L’éducation de langue française à l’ère numérique

0
148

Québec, le 20 septembre 2016 – C’est ce jeudi 22 septembre, en soirée, à l’hôtel Hilton Québec, que s’ouvrira le 69congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) sous le thème « #franconumérique2016 ». L’événement est coprésidé par les directions générales Mme Esther Lemieux de la Commission scolaire des Navigateurs et M. Pierre Lapointe de la Commission scolaire de la Capitale. Ce congrès réunira plus de 400 intervenantes et intervenants en éducation de langue française provenant de toutes les régions du Canada.

 

Le potentiel du numérique pour l’école francophone

Au cours des trois jours de congrès, les participants découvriront, réfléchiront  et discuteront des meilleures pratiques sur la question des technologies en éducation. « Le choix des ateliers, riche et varié, conjugue le numérique avec le développement de la culture identitaire. Un beau défi pour l’école de langue française qui ne pourra qu’être porteur pour la francophonie partout au pays », a souligné la présidente du comité de la thématique, Danielle Boucher. Les congressistes repartiront avec tout un bagage et de nombreuses idées pour réinvestir ces pratiques gagnantes dans leur milieu.

La soirée d’ouverture du congrès sera marquée par la présence de M. Jean-Marc Fournier, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne du gouvernement du Québec. « L’éducation en français est un aspect fondamental du développement de la francophonie au Canada. Elle est au cœur de ce qu’un peuple a de plus précieux : sa jeunesse. Depuis 69 ans, l’Association canadienne d’éducation de langue française contribue de façon exceptionnelle à l’épanouissement de nos jeunes par son leadership mobilisateur et d’avant-garde en éducation en français que ce soit aux niveaux préscolaire, primaire, secondaire et postsecondaire », a déclaré le ministre.

 

Des personnalités engagées

Le vendredi soir, une cérémonie rendra hommage à trois personnalités québécoises pour leur contribution exceptionnelle à l’avancement de la francophonie canadienne : Thérèse Laferrière, Rita Tremblay et Boucar Diouf. Le congrès accueillera également le rappeur engagé Webster pour une soirée hip-hop francophone. Cet amoureux de la langue française et des mots saura allumer les congressistes par sa musique et ses messages.

 

Samedi, place aux jeunes

Le samedi 24 septembre, en avant-midi, les jeunes de la délégation Leadership jeunesse animeront

la table ronde « Des projets #franconumériques gagnants! ». Ensuite, ils discuteront de la citoyenneté numérique avec les congressistes avec des questions qu’ils auront eux-mêmes développées.

Cette quarantaine de jeunes ont été délégués par leur commission ou conseil scolaire respectif et proviennent de partout au pays. Les membres de la délégation Leadership jeunesse participent à l’ensemble des activités du congrès. Le congrès de l’ACELF représente pour eux une occasion unique de tisser de solides liens avec des francophones d’autres régions et de prendre la parole sur des enjeux d’actualité en éducation.

Le cahier de participation du congrès est disponible sur le site Internet de l’ACELF : acelf.ca/congres 

Il est également possible de suivre l’événement sur Twitter et Facebook avec le mot-clic #franconumérique2016. En plus des nouvelles, seront disponibles sous ce mot-clic des « acelfies » (égoportraits du congrès de l’ACELF).

Laisser un commentaire