Différents, mais pas indifférents…

Par Simon Bonenfant, agent de projets jeunesse
Carrefour Jeunesse-Emploi d’Argenteuil

Dans le but de sensibiliser la population et de favoriser l’inclusion des élèves ayant une déficience intellectuelle moyenne (DIM), la classe de madame Joséphine Machalani, de l’École secondaire Lavigne, s’implique dans divers projets entrepreneuriaux. Cela permet de briser les barrières de la différence et d’apporter une meilleure connaissance des capacités des élèves au sein de la communauté. Pour y parvenir, les élèves ont ramassé les feuilles chez plusieurs personnes résidant près de l’école (service entrepreneurial). Dans le cadre du projet du magasin scolaire, les élèves reconditionnent et vendent à moindre coût des articles scolaires usagés (produit entrepreneurial). Enfin, dans le cadre de la Semaine de la déficience intellectuelle, les élèves de la classe DIM ont préparé des activités de sensibilisation s’adressant à tous les élèves de l’école (événement entrepreneurial).

Le but ultime de cette démarche entrepreneuriale est de démontrer que les élèves ayant une déficience intellectuelle ont des capacités qui leur permettent d’être utiles à la société. Par ces projets, les élèves de la polyvalente Lavigne et les gens du public prennent conscience de la capacité des élèves DIM et cela permet de favoriser l’inclusion tant souhaitée au sein de l’école et de la communauté (capacité d’offrir un service de qualité, capacité d’animer une activité rassembleuse et capacité de vendre et d’interagir convenablement avec les autres).

En octobre dernier, les élèves ont présenté leurs différents projets entrepreneuriaux à une délégation belge et au leader et fondateur d’IDÉE. Puis, en décembre dernier, les élèves ont été invités à présenter leurs projets à divers partenaires du milieu (ville de Lachute, MRC d’Argenteuil, Chambre de Commerce). La reconnaissance que les élèves ont reçue suite à ces présentations a certainement contribué à l’augmentation de leur estime personnelle.

L’année dernière, Mathieu, un des élèves de la classe, a participé à une chorégraphie de danse avec les élèves du profil régulier. Ce projet a gagné un prix Essor et a permis de faire connaître davantage la déficience intellectuelle aux dignitaires en éducation.

Enfin, dans le cadre du voyage de fin d’année à Tadoussac, les classes du profil monde ont accepté que la classe DIM se joigne à eux afin de vivre une belle expérience.

Ceci n’est que le début des diverses retombées positives de l’inclusion des élèves DIM au sein de la communauté!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!