ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Finir son secondaire sur son cellulaire : ChallengeU débarque en FGA

Finir son secondaire grâce à un parcours en ligne personnalisé, à la manière d’un jeu vidéo visant à motiver l’apprenant : c’est maintenant possible.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Finir son secondaire en ligne grâce à un parcours personnalisé, présenté à la manière d’un jeu vidéo visant à motiver l’apprenant : c’est maintenant possible au Québec.

Plusieurs enseignants connaissent bien la plateforme ChallengeU pour l’éducation. En quelques mots, elle permet de créer facilement et partager des séquences d’activités pédagogiques en ligne pour les élèves. Voilà que l’entreprise s’intéresse maintenant au secteur de la formation des adultes en permettant aux jeunes de 16 ans et plus de finir leur secondaire entièrement en ligne.

Favoriser la persévérance et augmenter le taux de diplomation en FGA

À quelques jours des Journées de la persévérance scolaire, qui se tiendront du 13 au 17 février prochains, c’est en présence de ses ambassadeurs Georges St-Pierre et Steve Bégin qu’a eu lieu, le 9 février, le lancement officiel de la nouvelle plateforme ChallengeU pour l’éducation des adultes.

En collaboration avec l’organisme Diplômatiqc, ChallengeU propose une formation en ligne complète (en classe et à distance), conforme aux exigences des programmes du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MEES) et visant à augmenter les taux de diplomation en formation générale des adultes (FGA).

Dans le communiqué émis à cette occasion, on explique le concept ainsi : « ChallengeU stimule le retour aux études des jeunes de plus de 16 ans qui ont besoin d’apprendre autrement. La plateforme permet de terminer gratuitement ses études secondaires en ligne, aucune présence en classe n’étant requise. Pour motiver les élèves, les cours sont présentés comme un jeu vidéo où l’on doit compléter des missions et réussir les exercices pour accéder aux prochains niveaux. Suite à la réussite de leurs cours sur ChallengeU, les élèves sont prêts à faire les examens du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MEES) pour obtenir leur diplôme d’études secondaires. Les commissions scolaires partenaires assurent l’accompagnement des élèves tout au long de leur parcours. »

Pour mousser son lancement, l’équipe de ChallengeU s’est associée deux vedettes, soit l’ancien joueur de hockey des Canadiens de Montréal, Steve Bégin, et George St-Pierre,  athlète bien connu en sports martiaux mixtes. Steve Bégin a dû, à l’époque, choisir entre se consacrer à son sport ou terminer ses études. Son choix s’était alors dirigé vers le sport, mais aujourd’hui, le fait de ne pas avoir fini son secondaire lui laisse, explique-t-il, un goût amer. Il a donc annoncé qu’il relevait le défi « lancé par George St-Pierre » et se mettait au travail via la nouvelle plateforme.

Apprentissage en ligne individualisé en lien avec les commissions scolaires

La plateforme en ligne permet un apprentissage individualisé où chacun progresse à son rythme, sur l’appareil de son choix (cellulaire, tablette, ordinateur), peu importe où il se trouve et au moment qui lui convient.

Les enseignants des commissions scolaires partenaires pourront même suivre à distance la progression de chaque élève inscrit. De plus, ils pourront adapter les activités d’apprentissage en fonction des besoins exprimés.

Inscription gratuite et démo

Pour amorcer un retour à l’école, le futur élève (16 ans et plus) est invité à visiter le site à l’adresse challengeu.com/gsp et à remplir le formulaire d’inscription. Un conseiller en formation assigné par les commissions scolaires partenaires le contactera afin d’établir son profil de formation.

Enfin, il est aussi possible de voir une démonstration en ligne.

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les #Édubrèves – édition du 21 mai 2024

En complément de nos articles d'actualité complets qui paraissent pendant la semaine, voici les #Édubrèves, de courtes nouvelles qui pourraient vous intéresser. Dans cette édition : Des facteurs sociodémographiques pouvant être à l’origine des inégalités numériques, Prévention de la violence sexuelle chez les jeunes, une nouvelle version de l’autoformation du CADRE21 sur la programmation et la robotique, Antidote s’intègre au nouvel Outlook, L'intégration judicieuse des technologies éducatives en classe, et bien plus!

Le Technolab de l’Académie François-Labelle, un laboratoire pour développer la compétence numérique

Depuis 2019, l'Académie François-Labelle, une institution primaire de Repentigny, au Québec, développe son Technolab, un espace dédié à l'expérimentation et à l'innovation visant à mieux préparer les jeunes à relever les défis futurs. Tous les élèves y passent une période de classe à chaque semaine.

La réalité virtuelle pour encourager l’apprentissage des langues

Utiliser un environnement virtuel immersif peut devenir un agent facilitateur pour les élèves qui apprennent une langue seconde. Des enseignants et un conseiller pédagogique du Centre de services scolaire des Hautes-Laurentides expliquent comment ils en ont fait usage avec des apprenants de la formation générale des adultes (FGA).