ANNONCE

Les jeunes Canadiens et la vie privée en ligne

Dans le cadre du sondage Vie privée en ligne, promotion en ligne, mené auprès de 5400 élèves par l’organisme Habilomédias, on a examiné les stratégies utilisées par les jeunes pour contrôler l’image d’eux qui se dégage de leur présence en ligne, ainsi que les moyens utilisés pour protéger leurs renseignements personnels.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Dans le cadre du sondage « Vie privée en ligne, promotion en ligne », mené auprès de 5400 élèves par l’organisme Habilomédias, on a examiné les stratégies utilisées par les jeunes pour contrôler l’image d’eux qui se dégage de leur présence en ligne, ainsi que les moyens utilisés pour protéger leurs renseignements personnels.

Le premier constat est que même les plus jeunes élèves partagent une grande quantité de renseignements privés sur les médias sociaux. Heureusement, plusieurs emploient des stratégies pour protéger leur vie privée : ne pas diffuser leurs coordonnées, utiliser une fausse identité, utiliser les paramètres de confidentialité pour bloquer l’accès à des étrangers, ou encore supprimer une publication ou demander à quelqu’un de supprimer une publication les concernant.

L’étude démontre toutefois que si les jeunes sont conscients de la nécessité de protéger leurs renseignements personnels, leur connaissance et leur compréhension des services de géolocalisation, des politiques de confidentialité et des questions de partage de mots de passe est souvent limitée. Dans bien des cas, ils n’utilisent pas tous les outils à leur disposition pour protéger leurs données privées.

D’autre part, les résultats de l’étude indiquent que 68 % des élèves croient, à tort, qu’un site énonçant une politique de confidentialité ne partagera pas leurs renseignements personnels avec d’autres parties; plus inquiétant encore, 59 % des élèves partageraient le mot de passe de leur compte de réseautage, de courriel ou de téléphone cellulaire. Les filles sont beaucoup plus susceptibles que les garçons de partager leurs mots de passe.

De plus, le pourcentage d’élèves qui mentent à propos de leur âge en ligne afin de pouvoir s’inscrire à des sites réservés à des jeunes plus âgés qu’eux passe de 18 % en 4e année à 65 % en 11e année (4e secondaire).

Notons enfin que, selon l’étude, 89 % des élèves estiment qu’il n’est pas correct qu’un ami affiche une photo médiocre ou gênante d’eux. De plus, la moitié considère qu’il n’est pas correct non plus de publier une photo d’eux, aussi bonne soit-elle, sans en avoir préalablement obtenu la permission.

À la lumière des résultats de ce sondage, on peut constater l’importance de demeurer vigilants et de s’assurer que nos jeunes utilisent tous les outils à leur disposition pour protéger leurs renseignements privés. Il en va de leur sécurité et de leur réputation.

 

Voici une présentation des points saillants de l’étude :

À propos de l'auteur

Pierre Turbis
Pierre Turbis
Pierre est journaliste et chroniqueur. Il collabore à de nombreuses publications.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Du 23 au 27 octobre – La Semaine éducation média 2023

Communiqué - La Semaine éducation médias est un événement annuel qui fait la promotion de l’éducation aux médias et la littératie numérique partout au Canada chaque automne. Tout au long de la semaine, les écoles, les bibliothèques, les musées et les groupes communautaires organisent des événements et des activités. La Semaine éducation médias 2023 aura lieu du 23 au 27 octobre.

Une nouvelle plateforme pour aider les jeunes à intervenir face à la haine en ligne

Communiqué - HabiloMédias annonce le lancement de Ma voix est plus forte que la haine, une nouvelle ressource qui utilise des outils de narration numérique et de création de mèmes pour encourager les jeunes à intervenir face à la haine en ligne.

Les initiatives en littératie numérique se multiplient pour les jeunes… et ils en ont besoin!

« On pense que les jeunes sont habitués aux technologies et on leur donne beaucoup de crédit en ce sens. Oui, ils sont surtout capables d’utiliser certaines applications. Pour le reste, ils ont besoin d’accompagnement. Ils ont aussi besoin qu’on leur montre que la techno, ce n’est pas juste des passe-temps, cela peut aussi devenir une carrière », affirme Jonathan Le Prof, enseignant d’univers social, porte-parole de la première édition du Mois numérique jeunesse.