ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

La passion des TIC, du Québec au Mexique (cinquième partie)

(Cinquième partie) L’Infobourg vous raconte, au fil des mois, l’aventure extraordinaire de deux retraités de l’enseignement qui offrent généreusement leur temps pour partager leurs connaissances TIC avec l’école 15 de Mayo, au Mexique, dans le cadre d’un projet OLPC.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

(Cinquième partie) L’Infobourg vous raconte, au fil des mois, l’aventure extraordinaire de deux retraités de l’enseignement qui offrent généreusement leur temps pour partager leurs connaissances TIC avec l’école 15 de Mayo, au Mexique, dans le cadre d’un projet OLPC.

À l’occasion de leurs vacances annuelles au Mexique, Louise Le Bourdais et Guy Bergeron, retraités de l’éducation et partenaires dans la vie comme dans leurs passions, ont en tête de faire vivre un projet TIC aux jeunes de l’école de Lo De Marcos grâce à la Fondation OLPC. Voici le cinquième article de la série!

Lire la première partie…
Lire la deuxième partie…
Lire la troisième partie…
Lire la quatrième partie…

C’est le 9 décembre qu’a eu lieu la 2e formation aux enseignants. Pour cette deuxième formation, ils ont intégré un jeune de l’école, Alfonso (4e année), pour les assister. Encore une fois, celle-ci s’est déroulée avec beaucoup d’enthousiasme de la part des enseignants participants. « On a dû insister pour que les enseignants ferment leur ordinateur à la fin de la période », racontent Louise et Guy. « Espérons que ça va continuer ainsi! ».

Les formations sont structurées sous forme de projets (ateliers – enseignement modulaire). Cette formule est idéale compte tenu que des enseignants s’ajoutent ou s’absentent d’une fois à l’autre.

Le soutien et l’implication du directeur de l’école par rapport au projet d’utilisation des XO va bien au-delà de leurs espérances. « Nous sommes convaincus qu’il va contribuer à la réussite et à la poursuite du projet. »

Côté logistique, Guy s’est informé à un menuisier du village de la possibilité de fabriquer un meuble sur roulettes pour mieux entreposer les 10 ordinateurs XO. Il songe aussi à l’achat d’un système d’alarme pour le bureau du directeur, puisqu’il arrive qu’il soit cambriolé. « Je ne voudrais pas qu’on perde les ordinateurs », explique-t-il. « Ça se parle de plus en plus dans le village qu’il y a des ordinateurs à l’école. »

À ce stade-ci, le couple avoue que le projet les occupe beaucoup plus que ce qu’ils croyaient au départ. « Il faut tout traduire en s’assurant d’utiliser la bonne terminologie. Par contre, c’est tellement l’fun de voir la réaction des enseignants et du directeur, ça nous incite à mettre encore plus d’énergie! »

Le 14 décembre, c’est la troisième formation, dernière avant le congé des fêtes. Cette fois, ils sont bien heureux de fournir des fiches d’activités comprenant des saisies d’écran faites à partir du XO.  « Nous savons maintenant comment les faire, ça facilitera d’autant plus les explications. » Il y avait plus d’enseignants à cette formation qu’aux deux premières. Par chance, la formule « ateliers » permet aux nouveaux de partir du début et aux autres de poursuivre là où ils en étaient. Le jeune Alfonso est toujours au poste. « Nous lui avons dit qu’il ferait un bon enseignant! »

Après un aussi bon travail, place aux réjouissances! Guy et Louise participent avec joie au « party de Noël » des enseignants, leur offrant même en cadeau le meuble pour ranger les XO que Guy a fait fabriquer au village. « Le directeur l’a immédiatement récupéré pour aller placer les XO à l’intérieur. Il semblait très satisfait. On le voulait solide avec une bonne serrure de protection contre le vol. De plus, j’ai même pris du temps pour le vernir. Il est super beau! »

Guy et Louise ont profité du congé des Fêtes pour se reposer un peu et profiter encore plus de ce coin de pays. Malgré le congé, ils ont continué à peaufiner les formations et pris un peu d’avance sur les prochaines. « Nous pensons que dès le mois de février, des enseignants voudront certainement vivre l’expérience avec leurs élèves. »

La suite la semaine prochaine!

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

La Thaïlande équipe ses élèves de tablettes mobiles

Dans le cadre de l’initiative nationale One Tablet per Child, la Thaïlande déploiera 1,8 millions de tablettes mobiles au cours de la prochaine année scolaire en 1ère année du primaire et en 1ère année du secondaire, en plus des 860 000 unités déjà distribuées cette année.

Ordinateurs XO : effets limités

L’effet des ordinateurs XO, distribués à des élèves de milieux défavorisés par l’organisme One Laptop Per Child (OLPC), a des effets limités, selon une étude réalisée dans des écoles péruviennes et publiée récemment par l’Inter American Development Bank, rapporte le projet Adjectif.

Les XO soulèvent des critiques

Les ordinateurs XO, distribués par la fondation One laptop per child, soulèvent un certain nombre de critiques en Uruguay, le second pays le plus actif dans ce projet avec 510 000 élèves utilisateurs.