ANNONCE

Révision du cours d’Éthique et culture religieuse – La place de la citoyenneté numérique et autres thématiques

Dans un nouvel avis au ministre de l’Éducation, le Conseil supérieur de l’Éducation du Québec traite de la révision du programme d’Éthique et culture religieuse (ECR), émet des recommandations afin d’en garantir le succès et formule certains bémols concernant la démarche effectuée présentement.

Publié le :

Classé dans :

Dans un nouvel avis au ministre de l’Éducation, le Conseil supérieur de l’Éducation du Québec traite de la révision du programme d’Éthique et culture religieuse (ECR), émet des recommandations afin d’en garantir le succès et formule certains bémols concernant la démarche effectuée présentement. 

Rappelons d’abord que la révision du programme d’ECR a été annoncée au début de l’année 2020 par le ministre de l’Éducation. Une vaste consultation a débuté, mais a été quelque peu ralentie par la pandémie. L’objectif est maintenant d’offrir le nouveau cours à partir de l’année scolaire 2023-2024. 

Les huit thématiques à l’étude en vue de la création d’un nouveau programme sont les suivantes. 

  • Participation citoyenne et démocratie
  • Éducation juridique
  • Écocitoyenneté
  • Éducation à la sexualité
  • Développement de soi et des relations interpersonnelles 
  • Éthique
  • Citoyenneté numérique
  • Culture des sociétés

D’ailleurs, le Conseil fait part de certaines réserves, exprimées par des acteurs consultés, quant au nombre et à l’ampleur des thématiques envisagées pour le nouveau programme. Celles-ci sont jugées trop grandes « pour la plage horaire actuellement consacrée à l’ECR, d’autant que certaines d’entre elles pourraient nécessiter le recours à du personnel spécialisé (ex. : l’éducation juridique et l’éducation sexuelle) ». 

Au cours des travaux qui ont conduit à la production de l’avis, le Conseil a procédé à une analyse afin de démontrer des arrimages possibles entre les thématiques proposées et les composantes actuelles du Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ). 

Au final, il souligne en particulier un chevauchement entre des thématiques, notamment en ce qui concerne « les citoyennetés » (participation citoyenne et démocratie, écocitoyenneté, citoyenneté numérique). Il mentionne aussi le fait que les thématiques proposées recoupent plusieurs apprentissages déjà prévus dans le PFEQ à l’intérieur des domaines généraux de formation, des compétences transversales et des domaines d’apprentissage ou des contenus prescrits.

 « Le Conseil constate que de nombreux liens plus ou moins étroits existent entre les thématiques envisagées et le PFEQ. Ces liens devraient être considérés pour veiller à ce que l’ensemble du curriculum soit cohérent, que des apprentissages en complémentarité soient assurés et que les chevauchements soient évités. La prise en compte de huit thématiques diversifiées nécessite aussi de se soucier de la cohérence interne du nouveau programme d’études et de la présence d’un fil conducteur clair », lit-on dans le rapport. 

Réflexion éthique et dialogue 

Le Conseil recommande de considérer la réflexion éthique et la pratique du dialogue comme les fondements du nouveau programme. « Pour le Conseil, la réflexion éthique et la pratique du dialogue semblent être les meilleurs outils pour, à la fois, traiter des thématiques envisagées d’une manière cohérente pour l’élève et amener celui-ci vers la reconnaissance de l’autre et la poursuite du bien commun, qui sont les deux finalités maintenues pour le programme à venir (MÉES, 2020a) ».

Grille-matières et évaluation

Au-delà du contenu du nouveau programme, le Conseil met en relief le fait que les enjeux autour de la grille-matières (versus la quantité de contenu que l’on souhaite inclure dans le futur programme) sont importants (environ une heure de cours par semaine est actuellement consacrée à l’ECR) et que l’évaluation des apprentissages devrait être mûrement réfléchie. 

Consultez le rapport complet La révision du programme Éthique et culture religieuse : vers une transition réussie.

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Le Conseil supérieur de l’éducation invite à une nouvelle normalité

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) a récemment publié un de ses rapports les plus complets et les plus intéressants. Sans détour, l’objectif du CSE avec cette publication est d’éviter un retour à une « normalité » et ainsi profiter de la prise de conscience collective pour améliorer pour de bon le système d’éducation. Voici notre résumé.

Les Rencontres de l’École branchée : Entretien avec Maryse Lassonde, présidente du Conseil supérieur de l’Éducation

Maryse Lassonde est présidente du Conseil supérieur de l’éducation. Dans cette entrevue, elle nous parle de son parcours professionnel et des travaux de son organisation, mais aussi des défis qui attendent le milieu scolaire dans la prochaine année, d’intégration du numérique dans les écoles et des changements causés par la pandémie.

Culture et citoyenneté québécoise remplacera l’ancien programme Éthique et culture religieuse

Communiqué - Le programme Éthique et culture religieuse sera remplacé par Culture et citoyenneté québécoise. Les nouveaux thèmes du programme reposeront sur trois axes principaux, soit la culture, la citoyenneté québécoise ainsi que le dialogue et la pensée critique. Le programme sera mis en œuvre dans l'ensemble du réseau à la rentrée 2023.