La musique contribue à de nombreuses facettes du développement

Plus du même auteur...

Douze jeunes québécois se rendront à Moscou pour représenter le Canada au World Robot Olympiad 2014

Suite à leur brillante performance lors de la Finale provinciale de robotique pédagogique des 28 et 29 mars derniers, une douzaine de jeunes québécois ont obtenu un laissez-passer pour la compétition internationale de robotique World Robot Oympiad (WRO), qui se déroulera du 21 au 23 novembre prochain à Moscou.

Les enfants de la région de Québec sont invités à devenir des entrepreneurs d’un jour

Le développement de la fibre entrepreneuriale n’attend pas le nombre des années. À preuve, une centaine de jeunes âgés entre 5 et 12 ans sont déjà inscrits à La grande journée des petits entrepreneurs, qui se tiendra le 28 juin prochain. Au cours de cette journée toute spéciale, les jeunes seront invités à s’installer dans leur cour ou devant leur maison pour y offrir leurs produits et services.

La musique contribue à de nombreuses facettes du développement

Selon les résultats de plusieurs études, la musique favorise une maîtrise plus rapide du langage et de la lecture, une capacité de concentration accrue et aide à développer l’intelligence émotionnelle.

La génération du numérique moins experte avec l’ordinateur qu’on le pense

Combien de parents s’en remettent à leurs jeunes quand ils ont un problème informatique, comme si cette génération possédait d’instinct la science des ordinateurs? Voilà pourtant ce qui caractérise l’expérience de nos jeunes avec l’ordinateur : elle est souvent basée davantage sur l’instinct que sur des connaissances solides.

L’agenda Cogito pour iPad, un outil prometteur au service des élèves

Un nouvel agenda électronique gratuit pour iPad, Cogito, développé par la compagnie québécoise Lagente, est présentement à l’essai dans certaines écoles du Québec afin d’en évaluer la pertinence pédagogique

Un document récemment publié par le Conservatoire royal de musique de Toronto, intitulé « The Benefits of Music Education » (Les bénéfices de l’éducation musicale : survol des études actuelles en neuroscience) confirme que l’éducation musicale procure aux enfants de nombreux bienfaits à court comme à long terme. Selon les résultats de plusieurs études, compilées dans ce document, la musique favorise une maîtrise plus rapide du langage et de la lecture, une capacité de concentration accrue et aide à développer l’intelligence émotionnelle.

De nombreux effets positifs

Parmi les effets positifs liés à la musique, on note particulièrement un accroissement du quotient intellectuel, un meilleur développement des mécanismes d’apprentissage et de mémorisation, une meilleure assimilation de l’information et une meilleure coordination motrice. De plus, l’apprentissage de la musique aide le cerveau à établir de solides circuits neuraux, ce qui contribue à en améliorer la structure et la fonction via un processus appelé la neuroplasticité.

Autre découverte très encourageante, les effets bénéfiques de la musique perdurent dans le temps. En effet, la formation musicale permettrait de retarder les premiers symptômes de la démence sénile et de mieux compenser dans le cas d’une perte de l’ouïe. De fait, les études démontrent qu’un aîné souffrant de perte auditive arrivera plus facilement à identifier les sons dans un environnement bruyant s’il possède une formation musicale.

Stimuler le développement cognitif

L’emploi de technologies telles que l’imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf) et l’électroencéphalographie (EEG) ont permis aux chercheurs en neuroscience de mieux comprendre comment la musique agit sur le cerveau, comment elle en améliore le fonctionnement et favorise l’apprentissage. On a démontré que la musique – la pratique d’un instrument ou du chant – provoque des changements dans l’activité cérébrale, changements qui stimulent le développement cognitif.

Le document Les bénéfices de l’éducation musicale : survol des études actuelles en neuroscience, disponible en version anglaise uniquement, peut être consulté sur le site du Conservatoire Royal de Musique.

Dans le même ordre d’idées, le chercheur Jonathan Bolduc, membre associé au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS) de l’Université de Montréal, a aussi récemment montré par ses travaux que « les activités musicales favorisent le développement de la conscience phonologique, soit les habiletés à percevoir, segmenter et manipuler les unités sonores du langage, comme les rimes, les syllabes et les phonèmes. »

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, votre outil de veille professionnelle en éducation!




🤩 Vous pouvez vous aussi publier un article dans les pages de l'École branchée! Partagez vos projets, idées, conseils et coups de coeur éducatifs avec nos plus de 60 000 visiteurs par mois! Voici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Avatar
Pierre Turbis
Pierre est journaliste et chroniqueur. Il collabore à de nombreuses publications.