Une rentrée scolaire réussie : réflexions et conseils d’expert

0

Cette semaine, des milliers d’enseignant-e-s découvrent les visages curieux et enthousiastes des élèves qu’ils accompagneront pour les dix prochains mois. C’est un moment charnière tant pour les jeunes que pour les adultes. À l’École branchée, nous entamons cette année scolaire avec beaucoup de bonheur et la motivation de vous offrir du contenu varié et adapté à vos besoins!

Aujourd’hui nous vous proposons une entrevue avec notre expert de la rentrée scolaire. Professeur associé au Département d’éducation et de formation spécialisées de l’UQAM et auteur de nombreux ouvrages dans le champ de l’éducation et de la méthodologie, Gérald Boutin poursuit des recherches sur l’inclusion scolaire, l’accompagnement des nouveaux enseignants, l’enfance en difficulté et la relation école-famille. Il a accepté de répondre à nos questions afin de vous livrer quelques pistes d’action et de réflexion :

 

Parlez-nous des défis auxquels les enseignants doivent faire face à la rentrée scolaire? Quelles sont à votre avis les conditions gagnantes pour vivre une rentrée scolaire réussie?

Les défis à affronter par les enseignant-e-s concernant la rentrée scolaire sont plutôt nombreux. Parmi ceux qui sont le plus souvent cités par les enseignant-e-s eux-mêmes, notons celui d’établir un bon contact avec les enfants et les parents, celui de connaître à temps la composition du groupe d’élèves, et enfin celui de s’assurer d’avoir en main les outils nécessaires à la bonne marche de la classe.

Parmi les conditions gagnantes, on retrouve en priorité une préparation à court, moyen et long terme. Cette préparation, si elle est bien orchestrée, permet de faire baisser la tension et d’augmenter la confiance en soi, ce dont tous les enseignant-e-s ont besoin étant donné les exigences grandissantes envers eux.

Quelles opportunités accompagnent ce moment de démarrage, de renouvellement?

La rentrée scolaire est considérée par plusieurs enseignants comme une occasion de mettre en place de nouvelles façons d’aborder leur tâche, d’expérimenter de nouvelles approches. C’est une occasion de renouvellement, de mise au point. Malheureusement, ces opportunités sont parfois réduites pour des raisons structurelles : attributions tardives des classes, rareté des personnels de soutien, etc.

En quoi la rentrée scolaire est-elle une période importante en lien avec la persévérance scolaire?

Avant même le retour en classe, bon nombre d’équipes-école se sont penchées sur la question épineuse de l’échec scolaire et du décrochage de trop nombreux jeunes. La rentrée scolaire est une bonne occasion de réviser les pratiques courantes afin de les adapter le mieux possible aux besoins des élèves. Pensons seulement à la composition hétérogène des classes… La persévérance scolaire prend racine dès les premières années de la vie scolaire. L’aphorisme « prévenir plutôt que guérir » prend ici tout son sens! Un bon démarrage au préscolaire et au primaire assure la plupart du temps la qualité des étapes à venir.

Parlez-nous de l’impact sur la réussite scolaire de l’intégration des TIC en éducation et en pédagogie.

L’impact de l’usage des TIC sur la réussite scolaire est un sujet de plus en plus débattu. On retrouve des attitudes souvent opposées, alors qu’il conviendrait d’adopter des positions ouvertes et critiques. La vague du numérique est là pour rester : elle a comme toute innovation des avantages et des limites. Les enseignant-e-s, pour la plupart, me semblent ouverts à ce courant, mais ils réclament à juste titre des formations adéquates. Comme le rappelle un observateur : « Il ne faut pas exagérer le rôle des TIC, il ne faut pas les déprécier non plus ». Vouloir, par exemple, faire passer les TIC avant la relation enseignant-apprenant serait contreproductif… Une école branchée doit conserver son statut d’école humaine!

À quelques jours de la rentrée scolaire, les enseignants ressentent souvent de la nervosité et de la fébrilité? Quels conseils aimeriez-vous leur donner afin qu’ils tirent profit au maximum de ce moment?

Cette fébrilité et cette nervosité font partie du jeu, si l’on peut dire. La plupart des enseignant-e-s que je connais vivent cette tension, tout en soulignant qu’avec le temps les choses prennent des proportions moins importantes. Il s’agit pour chacun de prendre ses marques pour s’assurer d’un bon départ. Cette tension est normale… Elle concerne tout le monde : parents, enfants et bien sûr, enseignants et direction. C’est un sentiment à la fois de joie et d’inquiétude : joie de revenir au travail après des vacances bien méritées, d’expérimenter de nouvelles approches, de rencontrer les collègues, mais aussi dans certains cas, inquiétude concernant le bon fonctionnement de la classe, l’adaptation à un nouvel environnement.

La littérature contient de nombreux conseils adressés aux enseignants concernant la rentrée scolaire.

Voici 5 conseils pour vivre une rentrée scolaire réussie : 

  1. Se familiariser avec le programme d’enseignement à dispenser
  2. Se renseigner sur la composition de sa classe ou de ses classes (on sait que plusieurs enseignant-e-s ne connaissent que très tardivement la composition de leur classe)
  3. Prévoir une stratégie de communication avec les parents
  4. Planifier ses activités éducatives (du moins pour les premières semaines) afin d’être mieux en mesure d’établir un bon contact avec les élèves
  5. Prendre les moyens nécessaires pour gérer son stress (détente, échange avec des collègues, par exemple) 

 

L’École branchée est heureuse d’avoir pu compter sur la collaboration du professeur Gérald Boutin dans la préparation de cet article sur la rentrée scolaire. Nous vous invitons à découvrir les écrits de cet auteur, notamment son essai sur l’éducation publié en 2012 chez Éditions Nouvelles intitulé La guerre des écoles : entre transmission et construction des connaissances.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!