Dronologie 101 : Préparer le terrain pédagogique

0

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’avènement des drones dans le paysage technologique planétaire. Plusieurs s’intéressent déjà à en explorer les vertus éducatives et pédagogiques!

Les drones sont des appareils fascinants. Par définition, ce sont des aéronefs, de diverses formes, qui sont pilotés à distance par un humain. Très souvent dotés de caméras, ils permettent la réalisation de diverses tâches allant du repérage militaire à l’étude du territoire (feux de forêt, contrôle de population, inondations, etc.). Même le géant en ligne Amazon aspirerait éventuellement à livrer ses colis en faisant appel à cette technologie!

Les drones permettent de nouvelles vues sur des réalités grâce à des points d’observation autrefois inaccessibles. Les perspectives éducatives deviennent intéressantes grâce à la démocratisation de ces appareils depuis quelques années. Ne serait-il pas fascinant pour un élève de piloter un tel aéronef avec la réelle impression que ses propres yeux voyagent avec lui?

 

Des usages pédagogiques déjà envisageables

L’utilisation d’un drone à l’école peut permettre aux élèves de mieux comprendre leur environnement physique immédiat, mais en plus, elle offre la possibilité de jeter un nouveau regard sur diverses réalités sociales dans laquelle l’établissement évolue. Les images captées avec l’appareil peuvent ensuite servir de base à diverses analyses et interprétations. Le drone s’intègre donc naturellement dans une séquence pédagogique : recherche et cueillette de l’information, suivie d’une analyse et interprétation des données. Les élèves sont dans l’action, sur le terrain, et ils peuvent utiliser ces observations pour tirer leurs propres conclusions.

Assurément, ces appareils permettent un contact avec le domaine de la robotique, le tout bien ancré dans une démarche connue mondialement sous l’acronyme anglophone STEM (ou STIM en français, pour science, technologie, ingénierie et mathématiques).

Également, toujours dans un cadre scolaire, les drones permettent de nouvelles façons de mettre en valeur les activités de l’école : imaginez documenter les activités sportives ou communautaires, sorties de classe, voyages scolaires, camps, etc. à l’aide d’un drone!

Enfin, ils facilitent le passage de l’apprentissage en mode publication : montage de capsules vidéo, rédaction de billets de blogue, création d’infographies pour représenter les données, etc.

 

Une petite révolution à venir?

Contrairement à une croyance répandue, nul besoin de permis pour piloter un drone. Transport Canada a tout de même émis des lignes directrices à cet égard et il est important d’inciter les élèves à en faire une utilisation éthique, respectant non seulement des règles élémentaires de sécurité, mais aussi par respect de la vie privée des personnes à proximité.

Avec la démocratisation de ces engins, assisterons-nous à une petite révolution qui touchera l’école plus tôt qu’on le pense? Chose certaine, on peut dès maintenant s’y intéresser et débuter une réflexion sur les usages pédagogiques des drones.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!



Article précédent Portrait de Stephen Harper nu : de l’art politique?
Article suivantC’est l’heure de coder!
Marc-André Girard est détenteur d’un baccalauréat en enseignement des sciences humaines (1999), d’une maitrise en didactique de l’histoire (2003) et d’une maitrise en gestion de l’éducation (2013). Il est actuellement doctorant en administration scolaire. Il s’est spécialisé en gestion du changement en milieu scolaire ainsi qu’en leadership Il s’intéresse également aux compétences du 21e siècle à développer en éducation. Il occupe un poste de direction au Collège Beaubois et donne des conférences sur le leadership en éducation, les approches pédago-numériques, le changement en milieu scolaire ainsi que sur la professionnalisation de l’enseignement. En septembre 2014, il a publié le livre « Le changement en milieu scolaire québécois » aux Éditions Reynald Goulet et a traduit quatre ouvrages en technologie de l'éducation chez le même éditeur. Il collabore également à L’École branchée et blogue (magirard.com) sur les questions relatives à l’éducation. Il est très impliqué dans tout ce qui entoure le développement professionnel des enseignants et l’intégration des TIC à l’éducation. En mars 2016, il a reçu un prix CHAPO de l’AQUOPS pour l’ensemble de son implication.