Apprendre l’informatique et l’électronique de façon ludique, c’est possible

Une entreprise d'électronique française teste son environnement de programmation d'interfaces homme-machine (IHM) auprès de jeunes de niveau secondaire et collégial.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Investissements supplémentaires pour renforcer le soutien et la sécurité des élèves et du personnel

85 millions de dollars en investissements supplémentaires ont été annoncés samedi au Québec. Embauche et formation de personnel, entretien des systèmes de ventilation, transport scolaire et enseignement à distance sont visés. En effet, 25 millions de dollars de plus seront consacrés notamment à l'acquisition de licences d'abonnement à des ressources éducatives numériques, l'embauche de techniciens en informatique, la formation du personnel enseignant, professionnel et de soutien et le développement de ressources pour les parents.

2e édition de la Journée du numérique en éducation du Ministère de l’Éducation, le 13 novembre

Cette année, en raison de la COVID-19, la Journée du numérique en éducation organisée par le MEES dans le cadre du Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur prend un tout autre sens et portera encore mieux son nom puisqu'elle se déroulera entièrement en ligne, le vendredi 13 novembre 2020.

Jeunesse, J’écoute offre des ressources pour surmonter le stress de la rentrée scolaire

Les données de Jeunesse, J'écoute révèlent qu'un jeune sur trois qui fait appel à l'organisme par texto éprouve un sentiment de détresse à l'idée de retourner à l'école, le troisième problème le plus récurrent après la solitude et la santé mentale. L'équipe a donc développé un programme spécial, La rentrée scolaire, qui propose de nombreuses ressources, astuces et idées.

Projets particuliers, concentrations et activités parascolaires – Une approche prudente et mesurée pour permettre aux jeunes de renouer avec leurs passions à l’école

Communiqué du MEES : À compter du 14 septembre prochain, l'offre d'activités parascolaires, de concentrations et de projets particuliers, y compris les programmes Sport-études, Arts-études et le sport interscolaire, pourra être déployée de façon sécuritaire au sein du réseau scolaire. Rappelons que ces activités étaient déjà offertes dans plusieurs centres de services, moyennant le respect des groupes stables fermés.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Le leadership, une solution aux défis de l’enseignement de demain

Comment le leadership peut aider à relever les défis de l'année scolaire actuelle? Roberto Gauvin, fort de 32 ans d'expérience en éducation, évoque des pistes intéressantes pour répondre à cette question. Nous avons eu envie de les partager avec vous!

TikTok : stop ou encore?

Avec plus de deux milliards de téléchargements depuis sa création en septembre 2016, TikTok est sans contredit l'application avec la plus forte croissance jamais enregistrée. Donald Trump veut en interdire son utilisation aux États-Unis. Zoom sur un phénomène générationnel plus grand que nature et aux considérations éthiques profondes.

L’ACELF veut célébrer les initiatives éducatives faisant place à la langue française en temps de pandémie

L’ACELF (Association canadienne de langue française) souhaite célébrer des pratiques innovantes en matière de construction identitaire le 23 octobre 2020 lors de son événement virtuel « L’ACELF en direct : mon bien-être, notre mieux-être! ». Voici comment y contribuer et soumettre des projets inspirants d'ici le 30 septembre!

Investissements supplémentaires pour renforcer le soutien et la sécurité des élèves et du personnel

85 millions de dollars en investissements supplémentaires ont été annoncés samedi au Québec. Embauche et formation de personnel, entretien des systèmes de ventilation, transport scolaire et enseignement à distance sont visés. En effet, 25 millions de dollars de plus seront consacrés notamment à l'acquisition de licences d'abonnement à des ressources éducatives numériques, l'embauche de techniciens en informatique, la formation du personnel enseignant, professionnel et de soutien et le développement de ressources pour les parents.

Une entreprise d’électronique française teste son environnement de programmation d’interfaces homme-machine (IHM) auprès de jeunes de niveau secondaire et collégial.

Par Valérie LECONTE, responsable Production chez AIM-PLC, France

Il est difficile de parler du monde de l’éducation ou de nouvelles approches pédagogiques quand on est dans le milieu professionnel du numérique et des systèmes embarqués depuis 40 ans. Toutefois, on acquiert un certain recul par rapport aux besoins et aux compétences des utilisateurs en proposant des outils de développement adaptés et pertinents.

On s’est dit : « Qu’est-ce qui coûte cher à une entreprise de nos jours? »

Ce sont indéniablement les coûts de développement.

Le temps de développement pour mettre au point un produit sur le marché est chronophage. Notre équipe s’est tout naturellement tournée vers une solution pour faciliter l’environnement de programmation et rendre plus intuitif l’outil.

 

Et c’est là que notre réflexion nous amène à faire un parallèle avec les jeunes utilisateurs et le monde de l’éducation. Nous avons proposé notre outil de développement à des collégiens et des lycéens pour auditer le produit. Certains avaient des notions de programmation, d’autres pas. Les niveaux de compétences étaient très variables, avec des jeunes en réelles difficultés scolaires et d’autres moins.

