ANNONCE

3 étapes pour réussir sa planification à rebours

Début d’année scolaire rime avec planification de cours chez le personnel enseignant. Avez-vous déjà pensé à commencer par l’évaluation? Une planification à rebours serait de mise pour favoriser l’apprentissage (Wiggins et McTighe, 1998).  Cette planification doit se faire sur trois axes principaux : les objectifs d’évaluation (cibles d’apprentissage) à atteindre, les modalités d’évaluation à choisir et les modalités (méthodes) pédagogiques à préconiser.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (1)
ANNONCE

Par Constance Denis, docteure en éducation et conseillère pédagogique en intégration des technologies, Université de Sherbrooke, et Stéphanie Loiselle, directrice du développement pédagogique, Zelexio.

Début d’année scolaire rime avec planification de cours chez le personnel enseignant. Avez-vous déjà pensé à commencer par l’évaluation? Une planification à rebours serait de mise pour favoriser l’apprentissage (Wiggins et McTighe, 1998).  Cette planification doit se faire sur trois axes principaux : les objectifs d’évaluation (cibles d’apprentissage) à atteindre, les modalités d’évaluation à choisir et les modalités (méthodes) pédagogiques à préconiser.

Dans l’alignement pédagogique (Biggs, 1995), on part des cibles d’apprentissage pour aller vers les modalités pédagogiques. On se questionne sur les objectifs à atteindre et comment enseigner pour que les apprenants puissent les atteindre. On se questionne ensuite sur les modalités d’évaluation. Comment évaluer de manière cohérente avec les modalités pédagogiques mises de l’avant?  

La planification à rebours mélange cet ordre en focalisant l’attention sur les modalités d’évaluation avant celles pédagogiques. L’idée ici est de mettre l’évaluation au service de l’apprentissage. On doit penser aux apprentissages durables avant toute chose. Il est primordial de réfléchir à la manière d’évaluer un contenu afin d’assurer et de favoriser cette durabilité.

Imaginez un enseignant qui montre à ses apprenants les techniques de laboratoire de manière théorique et que l’évaluation associée à cette théorie est une activité de manipulation. Il serait très difficile d’affirmer que cette planification est cohérente et que les modalités pédagogiques préparent correctement les apprenants à l’évaluation. L’évaluation n’est pas une finalité, mais bien un outil d’apprentissage. Elle permet d’établir les forces et les défis de chacun en lien avec leur progression. Il est trivial que l’évaluation soit dans la même lignée que les modalités pédagogiques. 

Et comment peut-on s’assurer d’une telle cohérence? En planifiant les modalités d’évaluation avant même les modalités pédagogiques. Voici donc quelques pistes de réflexion concernant la planification à rebours:

Étape 1 : Identifier les cibles d’apprentissage

Qu’est-ce que vous voulez que les élèves retiennent de votre cours? Si vous aviez à les croiser dans 2, 5 ou 10 ans, de quoi aimeriez-vous qu’ils se rappellent? Quels sont les savoirs essentiels?

Si, pour vous, tel point est un incontournable, il est logique de le retrouver dans votre évaluation et dans vos activités pédagogiques, d’où la pertinence de le planifier en premier lieu. Vos essentiels doivent aussi être en lien avec les objectifs de formation. Vous pouvez ajouter des éléments d’enrichissement à vos cours, mais devriez-vous nécessairement tout évaluer?

Étape 2 : Déterminer vos modalités d’évaluation

Quelles preuves vous permettent de porter un jugement professionnel sur l’atteinte des cibles de formation? Ces preuves sont-elles fiables et objectives? Quels choix s’offrent à vous pour l’évaluation (entrevue, projet créatif, dissertation, etc.)? Pouvez-vous donner la possibilité aux apprenants de choisir leur modalité d’évaluation parmi un éventail afin de rendre l’évaluation agréable et efficace? Dans quelle situation l’élève aura-t-il à implanter les apprentissages en contexte authentique?

Peu importe les décisions prises concernant les modalités d’évaluation, il est fondamental de construire des grilles descriptives d’évaluation avant de planifier les modalités pédagogiques (Leroux et Mastracci, 2015). Comment distinguer l’atteinte d’un niveau acceptable d’un niveau excellent? Quels sont les éléments essentiels et ceux qui permettent de distinguer une compétence marquée? 

En construisant en amont vos grilles, il sera plus facile de faire connaître les critères d’évaluation et les indicateurs observables aux apprenants. Ceux-ci auront une perception de contrôle augmentée quant à leur évaluation et auront une meilleure motivation (Viau, 1997). Toujours en construisant vos grilles descriptives, commencez à réfléchir à la rétroaction associée à cette évaluation. Comment leur proposer des pistes pour les amener plus loin? En réfléchissant a priori à ces derniers aspects, votre enseignement sera influencé par votre réflexion et votre alignement pédagogique sera plus cohérent.

Étape 3 : Déterminer les modalités pédagogiques

Comment partager sciemment le temps d’enseignement et la pondération de chaque élément essentiel? Qu’est-ce qui pourrait être vu à la maison à titre de préalable? Comment mettre en place une différenciation pédagogique afin d’inclure l’ensemble de la classe? Quels éléments devraient être enseignés à cause de la pertinence sans devoir être nécessairement évalués? Quelles activités devraient être sélectionnées pour favoriser le meilleur apprentissage possible?

À la suite des deux premières étapes de planification, votre vision pédagogique est plus claire. Vous savez exactement où amener les apprenants et comment vérifier leur progression. Il ne reste qu’à réfléchir sur les moyens pour y parvenir. L’important est la cohérence dans son enseignement. Si vous avez déterminé que l’évaluation sera une étude de cas, il est essentiel d’inclure des activités d’apprentissage impliquant des études de cas. Chaque activité doit avoir une raison d’être et si ce n’est pas le cas, pourquoi la garder dans votre planification?  Coupez le superflu et concentrez-vous sur la pertinence de chaque modalité pédagogique.

Maintenant que la réflexion sur votre planification est amorcée, outillez-vous pour vous faciliter la tâche. La plateforme Zelexio permet la construction de grilles d’évaluation dynamiques adaptées à vos besoins, le partage de celles-ci aux apprenants, l’autoévaluation et plus encore. 

Références :

Wiggins, G. & McTighe, J. (1998). What is backward design? In Understanding by Design. (1 ed., pp. 7–19). Upper Saddle River, NJ: Merrill Prentice Hall. Retrieved from https://web.archive.org/web/20160721163755/http://www.fitnyc.edu/files/pdfs/Backward_design.pdf

La planification à rebours, Virtuose Éducation, https://virtuoseeducation.com/blog/2021/04/10/planification-a-rebours/

En complément :

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :