5 astuces pour créer votre chaîne YouTube pédagogique

Avec l'enseignement à distance, de plus en plus d’enseignants produisent des capsules vidéo. Avez-vous pensé à utiliser YouTube pour les diffuser? Voici 5 astuces pour le faire efficacement!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

De plus en plus d’enseignants produisent de petites capsules vidéo. Plusieurs cherchent encore la meilleure façon de les rendre disponibles pour leurs élèves. YouTube peut devenir la solution. Et nul besoin de se transformer en « youtubeur » professionnel pour atteindre la cible.

Plusieurs raisons amènent les enseignants à produire des vidéos : expliquer des notions, partager des informations précises, expliquer une démarche, des exercices à réaliser, faire une rétroaction sur des travaux, etc. Il s’agit, la plupart du temps, de capsules réalisées de façon informelle et destinées exclusivement à leurs élèves. 

Par contre, l’envoi de ces capsules par courriel ou leur partage dans les plateformes de collaboration (telles que Teams, Classroom, etc.) peut devenir rapidement complexe en raison des limites de poids des fichiers et des pièces jointes.

« La création d’une chaîne YouTube représente une option simple et efficace pour les enseignants. Les jeunes passent déjà beaucoup de temps à visionner des vidéos sur cette plateforme. Ils la connaissent bien. Et contrairement à ce que plusieurs craignent, les vidéos ne seront pas accessibles à tous les utilisateurs, sauf si vous le souhaitez! », indique Maxime Laflamme, conseiller pédagogique à l’École branchée.

Ainsi, il suffit de partager aux élèves et/ou à leurs parents le lien URL de la chaîne, le lien d’une liste de lecture ou le lien vers les vidéos à la pièce.

Maxime propose d’ailleurs cinq astuces pour qu’une chaîne pédagogique bien organisée. 

1. Créer des listes de lecture 

Afin d’éviter que vos vidéos soient présentées seulement comme une longue liste pêle-mêle, il est préférable de créer des listes de lecture (playlists) pour organiser les vidéos par thème, par matière ou autres. Cela simplifie énormément la consultation par la suite.

2. Visibilité des vidéos : Non répertoriée

Lors du téléchargement d’une vidéo, il est possible de sélectionner l’option « Non répertoriée » comme choix de visibilité. Ainsi, la vidéo sera accessible uniquement à ceux qui ont le lien vers la vidéo. Elle ne sera pas accessible pour les utilisateurs de YouTube qui font des recherches, par exemple.

3. Écrire ses propres sous-titres ou les générer automatiquement

Les sous-titres peuvent être générés automatiquement lors du téléchargement d’une vidéo. Il faut alors choisir la langue de ces sous-titres. Pour plus de personnalisation, il est possible de rédiger vos propres sous-titres. Ceux-ci permettent de contribuer à l’accessibilité d’une vidéo pour tous. 

4. Désactiver les publicités pour garder la concentration des élèves

Les publicités sont abondantes sur YouTube et parfois très disparates. Il peut être judicieux de désactiver les publicités afin d’éviter que les élèves en voient de plus ou moins pertinentes qui risqueraient de les déconcentrer de l’objectif de la vidéo.

5. Créer des moments d’interaction dans la vidéo grâce à la fonction « commentaire »

Il est possible d’attirer l’attention sur des segments précis d’une vidéo ou de simplement la diviser par chapitre. Pour ce faire, il suffit d’ajouter un commentaire public dans lequel on inscrit le temps précis où il faut porter attention durant la vidéo (par exemple : « 1:34 »). Automatiquement, cette indication de temps deviendra cliquable dans le commentaire et les élèves pourront facilement et rapidement se rendre à l’endroit nécessaire dans la vidéo. Pour que cette fonction soit possible, il faut garder l’option Commentaires activée lors de la création d’une vidéo.

Besoin d’inspiration?

Aussi, pour démarrer facilement sur YouTube, Carrefour éducation vous propose :

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct