Bye bye agenda, bonjour iPod!

Un portable par élève à la CS Eastern Township : une expérience prometteuse

Il y a dix ans, la Commission scolaire Eastern Township faisait le pari audacieux d’équiper tous ses élèves d’ordinateurs portables afin d’augmenter leur performance. L’organisation avait l’un des pires taux de décrochage au Québec. Depuis, il a chuté de 42 % à 22 % alors qu’il grimpait dans le reste de la province.

Le Collège François-de-Laval initiera ses élèves aux affaires

Conférences à saveur économique, camps d’été à l’École d’entrepreneurship de Beauce, Club de la relève entrepreneuriale, le Collège François-de-Laval a décidé d’initier ses élèves au monde des affaires.

Lecture : les élèves québécois sous la moyenne canadienne

Le niveau d’habileté en lecture des jeunes Canadiens a été mesuré dans le cadre du Programme international de recherche en lecture scolaire (PILS). On y apprend, par exemple, que les jeunes qui consacrent moins de temps aux devoirs ont un meilleur rendement en lecture… et que les Québécois ont du rattrapage à faire.

Élèves immigrants : la pauvreté a plus d’impact sur la réussite que la langue maternelle

Plusieurs obstacles se dressent sur le parcours scolaire des élèves issus de l’immigration, ici comme ailleurs. On constate toutefois que la fréquentation d’une école fortement multiethnique n’aurait pas d’impact négatif important sur la réussite.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

« Être celle qui dérange » : le numérique en classe, contre vents et marées

Avez-vous l’impression que le numérique dans votre classe, c'est impossible, pour toutes sortes de bonnes raisons? Voici une enseignante qui en a fait fi!

Les compétences technopédagogiques des enseignants : portrait à la CS des Affluents

En décembre 2013, 1721 enseignants du primaire et du secondaire de la commission scolaire des Affluents ont répondu à un sondage visant à tracer le portrait de leurs compétences technopédagogiques. Ces résultats serviront de base pour la rédaction des plans TIC.

L’iPad est-il un appareil sécuritaire?

C’est la question à laquelle a répondu Moussa Traoré, de la SOFAD (Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec), dans le cadre de sa conférence sur le sujet, à l’occasion du 2e Sommet sur l’iPad en éducation au début mai.

BYOD au secondaire : l’exemple d’une implantation aux Pays-Bas

Voici comment un établissement secondaire des Pays-Bas exploite les avantages liés au fait que les élèves apportent leur propre appareil mobile à l’école (le « BYOD »), tout en minimisant les inconvénients qui bloquent trop souvent ces initiatives.

Fini le plan de travail que les élèves pouvaient mettre jusqu’à 45 minutes à recopier… et que les parents trouvaient souvent illisible! Pierre-Paul Rouleau, enseignant de cinquième année à l’école primaire Entramis, de Repentigny, est passé au numérique.

L’idée de mettre en ligne les plans de travail est notamment née suite aux commentaires des parents. « Ils se disaient souvent incapables de suivre leur enfant. Ils mentionnaient aussi que le plan de travail était mal copié et qu’ils manquaient de ressources pour les aider. De plus, les enfants oubliaient souvent leurs devoirs, leurs mots de vocabulaires, etc. », explique M. Rouleau. « Aujourd’hui, tout est en ligne. Avec le site Internet, ils ne sont jamais pris au dépourvu. »

À l’été 2009, Pierre-Paul Rouleau a profité des siestes de son nouveau-né pour investir une centaine d’heures sur son site Internet. Il a commencé par numériser son matériel puis le site s’est enrichi peu à peu avec différents liens. « Grâce à mes statistiques, je voyais que l’engouement était présent, mais que la motivation diminuait peu à peu. Les jeunes consultaient moins les différents liens. Il fallait toujours que j’amène du nouveau contenu », a-t-il constaté. Pour faciliter les choses, le plan de travail interactif est né. Les enfants n’ont plus besoin de chercher à travers les ressources, ils n’ont qu’à cliquer sur le lien indiqué.

Il collabore à l’animation du site des 5e années avec sa collègue, Johanne Brabant.

 

Apportez vos iPod

Parallèlement à cela, M. Rouleau a encouragé les enfants qui en possèdent à apporter leur iPod Touch en classe. Une quinzaine d’élèves sur 25 l’ont fait depuis septembre. Les jeunes peuvent les utiliser au lieu de chercher dans le dictionnaire, par exemple. « Les parents sont enthousiastes, mais certains ont peur qu’un bris ou un vol survienne. Ce n’est toutefois jamais arrivé. Ils sont rangés dans mon bureau avec un cadenas quand ils ne sont pas utilisés », explique-t-il. Il n’est toutefois pas question de rendre l’appareil obligatoire.

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, votre outil de veille professionnelle en éducation!




🤩 Vous pouvez vous aussi publier un article dans les pages de l'École branchée! Partagez vos projets, idées, conseils et coups de coeur éducatifs avec nos plus de 60 000 visiteurs par mois! Voici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Avatar
Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.