l’ISTE, qui se tient cette semaine à Philadelphie, un panel de discussion organisé par Microsoft a réuni des experts de renom dans le domaine de l'éducation et de la technologie. Les panélistes Vicki Davis, Scott Bricker, Sallee Clark et Joe Brazier ont discuté d'intelligence artificielle (IA) et d’intelligence humaine (HI) dans le contexte de l'éducation.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Avec la collaboration d’Alexandra Coutlée

Lors du congrès annuel de l’International Society for Technology in Education (ISTE), qui se tient cette semaine à Philadelphie, un panel de discussion organisé par Microsoft a réuni des experts de renom dans le domaine de l’éducation et de la technologie. Les panélistes Vicki Davis, Scott Bricker, Sallee Clark et Joe Brazier ont discuté d’intelligence artificielle (IA) et d’intelligence humaine (HI) dans le contexte de l’éducation.

Scott Bricker a souligné la nécessité d’éduquer les jeunes à l’IA, affirmant que le fossé entre l’école et le « monde réel » continue de se creuser pour ceux qui ne le font pas. Cependant, il a souligné l’importance de ne pas adopter l’IA aveuglément, mais plutôt de l’aligner aux priorités et valeurs de l’établissement scolaire et de considérer l’importance de l’intelligence humaine pour guider et soutenir l’utilisation de cette technologie à des fins positives et pacifiques.

Sallee Clark a invité les enseignants présents à faire évoluer leur pratique en utilisant l’IA pour fournir plus facilement de la rétroaction aux élèves, ce qui leur permettra de se consacrer à d’autres priorités. L’idée est d’utiliser l’IA comme un outil complémentaire à l’intelligence humaine.

Vicki Davis (CoolCatTeacher) a comparé l’IA à une calculatrice, mais pour le langage. Elle a souligné que l’IA est un outil qui peut répondre à différents besoins individuels, mais que nous devons être prudents dans la manière dont nous l’intégrons dans l’éducation. Elle a également mis en garde contre les problèmes d’intégrité académique, soulignant que certains élèves peuvent choisir la tricherie pour faire face à la pression. Vicki a rappelé que les enseignants et les élèves n’ont pas la même relation avec l’IA et que nous devons être attentifs à préserver l’aspect humain de l’apprentissage.

Le panel, dirigé par Joe Brazier de Microsoft Education, a discuté de l’importance de trouver des applications pratiques de l’IA pour l’apprentissage, telles que poser des questions auxquelles seuls les élèves peuvent répondre. Ils ont également souligné l’importance de développer l’intelligence émotionnelle et de promouvoir la collaboration entre les élèves.

En ce qui concerne les réticences de certaines personnes à adopter l’IA, Sallee Clark a suggéré de les impliquer dans le processus et de les aider à comprendre comment utiliser l’IA de manière constructive. Scott Bricker a souligné la nécessité de commencer par bâtir la confiance et des relations solides avec ses collègues avant d’espérer pouvoir les amener à changer leur façon de voir les choses. Par la suite, avec du soutien et de la formation, il sera possible d’arriver à surmonter, ensemble, les peurs et les obstacles potentiels. Vicky Davis a résumé cela en partageant une anecdote inspirante de Mme Atkins, une enseignante de 95 ans, qui a déclaré avec passion : “J’utilise la technologie avec les enfants parce que je les aime”.

Le panel a partagé quelques exemples concrets d’utilisation de l’IA en classe, insistant notamment sur l’évaluation et la rétroaction automatisée pour fournir des commentaires aux élèves. Les intervenants ont également souligné la nécessité de repenser les méthodes d’enseignement traditionnelles pour permettre à l’intelligence humaine de briller au travers de ce qui est artificiel. De plus, pour se préparer à l’évolution rapide de la technologie, ils ont souligné l’importance que les jeunes puissent apprendre à penser de manière critique, à collaborer et à être créatifs, car les emplois de demain sont encore inconnus. Ils ont également encouragé les enseignants à consacrer régulièrement du temps à explorer de nouvelles opportunités et à partager leurs découvertes avec d’autres.

En conclusion, le panel a mis en évidence l’importance de combiner l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine dans le domaine de l’éducation. L’IA peut être un outil précieux pour répondre aux besoins divers des apprenants, mais il est essentiel de garder à l’esprit que l’aspect humain de l’apprentissage doit toujours prévaloir. En trouvant l’équilibre entre l’IA et l’intelligence humaine, les enseignants peuvent exploiter pleinement le potentiel de cette technologie pour améliorer l’éducation et préparer les élèves à tous les défis qui les attendent.

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique cette année notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité d'orientation stratégique de l'ACELF.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

L’IA en éducation : une valeur pédagogique ajoutée?

Notre collaborateur Sylvain Desautels a été, comme plusieurs, entraîné dans la vague de l’intelligence artificielle en éducation au cours des derniers mois. Dans ce texte, il prend un pas de recul pour se poser la question : est-ce que l’intelligence artificielle apporte à l’enseignement une véritable valeur ajoutée?

Favoriser l’agentivité en matière d’intégration de l’intelligence artificielle en contexte scolaire : 5 stratégies à déployer dans son milieu

Dans cet article, Amélie Bélanger, conseillère pédagogique au RÉCIT de l’enseignement privé, et Maxime Pelchat, stratège numérique #DevProf au CADRE21, présentent cinq stratégies pour développer un plan d'action en vue de se préparer à enseigner avec et à propos de l’intelligence artificielle. Découvrez aussi d'autres ressources en lien avec le même sujet!

« Il est nécessaire de développer une IA centrée sur l’humain »

« Il est nécessaire de développer une IA centrée sur l’humain » Cette affirmation a été au cœur des discussions lors de la conférence citoyenne « L’IA, l’État et nous », qui s’est déroulée à la Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, le 20 février dernier. Des chercheurs s’intéressant aux enjeux sociétaux de l’intelligence artificielle se sont exprimés sur les impacts de cette technologie dans les secteurs de l’éducation, de la santé et du travail.