L’actualité, pour un monde de possibilités pédagogiques

À l’occasion des ateliers virtuels offerts par l’AQUOPS à ses membres du 22 au 24 avril, un atelier a permis d’apprendre comment l’intégration régulière de l’actualité dans son enseignement peut favoriser le développement de la compétence numérique chez les élèves et l’éducation aux médias. L’atelier était animé par Maxime Laflamme, conseiller pédagogique à l’École branchée.

Pourquoi se servir de l’actualité en classe?

D’entrée de jeu, les participants à l’atelier ont eu à répondre à cette question. Une réflexion s’est amorcé et un consensus a rapidement émergé : l’utilisation régulière de l’actualité pour appuyer divers scénarios pédagogiques s’impose comme une démarche permettant aux apprenants d’atteindre un ensemble d’aptitudes relatives à une utilisation critique, créative et informationnelle des médias et du numérique.

L’emploi de l’actualité place les apprenants dans des situations concrètes et stimulantes, où chacun est amené à s’ouvrir sur le monde, tout en portant un regard critique sur ce qui est vu et entendu. Se servir de l’actualité dans son enseignement est aussi une manière d’engager les apprenants  par des contextes issus de « la vraie vie ». La création d’un baladodiffusion pour discuter des solutions au réchauffement climatique ou la confection d’une infographie qui relate les bonnes pratiques d’hygiène en temps de pandémie, entre autres exemples partagés pendant l’atelier, permettent donc aux élèves de vivre des situations d’apprentissage authentiques.

L’éducation aux médias : oui, mais comment?

Nous avons ensuite entamé une discussion autour d’une importante question : comment accompagner les élèves dans une démarche réflexive et concrète d’éducation aux médias? En ce sens, voici divers éléments à intégrer dans les activités d’enseignement et d’apprentissage :

  1. mettre en place des contextes pour que les élèves se forgent une opinion;
  2. savoir questionner les élèves;
  3. les mettre en action par la résolution de problèmes.

J’en ai profité pour mettre de l’avant quelques statistiques qui parlent d’elles-mêmes concernant l’importance et l’urgence d’éduquer aux médias :

  • Les fausses informations ont 70 % plus de chance d’être retweetées que les vraies (selon Science).
  • Facebook a supprimé plus de 2,2 milliards de faux comptes au cours du premier trimestre de 2019 (selon Facebook).
  • Il y a de 25 à 30 fois plus de fausses informations que  d’informations véridiques sur les réseaux sociaux (selon John Kelly Graphika).                                          

En lien avec la difficulté à distinguer le vrai du faux sur Internet, particulièrement sur les réseaux sociaux, j’ai montré l’exemple du jeu-questionnaire de Doutez.ca. 

De façon simple, on peut dire qu’il y a trois étapes de vérification nécessaires devant une nouvelle :

  1. vérifier l’énoncé; 
  2. vérifier la source;
  3. vérifier l’image.

Plusieurs ressources permettent aux apprenants de tester leurs aptitudes à combattre les fausses nouvelles. En voici quelques-unes à explorer :

L’exemple de SCOOP! : l’actualité décodée pour la classe

On sait que souvent le temps manque pour planifier des situations d’apprentissage. J’ai donc pris un moment pour faire découvrir aux participants les guides pédagogiques SCOOP! que nous préparons chaque semaine à l’École branchée. Une visite sur la plateforme a donné un aperçu de l’éventail de sujets (plus de 600) pour le primaire et le secondaire, comprenant des idées d’activités qui intègrent du contenu disciplinaire tout en exploitant les dimensions de la compétence numérique : baladodiffusion, ligne du temps interactive, quiz, billet de blogue, vidéo, croquis-note ou infographie, tout en favorisant l’autonomie de l’apprenant et l’utilisation critique, créative et informationnelle du numérique. C’est une ressource éducative numérique disponible sur abonnement, mais plusieurs commissions scolaires et établissements au Québec y sont déjà abonnés

L’une des participantes de l’atelier, Mme Annie Brassard, enseignante en 5e année, a d’ailleurs témoigné que depuis qu’elle intègre régulièrement l’actualité par l’approche SCOOP!, elle a vu ses élèves se transformer au niveau de leur compétence numérique et de leur ouverture sur ce qui se passe dans le monde. 

Ressources supplémentaires

Voici en rafale quelques autres ressources qui figurent parmi mes coups de coeur quand vient le temps de s’informer, pour les jeunes et moins jeunes :

Vous cherchez des ressources pour en savoir plus sur les fausses nouvelles? Carrefour éducation vous propose ce guide : Les fausses nouvelles (fake news)


Recevez gratuitement chaque semaine l'École branchée Hebdo pour ne rien manquer de l’actualité pédagogique!



🤩 Vous avez envie de publier vous aussi à l'École branchée? N'hésitez surtout pas! Découvrez ici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Maxime Laflamme
Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et chargé de projets à l’École branchée. Il est également rédacteur en chef des guides pédagogiques SCOOP!. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour le numérique éducatif et les pratiques innovantes dans le cadre de CréaCamps, de conférences et d'ateliers dans toute la francophonie.