L’école à distance pour des enfants malades

Chaque année, 6000 jeunes Français malades ou accidentés poursuivent leur cheminement scolaire avec l’aide du Service d’assistance pédagogique à domicile. Depuis le début de l’année 2011, en plus de recevoir l’aide d’un enseignant à la maison, les élèves peuvent aussi suivre leurs cours grâce à la visioconférence!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Chaque année, 6000 jeunes Français malades ou accidentés poursuivent leur cheminement scolaire avec l’aide du Service d’assistance pédagogique à domicile. Depuis le début de l’année 2011, en plus de recevoir l’aide d’un enseignant à la maison, les élèves peuvent aussi suivre leurs cours grâce à la visioconférence!

L’Agence landaise pour l’informatique prête une cinquantaine d’ordinateurs aux enfants malades du département et a mis à leur disposition son nouveau système de visioconférence : Visiolandes. Calista, une élève de l’école Jean d’Anse de Castets, a été la toute première à bénéficier de cette technologie. La jeune fille, que l’on peut apercevoir dans ce reportage, souffre d’un cancer et ne peut retourner rapidement en classe à la suite de ses traitements de chimiothérapie, car son système immunitaire est trop affaibli. Grâce au système de visioconférence, elle a non seulement accès aux différentes activités de sa classe, mais elle peut également garder contact avec ses camarades. Le système permet en effet à l’enseignant et aux autres élèves de voir Calista à la maison.

Au Québec

Récemment, un reportage de Radio-Canada faisait découvrir au grand public le travail d’enseignants auprès d’enfants malades dans le cadre du service École à l’hôpital de la Commission scolaire de Montréal dont bénéficient plus de 500 élèves chaque année. Il n’est pas question de visioconférence ici, mais les jeunes élèves bénéficient aussi de la technologie dans leurs apprentissages avec les bornes interactives d’Allô prof. L’organisme a d’ailleurs ajusté son horaire pour s’adapter à celui des petits patients.

Par ailleurs, les enseignants qui ont des élèves malades ou handicapés dans leur classe peuvent trouver une mine d’information dans le site Intégrascol, un projet qui vise à sensibiliser les acteurs de la scolarisation à l’accueil des enfants malades ou handicapés et à favoriser la mise en œuvre des adaptations qui leur sont nécessaires.

À lire aussi :

Un guichet d’explications interactif

Une paire de lunettes pour élèves en trouble d’apprentissage

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct