Expérimenter et partager des stratégies d’étude efficace

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons croisé Julie Thivierge, enseignante de 3e année à l’école du Bac de la CS des Navigateurs. Elle a accepté de nous parler de ses pratiques gagnantes de développement de stratégies d’étude efficaces.

La rencontre de parents en mode coéducation à l’ère du numérique

[Chronique École branchée sur la famille] Bien qu'il n'y ait pas de meilleur moment d'installer la coéducation pour notre chroniqueuse, la rentrée scolaire est un moment idéal pour le premier contact parents-enseignant en vue de créer cette relation. C'est l'occasion de débuter l'année en reconnaissant l'importance des rôles respectifs.

5 conseils pour vivre la rencontre de parents par visioconférence en toute confiance

Voici 5 conseils pour bien préparer sa rencontre de parents en visioconférence. Cette rencontre est un moment important et l'occasion de créer la relation de coéducation qui facilite la communication et une action concertée entre l'équipe-école et la famille orientée sur la réussite des jeunes. Créez les meilleures conditions possibles pour vivre cette expérience en toute confiance.

Faciliter la gestion de la classe dans l’enseignement à distance

La pandémie a entraîné pour les enseignants plusieurs défis de gestion de la classe. Le conseil de la semaine du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) rappelle à cet effet l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilitent la gestion de classe et réduisent les facteurs contraignants.

Leçons de leadership en contexte de pandémie

Comment apprendre individuellement de ce qui a transformé collectivement notre quotidien, nos sources d'accomplissement et de bien-être? Marius Bourgeoys partage ses leçons de leadership apprises en contexte de pandémie et Stéphanie Dionne propose des questions pour transformer ces leçons en actions!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

00:10:55

La conception universelle de l’apprentissage : avantages et défis

* En cette journée tragique pour l'Académie Sainte-Anne, petite soeur du Collège Sainte-Anne, qui a subi un important incendie la nuit dernière, nous sommes de tout coeur avec le personnel! * Nous avons rencontré Cathy Brazeau, directrice du développement pédagogique du Collège Sainte-Anne, afin de parler de conception universelle de l’apprentissage (CUA), une approche inclusive de planification de cours qui tient compte, en amont, des besoins de tous les apprenants.
00:08:24

Combiner apprentissages académiques et culinaires, c’est possible!

Marie-Claude Bernard, technicienne en nutrition et gestion alimentaire au Pavillon du Millénaire (CS des Rives-du-Saguenay), nous présente les ateliers et les projets visant à éduquer les jeunes à de saines habitudes de vie.
00:10:22

Varier l’enseignement de l’oral et dire adieu aux « Bonjour, je vais vous présenter mon exposé »

Julie Noël est conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT, domaine des langues. Elle nous parle de différentes façons de varier l’enseignement de la compétence de communication orale pour sortir des formulations artificielles à la « Merci de m’avoir écouté! »!
00:08:49

Les saines relations entre collègues, pour trouver (et garder!) sa voie comme enseignante

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CSDM. Convaincue qu’elle est une prof « bien ordinaire », elle nous parle de ce qui lui permet de garder sa flamme de l’enseignement jour après jour et d’oser se lancer dans la nouveauté : ses collègues.

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons croisé Julie Thivierge, enseignante de 3e année à l’école du Bac de la CS des Navigateurs. Elle a accepté de nous parler de ses pratiques gagnantes de développement de stratégies d’étude efficaces.

Du 25 au 27 janvier derniers, L’École branchée était à Clair au Nouveau-Brunswick. C’est dans sa petite école au grand cœur, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) que se tient le colloque annuel Clair – Voir l’éducation autrement. Plus de 325 personnes s’y sont réunies, en plus des presque 200 élèves.

Julie a développé en classe l’enseignement des stratégies d’étude suite à l’écoute des parents qui lui témoignaient à quel point l’heure des devoirs et des leçons était un moment conflictuel à la maison. Elle s’est questionnée à propos de l’impact positif sur la vie de l’enfant des devoirs et des leçons à la maison. Elle a choisi de dégager 30 minutes de temps des jeunes en classe et de les consacrer à l’étude. Julie s’est aussi rendue compte qu’on a tendance à prendre pour acquis que les jeunes savent comment étudier et réaliser leurs devoirs efficacement. En réalité, ce n’est pas du tout le cas.

Julie souligne que les résultats de ses élèves n’ont aucunement diminué face à cette nouvelle approche. La majorité des parents de ses élèves observent que leur enfant acquiert une belle autonomie, qu’il s’évertue à faire de meilleurs choix et qu’ils sont davantage engagés dans leur réussite scolaire.

La variété : une clé

Julie enseigne une grande variété de façons d’étudier. L’objectif est que chaque enfant puisse essayer et choisir celles qui sont bénéfiques pour lui. Elle a pour cela créer une communauté de partage autour des stratégies d’études. Que ce soit une application, un site Web ou une façon de faire, tout peut être partagé. Parfois, ce sont même les parents qui proposent une méthode à leur enfant. Pour tout ce qui fonctionne bien, Julie invite ses élèves à expliquer aux autres leurs bonnes pratiques. Chacun peut faire bénéficier le groupe de ses bons coups.

Ces périodes quotidiennes sont des moments privilégiés pour faire de l’enseignement de niveau 2 et revenir en sous-groupe sur des concepts ayant été moins bien assimilés. Julie souligne également qu’il s’agit d’une excellente façon de connaître ses élèves en profondeur. Lors de ces périodes d’étude en classe, elle porte une attention toute spéciale au climat afin que celui-ci soit propice aux apprentissages. Les périodes sont réparties à différents moments de la journée afin de créer les conditions gagnantes pour les élèves. Elle laisse les jeunes choisir l’endroit où ils sont confortables, et déterminer s’ils veulent étudier individuellement ou en équipe.

La variété des outils utilisés est également favorisée. Julie peut même proposer à un élève qui étudie régulièrement sur son iPad de le faire avec papier crayon pour lui permettre d’expérimenter un maximum de possibilités. Rappelons que l’objectif est de leur permettre de trouver les conditions et stratégies d’étude qui fonctionnent le mieux pour eux. Au primaire, le jeu occupe une place de choix dans l’enseignement des stratégies car il permet de montrer aux élèves qu’il est possible d’étudier en s’amusant. De plus, le jeu laisse beaucoup de place à l’enseignement des habiletés sociales et au pouvoir de collaboration.

Pour Julie Thivierge, il est important que les enfants puissent toucher à différentes stratégies d’étude afin de comprendre qu’il n’existe pas seulement une façon d’étudier!

Pour la rejoindre et la suivre sur Twitter : @ThiviergeJulie

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Avatar
Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.