Réinvestir en redonnant à l’erreur toute sa place!

2
443

Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on en découvre une qui mise sur l’apprentissage à partir de ses propres erreurs.

par Jean Desjardins et Isabelle Senécal, Collège Sainte-Anne

Les recherches démontrent que notre cerveau apprend mieux d’une erreur. Donc, comment concrètement laisser une place à l’erreur, et quelles possibilités de réinvestissement offrir?

reinvestissement-erreur

Ménaïc Champoux, Geneviève Décarie et Karine Villeneuve, enseignantes de français au 2e cycle au Collège Sainte-Anne, ont tenté une expérience qui s’est avérée très bénéfique pour les élèves. En effet, suite à la correction d’une épreuve d’écriture, les jeunes ont dû identifier une de leurs problématiques et en faire l’analyse. Les enseignantes ont ensuite misé sur l’enseignement réciproque et construit leur évaluation à partir des contenus produits par les élèves.

Les principes de la stratégie

  • Un diagnostic des forces et difficultés de l’apprenant (établir son profil).
  • Un travail d’analyse d’une des difficultés identifiées.
  • Outiller l’élève, l’amener à raisonner sous forme de questionnement en contexte d’évaluation.
  • Prévoir des tâches différenciées pour les élèves forts : produire des exercices et des corrigés, aide aux pairs.
  • L’évaluation construite à partir du travail des élèves.
  • La grille d’évaluation différenciée.

Plus-value pour le tiers-faible

  • Le travail perçu comme pertinent par l’élève : un seul élément, directement lié à sa compétence et à sa réussite.
  • Développement de stratégies métacognitives.
  • Un apprentissage stable dans le temps, durable.

Outils et ressources

  • L’espace numérique de cours ChallengeU.
  • Les outils de création de sites Web Weebly et Wix, ainsi que les pages Web Tackk.

 

 

***

Lisez ou relisez les différents articles de cette série.

Articles du dossier
aider
30 mars 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une stratégie basée sur la valorisation des élèves les plus faibles.
mains-aide
15 mars 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on en découvre une qui mise sur l’apprentissage à partir de ses propres erreurs.
enseignement-pairs
25 février 2016
par Jean Desjardins et Isabelle Senécal, Collège Sainte-Anne Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une stratégie basée sur le parrainage de petits groupes par des élèves « experts ». L’enseignement par les pairs […]
main-aide
12 février 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une stratégie basée sur l’autoévaluation des élèves.
spark
5 février 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une stratégie adoptée par Daniel Nadeau, enseignant de physique.
main-aide
29 janvier 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une autre stratégie adoptée par Gabrielle St-Germain, enseignante de français.
main-aide
22 janvier 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une stratégie partagée par Gabrielle St-Germain, enseignante de français.
tierfaible-simard1
18 janvier 2016
Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre la stratégie de Marie-Hélène Simard, enseignante de mathématique en 5e secondaire.
mains-aide
15 janvier 2016
Lors d'une activité de développement professionnel tenue récemment au Collège Sainte-Anne, on a demandé aux enseignants de réfléchir à leurs façons moins traditionnelles de soutenir leurs élèves, puis de tenter de les communiquer à leurs collègues de toutes matières ayant manifesté leur intérêt.

2 COMMENTAIRES

  1. Comment ont-elles établi le profil de l’élève? Quels outils pour consigner les erreurs ?

  2. Bonjour Marie-Ève, désolé de la réponse des semaines après. J’espère que ce message vous parviendra.

    Le profil de scripteur des élèves est déterminé par nos enseignantes après chaque production via la grille de correction SPAVOC. Ce pourrait être l’accord des noms et adjectifs, par exemple. En se penchant sur leur erreur, les élèves doivent faire un constat du quand elle se produit, puis se donner les moyen pour la corriger. C’est ainsi qu’ils produisent un travail, créent des exercices, etc.

Comments are closed.