« Si c’est bon pour les enfants, on doit y aller! »

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons eu le plaisir de recevoir en entrevue M. Roberto Gauvin, directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska.

La rencontre de parents en mode coéducation à l’ère du numérique

[Chronique École branchée sur la famille] Bien qu'il n'y ait pas de meilleur moment d'installer la coéducation pour notre chroniqueuse, la rentrée scolaire est un moment idéal pour le premier contact parents-enseignant en vue de créer cette relation. C'est l'occasion de débuter l'année en reconnaissant l'importance des rôles respectifs.

5 conseils pour vivre la rencontre de parents par visioconférence en toute confiance

Voici 5 conseils pour bien préparer sa rencontre de parents en visioconférence. Cette rencontre est un moment important et l'occasion de créer la relation de coéducation qui facilite la communication et une action concertée entre l'équipe-école et la famille orientée sur la réussite des jeunes. Créez les meilleures conditions possibles pour vivre cette expérience en toute confiance.

Faciliter la gestion de la classe dans l’enseignement à distance

La pandémie a entraîné pour les enseignants plusieurs défis de gestion de la classe. Le conseil de la semaine du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) rappelle à cet effet l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilitent la gestion de classe et réduisent les facteurs contraignants.

Leçons de leadership en contexte de pandémie

Comment apprendre individuellement de ce qui a transformé collectivement notre quotidien, nos sources d'accomplissement et de bien-être? Marius Bourgeoys partage ses leçons de leadership apprises en contexte de pandémie et Stéphanie Dionne propose des questions pour transformer ces leçons en actions!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

00:10:55

La conception universelle de l’apprentissage : avantages et défis

* En cette journée tragique pour l'Académie Sainte-Anne, petite soeur du Collège Sainte-Anne, qui a subi un important incendie la nuit dernière, nous sommes de tout coeur avec le personnel! * Nous avons rencontré Cathy Brazeau, directrice du développement pédagogique du Collège Sainte-Anne, afin de parler de conception universelle de l’apprentissage (CUA), une approche inclusive de planification de cours qui tient compte, en amont, des besoins de tous les apprenants.
00:08:24

Combiner apprentissages académiques et culinaires, c’est possible!

Marie-Claude Bernard, technicienne en nutrition et gestion alimentaire au Pavillon du Millénaire (CS des Rives-du-Saguenay), nous présente les ateliers et les projets visant à éduquer les jeunes à de saines habitudes de vie.
00:10:22

Varier l’enseignement de l’oral et dire adieu aux « Bonjour, je vais vous présenter mon exposé »

Julie Noël est conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT, domaine des langues. Elle nous parle de différentes façons de varier l’enseignement de la compétence de communication orale pour sortir des formulations artificielles à la « Merci de m’avoir écouté! »!
00:08:49

Les saines relations entre collègues, pour trouver (et garder!) sa voie comme enseignante

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CSDM. Convaincue qu’elle est une prof « bien ordinaire », elle nous parle de ce qui lui permet de garder sa flamme de l’enseignement jour après jour et d’oser se lancer dans la nouveauté : ses collègues.

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons eu le plaisir de recevoir en entrevue M. Roberto Gauvin, directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska.

Du 25 au 27 janvier, L’École branchée était à Clair au Nouveau-Brunswick. C’est dans cette petite école au grand coeur, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM), que se tient le colloque annuel CLAIR – Voir l’éducation autrement. Plus de 325 personnes s’y sont réunies, en plus des presque 200 élèves.

Cette école aux couleurs entrepreneuriales a reçu une reconnaissance d’exception. Le CAHM est devenu la première École communautaire entrepreneuriale (ECE) au monde à atteindre le plus haut niveau de valorisation, soit celui d’ECE QUASAR. Une reconnaissance qui témoigne d’une performance marquée en innovation entrepreneuriale consciente, responsable et communautaire. Pour couronner le tout, Idée éducation entrepreneuriale a décerné pour la première fois le Prix international Paul Gérin-Lajoie : Entrepreneur d’École à M. Roberto Gauvin, directeur du CAHM, avec qui nous avons eu la chance de nous entretenir. Ce prix lui a été décerné pour son leadership d’avant-garde, qui a permis la transformation de son établissement d’enseignement en un environnement éducatif « école-communauté » innovant.

La réputation de Roberto Gauvin et de son leadership n’est plus à faire. Quelle est donc la clé de son succès? Je dirais qu’il cultive la passion de son équipe enseignante autour de la mission que celle-ci s’est donnée : développer le plein potentiel et les talents de chaque élève avec l’aide des technologies dans un milieu fièrement francophone. Dans notre entrevue, vous l’entendrez dire : « Si c’est bon pour les enfants, on doit y aller! ». Cela représente bien l’esprit qui règne dans cette école.

Cultiver l’innovation sans s’essouffler

Roberto se sent comme dans un spirale vers le haut. D’année en année, son équipe est en mouvement. Il nous rappelle qu’il faut d’abord apprendre à ramper avant d’apprendre à marcher, puis à courir. Il suffit de commencer par quelque chose de simple. À l’entendre, vous découvrirez que Roberto a su mettre en place les conditions gagnantes pour cultiver l’innovation :

  1. Créer un climat qui encourage la prise de risques par les enseignants;

  2. Libérer et organiser le temps et l’espace pour rassembler l’équipe afin de réfléchir, planifier le projet éducatif et discuter du progrès des élèves;

  3. Mettre à la disposition des enseignants et des élèves les outils nécessaires pour réaliser leur travail.

Communauté d’apprentissage professionnelle (CAP)

Cet esprit d’innovation qui est bien présent au CAHM est certainement nourri et encouragé par la mise en place d’une communauté d’apprentissage professionnelle. Le personnel enseignant dispose d’une demi journée aux deux semaines pour se rassembler. Il s’agit d’un moment pour mettre en commun leurs idées, leurs pratiques pédagogiques et leurs projets orientés sur la réussite de leurs élèves. Le temps est un facteur incontournable pour stimuler la créativité et l’innovation.

S’entreprendre autour des besoins de la communauté

Roberto espère que les participants du colloque Clair 2018 repartiront avec l’envie de s’entreprendre autour des besoins de leur communauté. En effet, l’école est un lieu de rassemblement important.

Pour terminer, il vous invite, en tant que direction d’école, à créer de l’espace pour la prise de risque. Il vous propose d’ouvrir vos horizons en rappelant que « si c’est bon pour les enfants, on doit y aller! »

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Avatar
Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.