L’école 42 verra le jour à Québec : Investissement de 5 M$ pour soutenir l’initiative de formation dans le secteur des technologies de l’information

Netlift lance un projet de mobilité écoresponsable pour plusieurs collèges privés du Québec

Programme en vue de réduire la congestion et les risques d'accidents reliés aux volumes importants d'auto-solo aux abords des établissements d'enseignement.

Le Camp iA offre aux adolescent(e)s une conférence gratuite avec le Scientifique en Chef du Québec

La conférence virtuelle de M. Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec, aura lieu le 13 août prochain - Communiqué

L’école 42 verra le jour à Québec : Investissement de 5 M$ pour soutenir l’initiative de formation dans le secteur des technologies de l’information

Inspiré d'un concept né à Paris, l'école 42 Québec offrira une formation postsecondaire alternative en technologies de l'information. Le cheminement est basé sur une philosophie d'apprentissage par projets qui permet notamment aux participants de déployer leur créativité. La progression est représentée par des niveaux d'expérience inspirés des jeux vidéo.

Même en temps de pandémie, l’éducation des adultes rayonne avec le concours d’écriture Ma plus belle histoire

À défaut de pouvoir tenir une cérémonie pour célébrer les adultes en formation et les enseignant(e)s qui les accompagnent, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont diffusé des vidéos inspirantes qui rendent hommage aux textes gagnants de la 17e édition du concours d’écriture Ma plus belle histoire et à celles et ceux qui les ont écrits.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Faciliter la gestion de la classe dans l’enseignement à distance

La pandémie a entraîné pour les enseignants plusieurs défis de gestion de la classe. Le conseil de la semaine du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) rappelle à cet effet l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilitent la gestion de classe et réduisent les facteurs contraignants.

Cinq raisons de s’inscrire à un Créacamp SPRINT

Laurie Couture, participante assidue et maintenant facilitatrice, propose 5 bonnes raisons de vous inscrire à un CréaCamp. Et ça tombe bien, plus de 30 thèmes vous sont offerts d'ici la rentrée pour votre formation continue!

5 leçons que j’ai apprises en enseignant à distance

Élise Goulet Pedersen, enseignante de français 7e année en Ontario, nous parle de son expérience durant la fermeture des écoles.

Tanné(e) des mauvaises nouvelles en éducation? Faisons le contrepoids!

Saviez-vous tous les enseignant(e)s et professionnel(le)s de l’éducation sont invités à publier leurs idées, témoignages et bons coups dans l’École branchée, le...

QUÉBEC, le 2 juillet 2020 /CNW Telbec/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, annonce, en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), un financement de 5 M$ à Québec numérique pour la mise en place du projet 42 Québec. Au terme du projet de cinq ans, 1 000 étudiants auront commencé leur formation dans le secteur du numérique et des technologies de l’information et de la communication (TIC), et 600 l’auront complétée.

Ce soutien financier est octroyé par la CPMT par l’intermédiaire du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO) et a reçu un appui unanime des leaders patronaux, syndicaux et de ceux du milieu communautaire et de l’enseignement.

Inspiré d’un concept ayant fait ses preuves à Paris, ce projet novateur de formation alternative en technologies de l’information est basé sur une philosophie d’apprentissage par projets qui permet notamment aux participants de déployer leur créativité. La progression est représentée par des niveaux d’expérience inspirés des jeux vidéo.

Le candidat ou la candidate évolue en autoapprentissage, en fonction de ses acquis et du développement de 17 compétences techniques et relationnelles. Il réalisera une cinquantaine de projets en équipe au cours de sa formation.

Ce projet souhaite aussi attirer davantage de clientèles qui ont des parcours d’apprentissage atypiques ou encore qui sont moins représentées dans le secteur des TIC, notamment les femmes.

« Il existe, au Québec, un grand déficit de main-d’œuvre dans le domaine du numérique et des TIC. Avec la crise que nous traversons, qui a complètement bouleversé le marché du travail et l’économie du Québec, il est plus important que jamais d’explorer des types de formation qui permettront de combler les besoins grandissants des entreprises dans ce domaine. C’est ce que nous faisons en soutenant le projet 42 Québec. Par son côté novateur, ce projet s’inscrit parfaitement dans la volonté de notre gouvernement d’encourager des initiatives innovantes visant à former des travailleuses et des travailleurs qualifiés. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Il est tout naturel que ce projet prenne son envol dans notre région, la Capitale-Nationale. De nombreuses entreprises reconnues dans le numérique ont déjà choisi de s’établir ici, et l’arrivée de ce nouveau modèle de formation en hautes technologies démontre notre engagement à aider nos entreprises à combler leurs besoins en main-d’œuvre qualifiée. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Dans la foulée de Paris, Madrid, Lyon et d’autres villes formant de la Silicon Valley, ce réseau ayant pour vision de « faire du numérique une opportunité pour tous, partout », l’implantation d’un tel pôle d’innovation dans la Capitale-Nationale ne peut que représenter une fierté qui n’a d’égal que le potentiel immense qu’il incarne pour tout le Québec. Ce projet s’inscrit parfaitement dans ce que notre gouvernement a déployé au cours des 18 derniers mois, notamment le Centre gouvernemental de cyberdéfense et le Centre québécois d’excellence numérique, où l’émulation suscitée ne peut que faire rejaillir l’excellence. Je suis ravi que notre gouvernement supporte des initiatives comme 42 Québec, qui permettent de positionner le Québec comme leader tant sur le plan national que sur le plan international. »

Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale

« Alors que le quartier Saint-Roch est déjà reconnu comme étant un important pôle pour les entreprises œuvrant dans les technologies de l’information et dans le secteur du numérique, ce projet de formation de la relève s’y inscrit en parfaite cohérence. La Ville de Québec est fière de soutenir financièrement ce projet original et visionnaire grâce à sa Vision entrepreneuriale 2023. Aujourd’hui, nous donnons ensemble à Québec numérique tous les outils nécessaires à la réalisation de 42 Québec. »

Régis Labeaume, maire de Québec

« En appuyant ce projet novateur, la CPMT pose un geste concerté afin d’expérimenter de nouvelles stratégies de développement des compétences numériques pour une clientèle atypique. Ouvert 24 heures sur 24, 7 jours par semaine et gratuit, l’objectif de ce centre est que 600 étudiants puissent compléter avec succès leur parcours et intégrer le marché du travail durablement afin de contribuer à la transformation numérique de tous les secteurs de l’économie du Québec. »

Audrey Murray, présidente de la Commission des partenaires du marché du travail

« Par leur soutien, la CPMT et la Ville de Québec permettront à 42 Québec de réaliser sa mission : offrir, au cœur du quartier Saint-Roch, une formation unique, collaborative et ayant fait ses preuves à plusieurs centaines de candidates et de candidats sélectionnés sur la base de leur talent et de leur motivation. Exempt de frais d’inscription ou d’admission, 42 sera un outil précieux pour développer et qualifier une main-d’œuvre recherchée dans l’univers du numérique, particulièrement dans le contexte actuel. »

Carl-Frédéric De Celles, président de Québec numérique

Faits saillants  

  • Le projet 42 Québec comporte un tronc commun d’une durée d’environ 12 à 18 mois ainsi qu’une période équivalente de spécialisation selon la progression de chaque candidat. Cette formation, qui est ouverte à tous et totalement gratuite, comporte trois stages rémunérés en entreprise d’une durée de trois à six mois chacun. Un étudiant mettra environ trois ans pour compléter l’ensemble de son parcours.
  • Le projet représente un investissement total de 11,8 M$ sur cinq ans. En plus du gouvernement du Québec, les principaux partenaires financiers du projet sont la Ville de Québec, des partenaires privés et Québec numérique. La Ville de Québec investit 3 M$ pour ce projet.
  • Le projet a reçu l’appui de nombreux grands joueurs de l’industrie qui sont déjà bien implantés à Québec, dont Beenox, NovAxis Solutions, Ubisoft, GFT Technologies Canada et Mon Avenir TI.
  • Selon Technocompétences, le comité sectoriel des technologies de l’information et des communications au Québec, il y a 6 500 emplois à pourvoir dès maintenant en informatique.
  • Les emplois dans ces domaines sont généralement de grande qualité, alors que le salaire horaire médian était de 31,25 $ en 2019.
  • Ce projet rejoint la mission de la CPMT, qui est notamment d’expérimenter de nouvelles formules d’apprentissage et de répondre aux enjeux de rareté de main-d’œuvre dans tous les domaines.
  • La CPMT est composée de représentants des milieux patronal et syndical et du milieu de l’enseignement qui analysent tous les projets qui leur sont soumis et qui recommandent ceux qui mettent en place des idées novatrices.
  • L’aide annoncée par le gouvernement du Québec dépend de certaines conditions, dont celle de mettre en place un projet d’observatoire du projet pour évaluer ses retombées réelles dans la réalité québécoise et d’évaluer la possibilité pour les étudiants d’obtenir une reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) avec des établissements d’enseignement postsecondaire reconnus.
  • Québec numérique est un organisme à but non lucratif qui rassemble et anime la communauté numérique de Québec en plus de la faire rayonner à l’échelle provinciale, nationale et internationale. Il coordonne notamment la Semaine numériQC et le Web à Québec, le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord.

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, votre outil de veille professionnelle en éducation!




🤩 Vous pouvez vous aussi publier un article dans les pages de l'École branchée! Partagez vos projets, idées, conseils et coups de coeur éducatifs avec nos plus de 60 000 visiteurs par mois! Voici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.