L’école 42 verra le jour à Québec : Investissement de 5 M$ pour soutenir l’initiative de formation dans le secteur des technologies de l’information

Inspiré d'un concept né à Paris, l'école 42 Québec offrira une formation postsecondaire alternative en technologies de l'information. Le cheminement est basé sur une philosophie d'apprentissage par projets qui permet notamment aux participants de déployer leur créativité. La progression est représentée par des niveaux d'expérience inspirés des jeux vidéo.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Mozaïk-Portail: pour simplifier l’enseignement en classe et à distance

Le Mozaïk-Portail est utilisé dans toutes les écoles primaires et secondaires publiques et plusieurs établissements privés de la province et facilite, entre autres, la gestion des activités d’apprentissage, de communication, de collaboration et de suivi.

Cours en ligne pour les enseignants – La création de médias

HabiloMédias offre un nouveau cours en ligne gratuit pour les enseignants sur la création de médias dans les classes d’élèves de la maternelle à la 12e année.

La 5e édition du e-colloque ouvre ses portes aux spécialistes de l’éducation du réseau public québécois

Le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) annonce l'ouverture des inscriptions de la 5e édition de son E-colloque, maintenant 100 % virtuel.

Journée du numérique en éducation 2020 – Une journée de formation porteuse pour plus de 6 240 enseignants et professionnels de l’éducation #JNEQC

(Communiqué) Dans le cadre de la Journée du numérique en éducation, qui s'est déroulée vendredi le 13 novembre, plus de 6 240 membres du personnel enseignant et professionnel des réseaux d'éducation public et privé ainsi que des organisations autochtones en éducation ont pu se familiariser davantage avec le numérique à des fins pédagogiques.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Une classe virtuelle en Bitmoji

Vous cherchez une façon plus ludique de communiquer avec les élèves et leurs parents? La création d’une classe virtuelle Bitmoji peut être une option intéressante. Nous avons discuté avec Brigitte Léonard pour en savoir plus!

Organiser les rencontres parents-enseignants avec Calendly

La gestion des rendez-vous pour les rencontres de parents est un casse-tête? Laissez de côté les coupons-réponse! Voici une solution tirant profit du numérique et qui s'adapte particulièrement bien aux rencontres devenues virtuelles, en plus de rallier une majorité de technophiles : Calendly. On vous explique!

L’outil diagnostique de la compétence numérique

La plateforme Competencenumerique.ca, attendue depuis le lancement du Cadre de référence de la compétence numérique en avril 2019, est maintenant disponible. Elle est destinée à toute personne souhaitant développer sa compétence numérique, mais elle est offerte en priorité aux enseignants et aux élèves du primaire et du secondaire.

Un nouvel élan pour OPEQ

Chaque année, OPEQ recueille des milliers d’appareils électroniques qui ont déjà eu une première vie dans des ministères fédéraux, provinciaux ainsi que des grandes entreprises. Des ordinateurs de bureau, des portables, des tablettes, des cellulaires et des imprimantes sont remis à niveau par une équipe de techniciens informatiques. - Publireportage

QUÉBEC, le 2 juillet 2020 /CNW Telbec/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, annonce, en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), un financement de 5 M$ à Québec numérique pour la mise en place du projet 42 Québec. Au terme du projet de cinq ans, 1 000 étudiants auront commencé leur formation dans le secteur du numérique et des technologies de l’information et de la communication (TIC), et 600 l’auront complétée.

Ce soutien financier est octroyé par la CPMT par l’intermédiaire du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO) et a reçu un appui unanime des leaders patronaux, syndicaux et de ceux du milieu communautaire et de l’enseignement.

Inspiré d’un concept ayant fait ses preuves à Paris, ce projet novateur de formation alternative en technologies de l’information est basé sur une philosophie d’apprentissage par projets qui permet notamment aux participants de déployer leur créativité. La progression est représentée par des niveaux d’expérience inspirés des jeux vidéo.

Le candidat ou la candidate évolue en autoapprentissage, en fonction de ses acquis et du développement de 17 compétences techniques et relationnelles. Il réalisera une cinquantaine de projets en équipe au cours de sa formation.

Ce projet souhaite aussi attirer davantage de clientèles qui ont des parcours d’apprentissage atypiques ou encore qui sont moins représentées dans le secteur des TIC, notamment les femmes.

