ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Idées et ressources pour apprendre en bougeant!

Voilà le thème d’une récente causerie « #eduprof » tenue le 18 novembre dernier, qui visait à partager entre collègues des trucs pour intégrer l'activité physique en classe sur une base quotidienne.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Voilà le thème d’une récente causerie « #eduprof » tenue le 18 novembre dernier, qui visait à partager entre collègues des trucs pour intégrer l’activité physique en classe sur une base quotidienne.

Les causeries #eduprof sont une série d’échanges sur un thème donné qui se vivent entre enseignants sur Twitter, généralement les mercredis à 21h. Chaque semaine, un thème différent est abordé.

Pour le thème « Apprendre en bougeant », cinq questions ont été lancées aux participants pour guider la discussion :
1- Quels bienfaits ou avantages voyez-vous à intégrer les activités physiques à l’organisation de la classe?
2- Comment intégrez-vous des activités ou routines actives à votre classe?
3- Quels sont vos idées ou trucs pour apprendre en bougeant en français?
4- Quels sont vos idées ou trucs pour apprendre en bougeant en mathématiques?
5- Vos meilleurs liens, ressources à partager, personnes à suivre?

Un condensé des échanges rassemblés par l’animatrice de la soirée, Sylvianne Parent (@sylviannep), orthopédagogue au 1er cycle du primaire, est disponible grâce à l’outil en ligne Storify.

Parmi les idées véhiculées :
– avoir un vélo stationnaire dans la classe pour permettre à ceux qui en ont envie de bouger;
– faire 10 minutes de « Jean dit… » pour « recharger les batteries »;
– bouger/danser pour illustrer les translations, rotation, etc.;
– compter les kilomètres parcourus au vélo stationnaire pour étudier les fractions;
– jouer au mot musical : des mots fréquents indiqués sur un cercle, on tourne autour au son de la musique. À son arrêt, chacun lit le mot en face de lui;
– danser et chanter une règle;
– faire des courses à relais pour épeler ou classer des mots, sauter en épelant;
– au gymnase, disperser des lettres, crier une syllabe ou un mot, laisser les élèves courir et former le mot dans leur cerceau;
– se lancer une balle en se posant des questions sur la conjugaison;
– sortir à l’extérieur prendre des photos pour s’inspirer dans les écrits libres;
– faire des suites logiques avec des positions (assis, debout, penché, etc.) modélisées par des pictogrammes.

Les bienfaits de bouger, tels que constatés par les enseignants :
– calmer ou réveiller et recentrer les élèves;
– améliorer la concentration;
– canaliser l’énergie;
– créer un lien fort avec les élèves en étant à l’écoute de leurs besoins.

Des ressources :
GoNoodle : une série de « brain breaks », de courtes activités qui permettent de bouger de façon ludique. Bien que la ressource (gratuite) soit en anglais, les enseignants qui l’utilisent indiquent que cela ne pause pas problème.
Osmo : un système qui permet d’interagir avec l’iPad à partir d’objets réels à manipuler à travers différentes activités éducatives.
– La dictée active de Stéphane Côté.
130 idées pour bouger en classe, par Kino Québec.

Les ressources ont aussi été rassemblées sur un mur Padlet. Un autre superbe exemple d’utilisation de Twitter à des fins de développement professionnels!

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les #Édubrèves – édition du 21 mai 2024

En complément de nos articles d'actualité complets qui paraissent pendant la semaine, voici les #Édubrèves, de courtes nouvelles qui pourraient vous intéresser. Dans cette édition : Des facteurs sociodémographiques pouvant être à l’origine des inégalités numériques, Prévention de la violence sexuelle chez les jeunes, une nouvelle version de l’autoformation du CADRE21 sur la programmation et la robotique, Antidote s’intègre au nouvel Outlook, L'intégration judicieuse des technologies éducatives en classe, et bien plus!

Le Technolab de l’Académie François-Labelle, un laboratoire pour développer la compétence numérique

Depuis 2019, l'Académie François-Labelle, une institution primaire de Repentigny, au Québec, développe son Technolab, un espace dédié à l'expérimentation et à l'innovation visant à mieux préparer les jeunes à relever les défis futurs. Tous les élèves y passent une période de classe à chaque semaine.

La réalité virtuelle pour encourager l’apprentissage des langues

Utiliser un environnement virtuel immersif peut devenir un agent facilitateur pour les élèves qui apprennent une langue seconde. Des enseignants et un conseiller pédagogique du Centre de services scolaire des Hautes-Laurentides expliquent comment ils en ont fait usage avec des apprenants de la formation générale des adultes (FGA).