Certains manifestaient de l’intérêt et de la motivation à l’idée de manipuler un produit qui permet de créer une IHM (Interface Homme Machine); d’autres plus contemplatifs attendaient les premières explications pour se lancer.

Dans tous les cas, tous sans exception ont réussi à programmer. Ils se sont fait plaisir à développer des applications et ont surtout validé de nouveaux acquis, chacun à sa manière, à son rythme et avec son énergie.

Chaque programme était différent d’un élève à l’autre, chaque application développée était une source personnelle d’inventivité.

 

Développement des compétences informatiques

Dans notre cadre précis, où l’on utilise un environnement de développement, on utilise plusieurs outils : un suite logicielle qui sert à paramétrer une « cible » d’une part et à la programmer d’autre part, puis un outil matériel, un kit, qui permet de télécharger l’applicatif programmé et de simuler cet applicatif.

Dans cette élaboration du programme informatique, plusieurs notions vont être mises en oeuvre et travaillées :

  • L’algorithmique;
  • Le langage de programmation (dans notre cas, la programmation graphique, le Grafcet, le langage C);
  • L’architecture de programmation (éditeur, compilateur, simulateur, débuggeur).

 

L’avantage d’avoir un kit de développement associé au programme, c’est permettre aussi aux jeunes d’appréhender des notions d’électronique.

Un kit de développement, qu’est ce que c’est? Une carte électronique avec un organe intelligent actif, dit microcontrôleur. Nous avons choisi la famille des STM32 de chez ST Microélectronics – des entrées et des sorties Tout ou Rien (TOR) et analogiques 12 bits, un relais, un buzzer, de la ROM, de la RAM… Tous ces composants électroniques prennent sens et ont une utilité concrète pour le jeune développeur qui les utilise.

 

Créer une IHM en visualisant ce qu’on cherche à programmer

Grâce à l’écran tactile du kit, l’élève voit immédiatement son programme et se corrige.

Là où certains peinent à programmer et choisir les bons blocs fonctionnels pour arriver à répondre à une problématique donnée, d’autres ont de réelles aptitudes à créer des interfaces intuitives et ergonomiques.

Et pour ceux qui veulent aller plus loin, ils peuvent créer leur site Web embarqué de leur applicatif en quelques clics.

Chacun y trouve son compte, sa motivation pour aller au bout du projet.

 

Chaque élève arrive toujours à un résultat, il n’y a pas de situations d’échec. Il voit, il entend, il manipule, le travail devient valorisant. Il n’y a pas de limite en terme de projet, les jeunes ne sont limités que par leur imagination.

Ce type d’environnement ouvre la curiosité, développe l’autonomie, encourage ceux qui veulent chercher d’autres innovations techniques et mieux comprendre le monde du numérique qui l’entoure.

 

Des chiffres

Quelques chiffres toutefois, une trentaine de jeunes collégiens et lycéens ont programmé avec notre produit. En une demi-journée maximum, tous ont programmé un applicatif qui répondait au cahier des charges. A partir d’une problématique autour d’un projet de régulation thermique, certains ont bifurqué vers la création du programme du Pendu.

L’environnement de développement et le kit ont été largement choisis et plébiscités au cours d’un Hackathon de l’ENSEA, à Cergy, en France. 24 heures de développement pour répondre à une problématique et livrer son prototype, le sujet était : « Les systèmes embarqués au service de l’environnement ».

Beaucoup de solutions proposées, comme des poubelles connectées, une serre autonome, un garde-manger connecté contre le gaspillage, AYCO un compagnon intelligent, et bien d’autres projets très ingénieux, ont pu utiliser notre kit de développement associé à des imprimantes 3D pour satisfaire les contraintes du sujet .

 

Créé pour des utilisateurs professionnels et mis à disposition du milieu scolaire

Pour finir, en voulant créer un produit qui réduit par 10 le temps de développement des utilisateurs professionnels, on a aussi donné la possibilité de créer plein de petits projets exploitables à différentes échelles, notamment en milieu scolaire.

Toutes les ressources mises à disposition par le produit sont très adaptées à l’enseignement dans le domaine très prometteur des technologies numériques.

 

Allez, on ne dira pas le nom du produit, mais on se fera une joie de vous faire une démo à distance pour en expliquer les caractéristiques. N’hésitez pas à contacter M. Nicolas Chaffard : nchaffard@aim-plc.com.

 

A propos d‘AIM

AIM est un fabricant français, situé à Grenoble dans les Alpes françaises, dont le cœur de métier est le développement de matériels et de logiciels embarqués. C’est un prestataire de services qui propose des solutions informatiques dans le domaine du noyau temps réel instrumenté, les langages de programmation, les chaînes de développement, les protocoles réseaux et les drivers associés.

 

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Vous avez quelques minutes pour nous aider?

Voici le sondage à nos lecteurs que nous menons présentement!