profession

Une journée sous le signe du développement professionnel

Le 3e Sommet du développement professionnel en éducation (#SommetDP) était fort attendu. L’événement, organisé par le CADRE21 et de nombreux partenaires (dont l’École branchée), avait été reporté l’an dernier en raison de la pandémie. L’attente en aura valu la peine et les échanges particulièrement riches tout au long de la journée, autant sur scène entre les panélistes invités que dans le clavardage entre les participants. Voici notre compte-rendu.

Pandémie : Les enseignants ont besoin d’être soutenus

Des chercheurs de l’UQAM ont sondé des enseignants pour mieux comprendre leurs états affectif et émotionnel au cours de la dernière année. Voici quelques éléments de leurs conclusions.

#Jesuisprof

« Quand la profession enseignante devient dangereuse parce qu'elle fait naître des êtres libres, capables de changer le monde pour le mieux, car dotés de la capacité de penser, plus que jamais, #JeSuisProf. » Une réflexion de notre collaborateur Marc-André Girard.

Retour sur le Sommet pancanadien sur la profession enseignante

Les 29 et 30 mars derniers se tenait le 5e Sommet international sur la profession enseignante à Banff en Alberta. La veille, le 28 mars, était consacrée au volet pancanadien et réunissait, entre autres, les membres du Conseil des ministres de l’Éducation du Canada (CMEC). Le Ministère de l’Éducation supérieur, de la Science et de la Recherche (MEESR) du Québec y a invité divers acteurs du monde de l’éducation, dont la Fédération des établissements d'enseignement privés (FÉEP).

Le choix d’études postsecondaires à l’ère du numérique

D’ici le mois de mars, les élèves de 5e secondaire devront faire un choix important dans leur vie : celui de leur orientation postsecondaire. Cégep? Études professionnelles? En quoi? Où? Voici quelques ressources en ligne à leur proposer pour les aider dans ce grand moment!

La professionnalisation de l’enseignement : un mouvement bloqué

À l’occasion du Colloque international en éducation, tenu les 2 et 3 mai derniers à Montréal, le professeur Maurice Tardif a fait l’état de la situation quant à la reconnaissance du statut des enseignants au Québec. Un constat peu reluisant, un mouvement qu’il dit bloqué, même après plus de 30 ans d’efforts.