ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

La CSMB introduira massivement les caméras de surveillance dans ses écoles

S’il n’est pas rare de voir des caméras de surveillance dans certaines écoles vivant des problèmes particuliers, voilà qu’on commence à les déployer massivement. Par exemple, d’ici 3 ans, la CSMB vise à en installer près de 1000 dans ses établissements. L’objectif poursuivi : réduire la violence.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

S’il n’est pas rare de voir des caméras de surveillance dans certaines écoles vivant des problèmes particuliers, voilà qu’on commence à les déployer massivement. Par exemple, d’ici 3 ans, la CSMB vise à en installer près de 1000 dans ses établissements. L’objectif poursuivi : réduire la violence.

Le quotidien La Presse l’annonçait le 24 septembre dernier. « La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), dans la région de Montréal, aura ses élèves à l’œil. D’ici trois ans, 895 nouvelles caméras à la fine pointe de la technologie seront installées dans 80 écoles. C’est plus de 35 caméras par établissement secondaire, et au moins 6 par école primaire. Une mesure d’une rare ampleur dans le milieu scolaire québécois. »

La vidéosurveillance existe depuis plusieurs années dans le domaine de l’éducation, particulièrement au secondaire et aux niveaux supérieurs. Ses effets ne sont pas que bénéfiques, puisqu’on a noté, aux Etats-Unis par exemple, que la violence se déplaçait souvent simplement dans d’autres endroits ou à l’extérieur de l’école, ne réglant pas le problème. Ceci dit, comme expliqué dans l’article de La Presse par la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement, on espère que leur présence aide à contrôler la violence, le vandalisme et la drogue dans les milieux où l’éducation est censée être la priorité. Elles viseront avant tout les portes d’entrée principales, les cafétérias, le secteur des casiers et les déclencheurs d’alarmes d’incendie.

L’arrivée de la vidéosurveillance dans les écoles est une bonne occasion de sensibiliser les élèves aux problèmes d’éthique qui peuvent survenir lorsque les gens sont filmés dans les lieux publics. Certes, il y a des avantages, mais qu’en est-t-il de la vie privée? Profitez-en pour en discuter en grand groupe en trouvant des points positifs et négatifs. Prenez aussi connaissance avec les élèves du projet Sous-surveillance, qui consiste à répertorier les caméras de surveillance de certaines grandes villes françaises. Au final, invitez-les à dire s’ils sont plutôt d’accord ou plutôt en désaccord avec le tout. Profitez-en pour réaliser un sondage et analyser les résultats.

Pour d’autres bonnes idées d’exploitation pédagogique de ce thème, consultez la fiche d’activités correspondante sur le site SCOOP! Apprendre avec l’actualité (sur abonnement), un service de l’organisme L’École branchée (tout comme l’Infobourg!).

À propos de l'auteur

Prof Numéric
Prof Numéric
France est conseillère pédagogique en intégration des technologies et animatrice au RÉCIT local de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les initiatives en littératie numérique se multiplient pour les jeunes… et ils en ont besoin!

« On pense que les jeunes sont habitués aux technologies et on leur donne beaucoup de crédit en ce sens. Oui, ils sont surtout capables d’utiliser certaines applications. Pour le reste, ils ont besoin d’accompagnement. Ils ont aussi besoin qu’on leur montre que la techno, ce n’est pas juste des passe-temps, cela peut aussi devenir une carrière », affirme Jonathan Le Prof, enseignant d’univers social, porte-parole de la première édition du Mois numérique jeunesse.

Les jeunes et les médias sociaux : au-delà des préjugés

Jérôme Desjarlais-Lessard et Annie Turbide du Service national du RÉCIT, domaine du développement de la personne, proposent une foule d’activités pour aborder les médias sociaux et leurs enjeux en classe. Les thèmes sont nombreux : de la vie privée à l'image corporelle, en passant par l'engagement politique.

Violence dans la cour d’école : quelques conseils pratiques

Comment comprendre les comportements violents dans la cour d'école, les canaliser et éviter qu'ils ne prennent de grandes proportions? Voici quelques conseils pour interagir avec un enfant qui présente un comportement violent récurrent.