« Il existe, au Québec, un grand déficit de main-d’œuvre dans le domaine du numérique et des TIC. Avec la crise que nous traversons, qui a complètement bouleversé le marché du travail et l’économie du Québec, il est plus important que jamais d’explorer des types de formation qui permettront de combler les besoins grandissants des entreprises dans ce domaine. C’est ce que nous faisons en soutenant le projet 42 Québec. Par son côté novateur, ce projet s’inscrit parfaitement dans la volonté de notre gouvernement d’encourager des initiatives innovantes visant à former des travailleuses et des travailleurs qualifiés. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Il est tout naturel que ce projet prenne son envol dans notre région, la Capitale-Nationale. De nombreuses entreprises reconnues dans le numérique ont déjà choisi de s’établir ici, et l’arrivée de ce nouveau modèle de formation en hautes technologies démontre notre engagement à aider nos entreprises à combler leurs besoins en main-d’œuvre qualifiée. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Dans la foulée de Paris, Madrid, Lyon et d’autres villes formant de la Silicon Valley, ce réseau ayant pour vision de « faire du numérique une opportunité pour tous, partout », l’implantation d’un tel pôle d’innovation dans la Capitale-Nationale ne peut que représenter une fierté qui n’a d’égal que le potentiel immense qu’il incarne pour tout le Québec. Ce projet s’inscrit parfaitement dans ce que notre gouvernement a déployé au cours des 18 derniers mois, notamment le Centre gouvernemental de cyberdéfense et le Centre québécois d’excellence numérique, où l’émulation suscitée ne peut que faire rejaillir l’excellence. Je suis ravi que notre gouvernement supporte des initiatives comme 42 Québec, qui permettent de positionner le Québec comme leader tant sur le plan national que sur le plan international. »

Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale

« Alors que le quartier Saint-Roch est déjà reconnu comme étant un important pôle pour les entreprises œuvrant dans les technologies de l’information et dans le secteur du numérique, ce projet de formation de la relève s’y inscrit en parfaite cohérence. La Ville de Québec est fière de soutenir financièrement ce projet original et visionnaire grâce à sa Vision entrepreneuriale 2023. Aujourd’hui, nous donnons ensemble à Québec numérique tous les outils nécessaires à la réalisation de 42 Québec. »

Régis Labeaume, maire de Québec

« En appuyant ce projet novateur, la CPMT pose un geste concerté afin d’expérimenter de nouvelles stratégies de développement des compétences numériques pour une clientèle atypique. Ouvert 24 heures sur 24, 7 jours par semaine et gratuit, l’objectif de ce centre est que 600 étudiants puissent compléter avec succès leur parcours et intégrer le marché du travail durablement afin de contribuer à la transformation numérique de tous les secteurs de l’économie du Québec. »

Audrey Murray, présidente de la Commission des partenaires du marché du travail

« Par leur soutien, la CPMT et la Ville de Québec permettront à 42 Québec de réaliser sa mission : offrir, au cœur du quartier Saint-Roch, une formation unique, collaborative et ayant fait ses preuves à plusieurs centaines de candidates et de candidats sélectionnés sur la base de leur talent et de leur motivation. Exempt de frais d’inscription ou d’admission, 42 sera un outil précieux pour développer et qualifier une main-d’œuvre recherchée dans l’univers du numérique, particulièrement dans le contexte actuel. »

Carl-Frédéric De Celles, président de Québec numérique

Faits saillants  

  • Le projet 42 Québec comporte un tronc commun d’une durée d’environ 12 à 18 mois ainsi qu’une période équivalente de spécialisation selon la progression de chaque candidat. Cette formation, qui est ouverte à tous et totalement gratuite, comporte trois stages rémunérés en entreprise d’une durée de trois à six mois chacun. Un étudiant mettra environ trois ans pour compléter l’ensemble de son parcours.
  • Le projet représente un investissement total de 11,8 M$ sur cinq ans. En plus du gouvernement du Québec, les principaux partenaires financiers du projet sont la Ville de Québec, des partenaires privés et Québec numérique. La Ville de Québec investit 3 M$ pour ce projet.
  • Le projet a reçu l’appui de nombreux grands joueurs de l’industrie qui sont déjà bien implantés à Québec, dont Beenox, NovAxis Solutions, Ubisoft, GFT Technologies Canada et Mon Avenir TI.
  • Selon Technocompétences, le comité sectoriel des technologies de l’information et des communications au Québec, il y a 6 500 emplois à pourvoir dès maintenant en informatique.
  • Les emplois dans ces domaines sont généralement de grande qualité, alors que le salaire horaire médian était de 31,25 $ en 2019.
  • Ce projet rejoint la mission de la CPMT, qui est notamment d’expérimenter de nouvelles formules d’apprentissage et de répondre aux enjeux de rareté de main-d’œuvre dans tous les domaines.
  • La CPMT est composée de représentants des milieux patronal et syndical et du milieu de l’enseignement qui analysent tous les projets qui leur sont soumis et qui recommandent ceux qui mettent en place des idées novatrices.
  • L’aide annoncée par le gouvernement du Québec dépend de certaines conditions, dont celle de mettre en place un projet d’observatoire du projet pour évaluer ses retombées réelles dans la réalité québécoise et d’évaluer la possibilité pour les étudiants d’obtenir une reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) avec des établissements d’enseignement postsecondaire reconnus.
  • Québec numérique est un organisme à but non lucratif qui rassemble et anime la communauté numérique de Québec en plus de la faire rayonner à l’échelle provinciale, nationale et internationale. Il coordonne notamment la Semaine numériQC et le Web à Québec, le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!