Enseigner la programmation avec le soutien de Kids Code Jeunesse

0
222
Apprendre la programmation

Lancez-vous dans la grande aventure de la programmation avec vos élèves grâce au soutien des bénévoles de l’organisme Kids Code Jeunesse.

Ça y est, vous désirez vous lancer dans la grande aventure d’apprendre la programmation informatique à vos élèves de tous âges! Ce grand pas vers l’inconnu vous fait probablement un peu peur.

Saviez-vous que vous pouvez faire appel aux bénévoles de Kids Code Jeunesse pour vous aider?

Par exemple, ils peuvent vous accompagner auprès de vos élèves pour une heure à chacune des huit semaines nécessaires pour compléter le cycle d’initiation à la pensée algorithmique et au programme Scratch, un langage de programmation conçu pour les enfants, mais aussi utilisé par les adultes, par le Media Lab du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Les élèves de 10 ans et plus peuvent apprendre à créer leur propre page web en HTML et en CSS, deux langages informatiques utilisés pour communiquer sur Internet. On offre aussi aux élèves de 10-12 ans de s’initier au langage polyvalent Python, avec lequel ils concevront des projets simples.

Enfin, l’organisme offre aussi des ateliers ponctuels pour une initiation de quelques heures à la programmation.

Tous ces services sont offerts gratuitement aux enseignants qui s’enregistrent sur le site. On peut aussi bénéficier de certains services plus élaborés moyennant certains frais.

Kids CODE Jeunesse (KCJ) est un organisme à but non lucratif, canadien et bilingue. L’organisme Learn Quebec a été le premier supporteur de cette aventure, qui a pour principal objectif d’apprendre à tous les écoliers canadiens les bases de la programmation. Puis, certains professeurs et étudiants de la faculté d’Éducation de l’Université McGill, avec la participation d’informaticiens et de développeurs, ont élaboré le programme des premiers ateliers présentés à l’été 2013.

KCJ n’offre pas ses services qu’aux enseignants. Il est aussi présent dans les bibliothèques et centres communautaires, en plus d’organiser des évènements où, par exemple, des enfants sont initiés à Scratch par un beau dimanche matin au Apple Store du quartier, ou passent un samedi dans les locaux d’Ubisoft à construire des jeux électroniques.

Devenez vous-même bénévole!

En plus de recevoir, vous pouvez aussi offrir à KCJ, qui fonctionne principalement grâce à ses bénévoles. KCJ leur offre la formation pour devenir moniteur de programmation, pour initier les enseignants à la programmation et réaliser avec eux les huit ateliers offerts aux élèves, ou tout simplement pour aider les moniteurs principaux ou être bénévole au niveau organisationnel.

Ce pourrait être une activité enrichissante pour les étudiants des facultés d’éducation, qui pourraient initier des écoliers à la programmation, rencontrer et échanger avec d’autres étudiants qui partagent leurs intérêts et, ultimement, se créer un réseau!

Guides d’apprentissage de Scratch

Voyez, sur un sujet connexe, les guides d’apprentissage Scratch du RÉCIT du domaine de la mathématique, des sciences et de la technologie (MST).

http://squeaki.recitmst.qc.ca/PageAccueil
http://recit.qc.ca/article/scratch-des-ressources
http://tablettes.recitmst.qc.ca/wp-content/uploads/2014/08/FormationScratchJr.pdf

 

 

Article précédentDestination Saint-Laurent : Une chasse aux trésors interactive pour les élèves
Article suivantUne certification en apprentissage inversé
Ninon Louise LePage est pédagogue et muséologue récemment sortie d’une retraite prématurée pour renaître comme désigner pédagogique. Elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Sherbrooke en didactique des sciences, en plus de travailler au Réseau canadien d'information sur le patrimoine comme expert-conseil en muséologie. Elle écrit également pour nos amis français chez Ludomag. Elle invite par ailleurs tous les intéressés à la contacter afin qu’elle parle de vous, vos élèves, votre école et vos expériences particulières en éducation au numérique et à l’informatique.

Laisser un commentaire