Concours sur l’intimidation

(Communiqué) La vice-première ministre et ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, a lancé la semaine dernière le concours L'intimidation, c'est fini. Moi j'agis.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

(Communiqué) La vice-première ministre et ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, a lancé la semaine dernière le concours L’intimidation, c’est fini. Moi j’agis.

S’adressant aux élèves des écoles primaires et secondaires du Québec, ce concours vise à mettre en lumière des projets inspirants en matière de lutte contre l’intimidation et la violence.

Pour participer, les élèves doivent soumettre, avant le 4 mai 2012, un résumé de 1 000 mots ou une vidéo d’un maximum de deux minutes présentant un projet qu’ils ont conçu et réalisé et qui a été soutenu par un membre du personnel de leur école en lien avec une situation vécue ou observée en rapport avec l’intimidation. Ce projet doit avoir eu un impact positif sur les élèves de l’école et promouvoir des valeurs importantes telles que le respect et la justice.

Les projets répondant à ces critères seront admissibles au concours et diffusés sur le site moijagis.com, sur lequel tous les détails du concours sont disponibles. Deux tirages au sort seront effectués vers le 7 mai 2012 : un parmi les projets réalisés au primaire et l’autre parmi ceux du secondaire. Au primaire, l’élève ou les élèves gagnants remporteront pour leur école l’étonnant spectacle à saveur scientifique de M. Yannick Bergeron ainsi que 3 500 $, alors que le ou les gagnants du secondaire remporteront pour leur école 5 000 $ et un spectacle du chanteur Karim Ouellet. Les prix en argent permettront aux établissements de poursuivre leurs actions pour lutter contre l’intimidation et la violence en réalisant un projet de leur choix.

« J’invite les élèves québécois ayant réalisé des projets afin de lutter contre l’intimidation et la violence à s’inscrire au concours que nous lançons aujourd’hui. En partageant vos belles initiatives avec tous les élèves du Québec, vous en inspirerez certainement plusieurs à faire comme vous et à devenir des héros et des héroïnes ordinaires qui refusent de rester muets devant l’intimidation », a déclaré la ministre Beauchamp.

Rappelons que ce concours est l’un des éléments de la Stratégie de mobilisation de la société québécoise à l’égard de l’intimidation et de la violence à l’école, lancée le 12 février dernier par le gouvernement et qui s’articule autour du thème « L’intimidation, c’est fini. Moi, j’agis. ». Cette stratégie fait appel non seulement à la mobilisation des élèves, de leurs parents et du personnel scolaire, mais aussi à celle de toutes les Québécoises et de tous les Québécois. Deux partenaires se sont associés à la cause, soit Quebecor et Télé-Québec.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

École branchée
École branchée
L'École branchée, organisme à but non lucratif, est votre partenaire de développement professionnel en lien avec la compétence numérique en éducation. Nous croyons que l'éducation doit pouvoir bénéficier des avancées pédagogiques et technologiques actuelles pour mieux répondre aux besoins de plus en plus diversifiés des apprenants et favoriser leur réussite, aujourd'hui et pour toute leur vie. Nous y oeuvrons à travers nos services d'information professionnelle, de formation continue et de création d'outils pédagogiques.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :