La lutte contre l’homophobie à l’école

Dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, la semaine dernière, une école secondaire a été primée et un nouvel outil pédagogique a été lancé.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, la semaine dernière, une école secondaire a été primée et un nouvel outil pédagogique a été lancé.

Tout d’abord, la Fondation Jasmin Roy a remis un prix de lutte contre l’homophobie et une bourse de 2 500 $ à l’école secondaire Le Carrefour, à Gatineau. L’établissement a mis en place plusieurs mesures pour lutter contre l’intimidation et tout particulièrement contre l’intimidation homophobe. Un comité destiné aux lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres a notamment été fondé par deux élèves, Maude Chartrand-Paquette et Vicky Lauzon. L’école a aussi établi un protocole d’intervention afin d’offrir du soutient aux victimes d’intimidation, mais aussi à leurs agresseurs.  « Il est important pour nous de souligner les initiatives scolaires qui permettent de faire des écoles des milieux sains et sécuritaires pour tous les élèves », a indiqué Jasmin Roy, président de la fondation.

Par ailleurs, la Fédération canadienne des enseignants a lancé un outil pédagogique intitulé Soutien aux élèves transgenres et transsexuels dans les écoles de la maternelle à la 12e année. Il s’agit, pour l’organisme, de la cinquième publication d’une série éducative ayant pour but de sensibiliser les intervenants du milieu scolaire aux questions touchant les minorités sexuelles et de genre. « Le guide a pour but d’accroître les connaissances, la compréhension et la sensibilité des professionnels à l’égard des questions liées è la variance de genre, propose des stratégies pratiques pour la création de salles de classe plus inclusives, des plans favorisant les transitions à l’école et des façons d’appuyer les parents et les tuteurs d’enfants en transition », a mentionné Paul Taillefer, président de la fédération.

À lire aussi :

De victime à superhéros contre l’intimidation

Danger de l’Internet : les parents en parlent peu

S’outiller pour combattre la cyberintimidation

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct