Des élèves vulgarisent les 10 découvertes de l’année pour Québec Science

Décortiquer des recherches universitaires et faire des liens avec les chercheurs afin de vulgariser 10 grandes découvertes pour Québec Science : voilà un défi de taille relevé par des élèves de 4e secondaire! 

Pour la première fois de son histoire, le magazine Québec Science a impliqué des jeunes dans la rédaction de son dossier sur les 10 grandes découvertes scientifiques québécoises de l’année. Ce sont des élèves de 4e secondaire du programme SciMaTIC du Collège Sainte-Anne qui ont relevé le défi. SciMaTIC est un programme qui s’adresse aux férus de science, de mathématiques et de technologie. Il permet notamment aux élèves de participer à plusieurs concours scientifiques.

Le dossier qu’ils ont préparé en classe est disponible sur le site Web du magazine, aux côtés des textes réguliers des journalistes.

De la vulgarisation scientifique de haut niveau 

Ce dossier visait à reconnaître le travail de recherche d’une dizaine d’équipes québécoises dans l’avancement de la science, toutes disciplines confondues. Avec la complicité du journaliste Joël Leblanc, de leur enseignante, Alexandra Bernier et du technicien Pierre Guiot-Guillain, ces élèves du programme SciMaTIC ont rédigé des articles de vulgarisation de niveau professionnel, qui répondaient aux rigoureux critères du magazine.

Les découvertes sur lesquelles les élèves ont écrit étaient aussi pointues que variées. Ils se sont penchés par exemple sur les effets destructeurs des barrages hydroélectriques sur les écosystèmes riverains, ainsi que sur le possible lien de cause à effet entre une infection intestinale et la maladie de Parkinson. Pour ce faire, les journalistes en herbe ont dû interpréter des documents de niveau universitaire, souvent en anglais. Certains d’entre eux ont redoublé d’efforts pour communiquer avec les équipes de chercheurs concernés, provenant notamment des universités McGill, Laval ou Sherbrooke. « Ce dossier nous a permis d’inscrire un projet scolaire dans un contexte réel, dans lequel les élèves travaillent avec des professionnels, doivent respecter de vrais échéanciers et produisent un travail qui a un impact à l’extérieur de la classe », souligne Alexandra Bernier, enseignante au programme SciMaTIC du Collège Sainte-Anne. « Nous sommes très fiers de nos élèves qui ont réalisé un travail colossal, exigeant une bonne dose de persévérance et de courage. »

Source : communiqué


Recevez gratuitement chaque semaine l'École branchée Hebdo pour ne rien manquer de l’actualité pédagogique!



🤩 Vous avez envie de publier vous aussi à l'École branchée? N'hésitez surtout pas! Découvrez ici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES