ANNONCE

Le monde au bout du crayon

Portneuf - François Couture est directeur adjoint à l’école secondaire Donnacona. Comme ancien enseignant, il a toujours été à l’affût des nouvelles technologies qui peuvent bonifier l’enseignement. Lorsqu’il a entendu parler du tableau blanc interactif, il a immédiatement voulu en savoir plus, puis il l’a adopté.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Portneuf – François Couture est directeur adjoint à l’école secondaire Donnacona. Comme ancien enseignant, il a toujours été à l’affût des nouvelles technologies qui peuvent bonifier l’enseignement. Lorsqu’il a entendu parler du tableau blanc interactif, il a immédiatement voulu en savoir plus, puis il l’a adopté.

« Avec ce nouvel outil, le monde est au bout du crayon de l’enseignant. Le monde est accessible directement à partir de la salle de classe. Les possibilités sont infinies. C’est incroyable », soutient M. Couture.

Branché directement à un ordinateur et à un projecteur, le tableau blanc interactif est un écran d’ordinateur géant sur lequel l’enseignant agit à l’aide d’un stylet qui reproduit les actions d’une souris et permet d’écrire comme sur un tableau de classe régulier, mais avec toutes les fonctionnalités de l’ordinateur en prime, accès à Internet inclus.

Depuis décembre 2008, l’école secondaire Donnacona compte 11 tableaux Activboard. Tous les niveaux sont touchés, de même que tous les départements. M. Couture envisage déjà le jour où toutes les classes pourront avoir leur tableau. Il a même initié un achat regroupé de plus de 40 tableaux, afin que d’autres écoles de la Commission scolaire de Portneuf puissent s’équiper elles aussi, et planifié des sessions de formation pour les utilisateurs d’Activboard.

« Le tableau rend la classe interactive. Oui, il permet à l’enseignant d’offrir un enseignement plus concret, mais en plus, il stimule définitivement la participation des élèves. Je connais des jeunes qui ne participaient jamais en classe. Maintenant, ils sont toujours prêts à aller au tableau », poursuit M. Couture.

Il est convaincu que personne ne voudrait revenir en arrière dans son école. « Je ne reçois que des commentaires positifs. Les enseignants ont même commencé à s’échanger du matériel entre eux afin de bonifier le matériel créé par chacun. »

D’ailleurs, il considère que la possibilité d’enregistrer tout ce qui est écrit au tableau, plutôt que d’effacer comme cela doit être fait avec le traditionnel tableau vert, est l’un des principaux avantages du tableau blanc interactif. « Toutes les informations sont enregistrées. L’enseignent peut y revenir à tout moment et bonifier ce qui a déjà été fait, plutôt que de recommencer à zéro à chaque fois », dit-il.

De plus, il est impressionné par les fonctionnalités offertes pour l’enseignement des mathématiques et des sciences. « Cela n’a jamais été aussi simple de tracer des objets, de les transformer, de les faire bouger. Cela n’a jamais été aussi facile de concrétiser des notions, de décortiquer des mouvements, de faire vivre des objets. »

Par Martine Rioux

*Note aux lecteurs : De Marque, éditeur de l’Infobourg, est revendeur du tableau blanc interactif Activboard.

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Transformez un écran plat en tablette Android

Les tablettes et les tableaux interactifs ont fait leur place en éducation. Leur cout d’acquisition et d’entretien pose cependant des défis dans certains milieux. Plusieurs seront donc heureux de connaitre cette nouvelle possibilité de transformer un téléviseur ou un moniteur à écran plat en tablette ou tableau interactif!

Le TBI : un réel potentiel pédagogique, mais de nombreux défis à surmonter

Dans un contexte où, depuis bientôt cinq ans, les tableaux interactifs ont été implantés de façon massive dans la plupart des écoles du Québec, la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation a mené une étude visant à identifier les usages ainsi que les avantages et les défis de son utilisation.

5 types d’utilisation du TNI dans les écoles du Québec

Le 4 février dernier, Ghislain Samson et Sonia Lefebvre, professeurs à l’UQTR, ont présenté le bilan de leur recherche portant sur les impacts de l’utilisation du tableau blanc interactif. Quelles sont les pratiques pédagogiques des enseignants du primaire et du secondaire qui l’intègrent à leur pédagogie? C’est ce que leur étude voulait détailler.