L’infodémie ou comment reconnaître un site d’information fiable en temps de pandémie

Paru le

 

Dans le cadre de la série « Comment fabrique-t-on de l’information », en collaboration avec Agence Science-Presse, nous nous intéressons aujourd’hui à comment reconnaître un site d’information fiable. En ces temps de pandémie mondiale, le néologisme « infodémie » a fait son apparition et désigne maintenant cette surabondance d’informations, crédibles ou non, qui donne du fil à retordre à quiconque essayant de s’y retrouver dans cet océan de contenu. Désinformation médicale, théories du complot, rumeurs sur les mesures gouvernementales, photos et vidéos détournées, tentatives d’arnaques ou canulars, les fausses informations concernant la COVID-19 se propagent plus rapidement que le virus. Voici une courte capsule vidéo qui t’explique comment aiguiser tes réflexes en quête de vérité.

Infodémie, tu dis?

Ce nouveau mot-valise, formé à partir de la fusion des mots « information » et « épidémie », caractérise le phénomène sans précédent de propagation d’informations de toutes sortes concernant la COVID-19 sur le Web.

« Plus que jamais, les théories du complot ont la cote. Les charlatans qui vendent de faux remèdes miracles se frottent les mains. Les fausses nouvelles mettent leurs plus beaux habits. Et tout ça est particulièrement inquiétant à une époque où l’information juste et rigoureuse n’est ni plus ni moins qu’une question de vie ou de mort. »

La Presse, 5 avril 2020

Faire la part des choses entre information et désinformation dans cet océan de contenu peut s’avérer être un exploit actuellement. Les gens ont besoin d’être rassurés, de connaître toutes les réponses, d’avoir une impression de contrôle sur la situation. En ces temps de crise, il est facile de laisser les émotions prendre le dessus sur la raison. C’est pourquoi nous retrouvons autant de contenu aux intentions douteuses qui peut mener à différents biais cognitifs, altérant du même coup le jugement critique. Certains gourous et charlatans profitent donc de la situation pour influencer et rallier un maximum de gens à leur cause.

« L’adhésion à certaines théories conspirationnistes est souvent plus répandue chez les jeunes. Cela s’explique notamment par le fait qu’ils ont davantage tendance à bouder les médias traditionnels et à s’informer dans les médias sociaux. »

La Presse, 5 avril 2020

Douter ou faire confiance?

Douter ou faire confiance? Telle devrait être la question à te poser chaque fois que tu vois apparaître une nouvelle information sur ton réseau social préféré. Les TikTok, Snapchat et Twitch de ce monde demeurent des terreaux fertiles pour la désinformation et le partage de « fake news » chez les jeunes. Chez les gens plus âgés, Facebook reste la plateforme où il se propage le plus de faussetés.

« En janvier dernier, une étude publiée par la revue américaine Science Advances révélait que les utilisateurs de Facebook âgés de plus de 65 ans propagent sept fois plus de fausses nouvelles que les jeunes. Cela dit, jeunes ou vieux, nous sommes tous susceptibles de tomber dans le panneau. »

La Presse, 5 avril 2020

Il est important, voire essentiel, dans le contexte de crise que nous vivons actuellement, de choisir des sources d’information crédibles quand vient le temps de s’informer, telles que Radio-CanadaLa PresseL’actualitél’Agence Science-Pressel’École branchée. En plus de faire confiance à ces médias qui publient du contenu fiable, des spécialistes du Web ont mis en place des plateformes où ils passent au crible une quantité impressionnante de nouvelles pour ainsi démêler le vrai du faux. Les Décrypteurs de Radio-Canadale détecteur de rumeurs de l’Agence Science-Presse et les Décodeurs du journal Le Monde sont des experts dans le traitement des fausses nouvelles qui se propagent sur les réseaux sociaux. Ils rétablissent les faits et te donnent l’heure juste, entre autres, sur tout ce qui concerne la COVID-19.

N’oublie pas de toujours te poser ces trois questions avant de partager du contenu d’un site :

  1. Qui est derrière le site?
  2. L’information est-elle neutre?
  3. Le site a-t-il bonne réputation?

*Tu trouveras ici une affiche aide-mémoire préparée par Agence Science-Presse qui t’aidera à reconnaître un site d’information fiable.

Ton défi

Clique ici pour avoir accès à un jeu-questionnaire sur « la désinformation » créé à partir de la plateforme Quizizz. Tu seras en mode « pratique », alors aucun adulte n’est requis pour démarrer le quiz. Tu auras même tout le temps que tu veux pour répondre aux questions.


 
Cliquez sur les titres de sections pour les afficher!
PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Disciplines et niveaux visés

– ECR (1er cycle du secondaire)

  • L’autonomie : Nommer des conditions qui favorisent l’exercice
    de l’autonomie (ex. : le jugement critique, le bon sens, la responsabilité morale, la capacité de choisir, l’authenticité, la débrouillardise). Nommer des repères qui soutiennent et enrichissent la réflexion éthique sur l’autonomie (ex. : chartes, lois, règlements,
    personnes, médias).

Dimensions de la compétence numérique ciblées

  • Collaborer à l’aide du numérique
  • Créer du contenu à l’aide du numérique
  • Développer et mobiliser sa culture informationnelle
  • Communiquer à l’aide du numérique
  • Développer sa pensée critique à l’égard du numérique

Outils numériques suggérés

  • Mentimeter
  • Canva
  • Padlet ou Middlespot

Intention pédagogique du guide

Au terme de ces activités, l’élève sera en mesure de faire ses propres
recherches et vérifier des informations par lui-même en se donnant les outils nécessaires pour identifier les sites d’information fiables.

Objectifs des activités

  • Choisir des sources d’information neutres et pertinentes.
  • Identifier les éléments qui caractérisent un site ou un média fiable et crédible.
  • Identifier les éléments qui caractérisent un site ou un média dont il faut se méfier.
  • Comparer des publications similaires et être en mesure de distinguer les éléments qui se veulent trompeurs.
SUGGESTIONS D’ACTIVITÉS

À travers huit fiches pédagogiques, les élèves seront amenés à se placer dans la peau d’un journaliste et à réaliser des activités créées spécialement pour les éclairer sur diverses facettes de la production de l’information à l’ère des réseaux sociaux. La conception des différentes fiches pédagogiques a été rendue possible grâce à la collaboration entre l’Agence Science-Presse et l’École branchée. Chaque fiche renferme une partie théorique sur un sujet précis touchant la production d’information, en plus d’activités qui tendent à développer diverses compétences disciplinaires et numériques chez l’élève.

Vous aurez accès aux autres fiches de la série dans la section « Pour aller plus loin ».

POUR ALLER PLUS LOIN

Vous pouvez accéder ici à la première fiche qui s’intitule « Information vs opinion ».

Surveillez les autres guides à paraître tout au long du mois, lesquels contiendront l’ensemble des fiches de ce dossier spécial.

POUR EN SAVOIR PLUS


Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 


L'actualité résumée pour les jeunes.

+

Des idées d'activités pour l'enseignant(e)!

 
 

Chaque guide de la collection SCOOP! propose une situation de lecture comme mise en contexte, puis des idées variées pour la classe. L'approche permet d'arrimer compétences disciplinaires et compétence numérique, tout en éduquant aux médias!

Chercher un guide...

Index des guides

Pour le primaire

Pour le secondaire

D'autres guides d'activités à découvrir

Le tombeau de Romulus enfin découvert? 

Le lieu de repos éternel du légendaire fondateur de Rome aurait enfin été découvert. Après des années de recherche, les archéologues ont mis à jour ce qui pourrait être le tombeau de Romulus, roi fondateur de Rome.

Cette voiture est-elle polluante?

Chaque année, différentes organisations dans le monde font le classement des véhicules selon leur cote de pollution. Qu'est-ce que cela signifie, concrètement ?

De nouveaux anglicismes maintenant permis

L’Office québécois de la langue française (OQLF) a adopté une nouvelle politique des emprunts linguistiques en 2017. Voyons de plus près ceux qu'il est maintenant possible d’inclure dans nos communications.