Virage iPad à la CS de Sorel-Tracy : le succès passe par la formation du personnel

0
78

L’animateur au RÉCIT local de la CS de Sorel-Tracy, Steve Morissette, a présenté dans le cadre du 1er Sommet sur le iPad la stratégie de formation du personnel entourant le déploiement massif de tablettes, entrepris dans son milieu en 2011-2012

« Avant, l’intégration des TIC se passait surtout en laboratoire. En classe, c’était un outil de présentation, un support visuel », rappelle Steve Morissette au début de son allocution. Si c’est encore le cas dans de nombreuses écoles de la province, on vise résolument à ce que ce soit bientôt chose du passé à la CS de Sorel-Tracy.

À cause du contexte au début de l’année 2011-2012, il fallait des enseignants vraiment motivés pour réserver une période au laboratoire, déplacer les jeunes, faire une activité signifiante dans le peu de temps imparti. Maintenant, le contexte est tout autre. Entre septembre 2012 et février 2013, en plus des 1321 tablettes iPad remises aux élèves, 200 autres ont été confiées au personnel enseignant, aux conseillers pédagogiques et aux commissaires. « Cela nous a permis de développer une expertise d’utilisation élargie », estime Steve Morissette.

Parmi les objectifs de ce déploiement, on espère obtenir des retombées positives sur la persévérance et la motivation des élèves. Comme c’est un projet avant tout pédagogique, la formation du personnel est au cœur de la stratégie. Les membres ont reçu cette année une vingtaine d’heures de formation réparties sur 4 mois, d’août à novembre. Cela représente 110 personnes (enseignants, orthopédagogues, orthophonistes, bibliothécaires) divisés en quatre sous-groupes selon leur aisance générale avec les TIC (déterminée par l’auto-évaluation).

La première formation, d’une durée de 3 heures, consistait en une initiation et prise en main du iPad. Steve Morissette y a survolé les possibilités, résumé les gestes à poser, présenté les applications natives, etc. « La majorité des participants n’avait jamais travaillé avec le iPad », a-t-il observé. Les formations suivantes ont permis d’approfondir l’utilisation comme outil professionnel, l’utilisation en classe et la dimension pédagogique. « Il y avait environ 2 semaines entre chaque formation, question de les laisser expérimenter et de leur donner le goût de l’utiliser dans leur pratique. » Le tout a culminé avec la tenue du Colloque TIC, le 7 décembre à l’école secondaire Bernard-Gariépy. Ce colloque était organisé sur le thème de la mobilité en classe et animé par les services nationaux du RÉCIT, donc intéressant pour aller plus loin selon le domaine et la clientèle.

Steve Morissette a conclu sa présentation en mentionnant les principaux défis de l’utilisation massive des tablettes, soit la formation continue, l’évolution rapide des ressources et les limites de la tablette. Du côté des succès, il rapporte la formation initiale efficace du personnel, la participation volontaire des enseignants comme des élèves, la nécessité de laisser du temps d’expérimentation, l’intégration progressive de nouvelles application, le fait d’avoir un appareil par élève, la solidité du réseau wifi, la collaboration étroite entre les services techniques et éducatifs et, finalement, le soutien du RÉCIT.

En rappel : la gestion administrative et les facteurs d’une mise en œuvre efficace, selon Alain Laberge.

À voir : La présentation complète de messieurs Alain Laberge et Steve Morissette à l’occasion du 1er Sommet sur le iPad en éducation est disponible en ligne à l’adresse : http://2013.sommetipad.org/papers/download/590

À lire aussi : Retour sur le 1er Sommet sur le iPad à l’école