Diminuer l’utilisation du papier en classe : mission possible grâce aux TIC

L’utilisation de technologie en classe signifie-t-elle automatiquement moins de papier? Quelles sont les stratégies pour y parvenir? Quelques éducateurs d'ici et d'ailleurs nous livrent leurs secrets.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Prêt pour enseigner à distance : les « 4C » pour engager les élèves

Selon des chercheurs, 4 clés favoriseraient l'engagement des élèves dans leur apprentissage : contenu, collaboration, compétition et création. Plus d'infos et exemples dans notre article aujourd'hui.

3 clés qu’on devrait retrouver dans tout plan d’enseignement en temps de pandémie

Selon des chercheurs, trois thèmes devraient faire partie du plan de réponse à un contexte aussi incertain que celui que nous vivons : le bien-être, l’engagement et la rétroaction (en classe, comme à distance).

La semaine en rafale

C'est vendredi, voici quelques brèves de la semaine! iPad 1 pour 1 au CSS du Lac-Témiscamingue, 30 % des parents d'enfants du primaire penchent pour l'enseignement à distance à Toronto, une web-série pour vivre l’expérience des portes ouvertes dans un collège, 7 façons de faire aimer la lecture aux enfants, offre d'ateliers de l'École en réseau pour le préscolaire et le primaire, France : L'Éducation nationale veut développer et certifier les compétences numériques des élèves à l'aide de l'outil Pix. Bonne fin de semaine!

En personne et à distance : Se préparer pour basculer de l’un à l’autre sans trop de peine

L’enseignement hybride, c’est une combinaison d’enseignement en personne et à distance. Saviez-vous qu’il est possible de se préparer dès maintenant à une telle nécessité? Voici 6 pistes!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

La place et le rôle du papier en éducation à l’ère du numérique

Les feuilles mobiles, les calepins, les livres imprimés ont-ils encore leur place en éducation? Définitivement, selon les conclusions d’un récent sondage mené chez nos voisins américains.

Trucs et ressources pour une classe sans papier

Le milieu scolaire en est un qui consomme beaucoup de papier. Pourtant, la préservation de l’environnement et le recyclage font partie des valeurs de nombreuses écoles. Voici quelques idées pour diminuer, voire même éliminer, le papier dans votre classe grâce aux technologies.

L’utilisation de technologie en classe signifie-t-elle automatiquement moins de papier? Quelles sont les stratégies pour y parvenir? Quelques éducateurs d’ici et d’ailleurs nous livrent leurs secrets.

Plusieurs enseignants utilisent l’argument de la réduction du papier dans la justification de leurs demandes technologiques. Un premier vers cet objectif peut être fait en numérisant toutes les ressources « classiques », les transformant en PDF, en documents Word ou autres. Avec un réseau fiable, on peut en plus se permettre de les stocker sur Google Drive, par exemple, pour économiser de l’espace disque au passage. Un document électronique se partage et se récupère facilement, en plus de ne pas se détériorer, de bons avantages. Bien qu’étant une opération de substitution (en référence au modèle SAMR), ceci a l’avantage de sécuriser élèves et enseignants, qui reconnaissent un processus familier dans le changement.

Comme deuxième étape, la classe sans papier peut travailler à créer des activités semblables à celles proposées sans technologie, mais entièrement réalisées sur support numérique. On pense par exemple à la réalisation de lignes du temps, de cartes mentales, de schémas variés, d’affiches, etc. Il était possible de les faire autrement à l’aide de papier, mais on peut profiter des ressources numériques équivalentes qui permettent généralement d’aller plus loin, par exemple en intégrant le son et la vidéo, l’interactivité, etc.

Selon Shawn McCusker, qui aborde le sujet dans un article du 29 octobre 2013 sur le site Edudemic, un pas clairement en avant est franchi lorsqu’on considère la possibilité par l’enseignant de suivre le processus de création des élèves pendant qu’il se vit, et non seulement une fois terminé. Grâce à cela, les apprenants peuvent obtenir une rétroaction en cours de route et se réajuster directement au besoin.

Ceci dit, compte tenu du système actuel, le papier finit par être inévitable, « particulièrement dans l’actuel système d’évaluation », remarque Sylvain Bérubé (@slyberube), enseignant de français en 1ère secondaire. À son avis, pour que l’évaluation « soit transférable dans le monde du numérique, elle doit subir une mutation profonde ».

Questionnée sur Twitter et Facebook, la communauté a répondu à la question « Quelles sont vos stratégies pour réduire l’utilisation du papier en classe? » par :

– Les devoirs et leçons publiés sur le Web pour éliminer l’agenda. (@genvhenry)

– Utiliser les TIC. Mes élèves font les leçons par le biais du wiki de classe et m’envoient leurs réponses par courriel. (@ECVManon)

– Le cloud et les activités en ligne, peut-être un jour une plateforme, des PDF enrichis, des ePub et des apps… (@ThetrueSeb)

– Je garde le papier pour certaines évaluations et parties de projets! Je crois que le papier reste parfois plus efficace… en attendant de nouvelles applications qui répondront mieux à mes besoins! (Jean-François Levesque)

– C’est possible pour mes élèves d’imprimer ce qu’ils veulent, mais par défaut, tout est déposé en ligne (sur Moodle) (Michelle Deschênes)

– J’ai diminué le papier notamment en envoyant par courriel mes réquisitions de photocopies et en faisant les montages avant d’imprimer. (Caroline Lucie Favreau)

– Presque sans papier pour mes classes, sauf certaines évaluations. Mais il faut dire aussi que presque toutes mes classes sont dans un programme avec portable. Alors seulement le groupe qui n’a pas de portable reçoit les documents en version papier. (Cynthia Morin, secondée par sa collègue Anne-Marie Harvey)

– Je suis professeur d’éducation physique en Belgique et je n’utilise plus que ma tablette. Pour le journal de classe, j’ai l’application Planificateur et pour mes cotations, j’ai iDoceo. Les enseignants reçoivent mes points en PDF via leur adresse mail. Mes chronos, j’utilise également mon iPad et je les enregistre dans iDoceo. Plus de papier même pour le prof de sport. (Eric Mottet)

Et vous, quelles sont vos stratégies?

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'AQUOPS, Edteq et en tant que membre du comité #Francosphère de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!