Facebook lance le Système d’alerte AMBER au Canada lors de la Journée internationale des enfants disparus

Un nouveau système de distribution qui enverra des alertes compréhensives et ciblées à la communauté Facebook

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Un nouveau système de distribution qui enverra des alertes compréhensives et ciblées à la communauté Facebook

OTTAWA, le 25 mai 2015 /CNW/ – Facebook Canada a annoncé aujourd’hui un nouveau système unique de distribution d’alerte AMBER, en collaboration avec les autorités policières des différentes provinces canadiennes, qui enverra des alertes à la communauté Facebook lors des premières heures critiques après qu’un enfant ait été porté disparu.

Utilisant la portée et l’étendue de Facebook, les alertes AMBER offriront de l’information compréhensive incluant une photo et tous les détails disponibles à propos de l’enfant disparu sur le Fil d’actualités de Facebook mobile. L’alerte apparaîtra seulement dans le fil d’actualités de personnes vivant dans la zone de recherche identifiée et qui seront alors en position d’aider. Le plus important, c’est que la communauté Facebook sera en mesure de partager l’alerte facilement et instantanément à leurs amis et famille.

« Nous savons que lorsqu’un enfant est porté disparu, la chose la plus importante que nous pouvons faire est de rendre l’information publique le plus rapidement possible, » a dit Jordan Banks, chef mondial stratégie verticale et directeur général, Facebook Canada. «  En partageant sur Facebook la bonne information avec les bonnes personnes au bon moment à l’aide d’alertes AMBER ciblées, nous espérons réunir les enfants disparus avec leur famille encore plus rapidement. »

Comment cela fonctionne-t-il?

Lorsqu’une organisation policière confirme qu’un cas est qualifié pour une alerte AMBER, elle est émise par le coordonnateur de l’alerte AMBER de cette province, envoyée directement à Facebook et ensuite distribuée avec toute l’information disponible, incluant une photo de l’enfant disparu, le nom et la description de l’enfant, le suspect présumé et un numéro de plaque d’immatriculation.

Les autorités déterminent la portée de la zone ciblée pour chaque alerte avant que Facebook ne la partage dans le Fil d’actualités des personnes concernées. Le nombre d’alertes que les gens verront dépendra de la quantité d’alertes en vigueur dans leur région; cependant, il est à noter que les alertes AMBER sont généralement très rares. Si les gens reçoivent une alerte, ils sauront qu’ils sont en position d’aider.

Pour plusieurs années, les gens ont utilisé Facebook pour publier des articles afin de partager de l’information à propos d’enfants disparus. Dans plusieurs cas, une personne a vu une publication ou une photo dans son Fil d’actualités, a agi et un enfant a été ramené sain et sauf à sa famille.

Bébé Victoria, Simon Boisclair, Mélissa McMahon, Jordan Banks, chef de la stratégie verticale et directeur général, Facebook Canada, Celine Ethier, l'honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada. (Groupe CNW/Facebook® Canada)
Bébé Victoria, Simon Boisclair, Mélissa McMahon, Jordan Banks, chef de la stratégie verticale et directeur général, Facebook Canada, Celine Ethier, l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada. (Groupe CNW/Facebook® Canada)

En 2014, la petite Victoria, une nouveau-née, a été ramenée à ses parents après avoir été enlevée d’un hôpital à Trois-Rivières, Québec. Quatre jeunes ont vu la photo du suspect dans leur Fil d’actualités et ont signalé le tout, résultant en un incroyable dénouement. Le système d’alerte AMBER est inspiré par ce type d’effort de bouche-à-oreille.

Facebook a lancé l’alerte AMBER aux États-Unis le 13 janvier 2015. Depuis ce moment, il y a eu au moins un cas répertorié d’un enfant enlevé qui a été retrouvé grâce à une alerte AMBER sur Facebook. Maintenant, avec le système également en place au Canada, notre désir est de réunir encore plus d’enfants disparus avec leurs familles.

Les alertes AMBER sont très efficaces. Selon la GRC, entre 2003 et 2012, 96% des enfants qui ont été le sujet d’une alerte AMBER ont été retournés sains et saufs à leur famille.*

 

* SOURCE – CBC News: http://www.cbc.ca/news/canada/amber-alerts-when-they-re-used-and-how-they-work-1.816392

SOURCE Facebook® Canada

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. En 2021, elle est reçue à l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct