Le blogue pour motiver les élèves à écrire

La rédaction d’un blogue en classe permet d’augmenter la motivation en écriture des élèves tout au long de l’année scolaire. C’est du moins l’un des éléments qui ressortent d’une étude réalisée auprès de deux classes de sixième année par les professeurs Stéphane Allaire, Pascale Thériault et leur équipe de l’Université du Québec à Chicoutimi l’année dernière.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

La rédaction d’un blogue en classe permet d’augmenter la motivation en écriture des élèves tout au long de l’année scolaire. C’est du moins l’un des éléments qui ressortent d’une étude réalisée auprès de deux classes de sixième année par les professeurs Stéphane Allaire, Pascale Thériault et leur équipe de l’Université du Québec à Chicoutimi l’année dernière.

Dans une classe, le blogue était obligatoire tandis que dans l’autre, il était facultatif. Les sujets des billets étaient déterminés par les élèves et le sport est ressorti comme le plus populaire. Le but principal des deux enseignants était de donner le goût d’écrire aux élèves. Alors que la motivation des jeunes blogueurs augmentait de façon importante, celle « des élèves qui n’ont pas utilisé le blogue diminuait de façon significative entre le début et la fin de l’année scolaire », constate-t-on dans le rapport de recherche publié cet automne.

« Bien que la motivation des filles ait été supérieure à celles des garçons, la motivation de ces derniers n’a pas diminué en cours d’année (contrairement à ce qui se produit généralement), ce qui peut être vu d’un bon œil considérant les enjeux actuels en matière de persévérance scolaire des garçons », estiment les chercheurs. Ils constatent également que le fait d’imposer le projet ne contrecarre pas nécessairement l’engagement des élèves. Sans surprise, ce sont les jeunes qui aimaient le plus écrire qui ont rédigé le plus grand nombre de billets.

Écrire pour le monde

Les enseignants des deux classes ont insisté sur le caractère public du blogue. Or, constatent les chercheurs, « ce n’est pas parce que l’outil permet d’atteindre le monde entier que ce dernier vient nécessairement aux élèves ». En effet, les jeunes ont reçu très peu de commentaires à la suite de leurs écrits. « Toutefois, sur le plan motivationnel, cela n’a pas eu d’impact négatif, ce qui porte à se questionner quant à la réelle nécessité d’une écriture entièrement publique pour engager les élèves. Notamment, dans la classe 2, à partir du milieu de l’année scolaire, les élèves se sont mis à commenter les billets les uns des autres et cela a été apprécié », mentionne-t-on.

À lire aussi :

Le blogue, un outil d’apprentissage de l’écriture

Génération Internet et médias sociaux : l’éducation déstructurée

Les médias sociaux font leur entrée dans les classes

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!