Cours à distance : retour d’expérience de l’Ecole européenne de Varese en Italie

Photo par JESHOOTS.COM | Unsplash

mis à jour le :

Comme on le sait, l’Italie a été particulièrement touchée par la crise de la COVID-19. Comment se passe la vie éducative là-bas? Voici le témoignage et les conseils d’un enseignant de mathématiques. 

par Christophe Alpacca, professeur de mathématiques au secondaire

Christophe Alpacca est professeur de mathématiques et coordonnateur à l’école européenne de Varese, en Italie. Il partage avec son témoignage sur l’enseignement à distance, est une adaptation de celui publié initialement par Ludomag.

Cela fait plus de 4 ans que nous avons mis en place un projet iPad en mathématiques et français, ma collègue Mme Benhassine et moi. Nous avons pu, à cette occasion, nous familiariser avec l’outil et surtout les applications, en particulier Notability. En classe, nous enseignons en projetant notre iPad sur un tableau interactif depuis près d’un an. L’Apple Pencil est donc notre craie et l’iPad, notre tableau.

Photo : gracieuseté C. Alpacca

Cet outil permet une grande interaction avec les élèves et un gain de temps car les travaux d’élèves sont soit pris en photos ou envoyés directement au professeur par AirDrop, puis vidéoprojetés et corrigés devant la classe sur la tablette du professeur.

Depuis quelques semaines, nous avons pu réinvestir notre savoir-faire dans les cours à distance grâce à l’application Teams, disponible gratuitement pour les enseignants comme pour les élèves sur Office 365. En effet, en utilisant Teams, il est possible d’utiliser la tablette du professeur avec partage d’écran.

Photo : gracieuseté C. Alpacca

Ainsi, les élèves peuvent assister en vidéoconférence à un cours à l’identique de celui que nous ferions en classe. Avec Teams, nous avons la possibilité de continuer notre cours comme nous avions habitué les élèves. Nous avons vu qu’il existait de nombreuses plateformes avec des cours déjà préparés, mais ils ne correspondent pas forcément au programme ou à notre manière d’enseigner. Ceci dit, ils peuvent ponctuellement servir.

La vidéoconférence permet de toutes façons, quelles que soient les ressources pédagogiques utilisées, de faire le point une à deux fois par semaine avec ses classes.

S’initier à la vidéoconférence sur Teams

Après de nombreux retours de collègues submergés par le travail et par de multiples envois de courriels et de devoirs d’élèves, j’ai réalisé une vidéo explicative pour permettre aux collègues intéressés de s’initier aux vidéoconférences sur Teams aisément.

Cette vidéo est utile pour ceux qui détiennent une tablette, mais aussi pour ceux qui souhaitent travailler sur ordinateur. Bien sûr, il est plus intéressant de faire une vidéoconférence sur tablette avec un stylet car cela permet de compléter, de glisser des commentaires ou de surligner un document préparé en amont devant les élèves. C’est un outil indispensable qui rend les explications du professeur beaucoup plus claires, moins abstraites.

Cela permet aux élèves de suivre plus aisément le discours et les séances deviennent, selon nos élèves, moins fatigantes qu’un échange sans partage d’écran.

La vidéoconférence est selon moi indispensable. Les élèves ont besoin, pendant cette période inédite, d’entendre et de voir leur professeur, d’obtenir ses conseils. De plus, cela les cadre, rythme leur travail de la semaine. Et bien sûr, elle est très appréciée par rapport à l’idée de crouler sous de multiples courriels ou envois de documents qu’il faudrait gérer en autonomie.

Évidemment, le travail en amont pour réaliser une vidéoconférence est indispensable.

Il ne faut pas oublier qu’avec partage d’écran, le moindre mouvement sur l’iPad est perçu par les élèves, il faut donc bien préparer documents et exercices, les corrections aussi s’il y a lieu, pour ne pas se perdre devant les élèves. Cela demande donc une bonne organisation.

En cours, on peut stopper la projection au tableau; en vidéoconférence c’est plus délicat car multiplier la désactivation et l’activation du partage d’écran risque de faire perdre la connexion avec les élèves. Il ne faut pas oublier que de nombreux utilisateurs peuvent faire des visioconférences en cette période délicate que nous connaissons, d’autant que les pays ferment leurs écoles les uns après les autres.

Ici, des professeurs ont décidé de faire en moyenne deux vidéoconférences par semaine et par classe. Cela exige déjà beaucoup d’efforts. Les autres cours se feront en autonomie, soit par des exercices créés par les professeurs eux-mêmes, soit par des exercices piochés sur des sites éducatifs, par exemple. J’utilise d’ailleurs le site mathsenligne depuis des années, à découvrir!

Un mode de fonctionnement pour inspirer d’autres enseignants

Après avoir sondé mes élèves, le rythme imposé par ce fonctionnement semblait leur convenir. Nous avons décidé de créer, ma collègue de français Mme Benhassine et moi, un document pour proposer aux collègues un mode de fonctionnement dont ils pourraient, s’ils le souhaitent, s’inspirer. Il propose un cadre aux parents et aux élèves pour que le travail à distance, lors des vidéoconférences, se passe le mieux possible. On peut consulter ce document ici. 

L’évaluation

Jusqu’à maintenant, pour éviter les fraudes ou les concertations entre élèves, je n’ai évalué que ponctuellement, à l’oral, en direct, avec micros coupés pour les autres élèves. Mais ce procédé ne permet pas d’évaluer facilement chaque élève. Je demande donc à certains, pour un meilleur suivi, de m’envoyer leurs travaux, que j’évalue. Ces travaux peuvent constituer une introduction au cours suivant et faire l’objet d’une correction collective.

Arts, maths et vie quotidienne valoriser les activités extra-scolaires

Après 5 semaines de confinement, j’ai décidé de valoriser les activités extra-scolaires des élèves pendant le confinement, qui n’est pas toujours facile à supporter. J’ai présenté cette idée pour la première fois dans cet autre article de Ludomag

J’ai lancé l’idée de créer des vidéos en lien avec le calcul mental à partir des photos d’élèves prises pendant leur confinement. La seule règle est qu’aucun visage, aucune personne ne doit apparaître sur la photo, pour respecter le droit à l’image de chacun. Ce petit défi permet à chacun de s’exprimer, mettre en lumière une passion, une activité, comme la cuisine, le sport, un art, etc. Le prénom de chaque élève qui a soumis une photo figure sur la vidéo.

Photo : gracieuseté C. Alpacca

J’ai été admiratif des talents artistiques de mes élèves et de leur famille que ce soit pour des créations pâtissières, des tableaux ou des photos artistiques. Les chapitres importants tels que la proportionnalité, les fractions, le sens des 4 opérations de base en calcul, les conversions des unités de longueur, de volume… ont tous été abordés dans ces vidéos.

Dans certains cas, des éléments de réponses se trouvent sur la photo soumise; dans les autres cas, la photo est présente pour illustrer le problème créé. Voici un exemple : 

Photo : gracieuseté C. Alpacca
Photo : gracieuseté C. Alpacca

Allez voir les créations des élèves! 


Recevez gratuitement chaque semaine l'École branchée Hebdo pour ne rien manquer de l’actualité pédagogique!



🤩 Vous avez envie de publier vous aussi à l'École branchée? N'hésitez surtout pas! Découvrez ici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!