La commissaire à la protection de la vie privée veut sensibiliser les jeunes

1
70

Caméras dans les garderies, surveillance des téléphones cellulaires, multiplication des réseaux sociaux sur le Web, la technologie multiplie les risques d’atteinte à la vie privée. Dans son dernier rapport, la Commissaire à la protection de la vie privée du Canada se dit préoccupée, notamment en ce qui a trait aux jeunes.

« Les jeunes sont très habiles lorsqu’il s’agit d’utiliser toutes les nouvelles technologies de communication numérique et reconnaissent l’importance de protéger leurs renseignements personnels. Mais ils ne soupçonnent généralement pas les risques d’atteinte à la vie privée qui peuvent découler de ces nouvelles technologies, a indiqué la commissaire dans un communiqué. Toutes ces communications en ligne donnent lieu à des fichiers permanents, ce qui pourrait entraîner des risques d’atteinte à la vie privée et à la réputation non seulement dans l’immédiat, mais peut-être encore davantage plus tard au cours de leur vie. »

Elle a donc profité de l’occasion pour procéder au lancement d’une bande dessinée intitulée Branchés et futés : Internet et vie privée. « Elle a été élaborée en collaboration avec des jeunes qui nous ont fait part de leurs commentaires, indique la commissaire. Nous espérons qu’elle aidera tous les jeunes à comprendre les risques d’atteinte à la vie privée inhérents aux réseaux sociaux, aux jeux en ligne et aux textos. »

Déjà, le commissariat à la vie privée offrait différents outils de sensibilisation destinés aux jeunes.

À lire aussi :

Réseau Éducation-Médias devient HabiloMédias

Combattre les pirates de la vie privée

Médias sociaux : guide et formation pour les élèves et leurs parents

1 COMMENTAIRE

  1. […] La commissaire à la protection de la vie privée veut sensibiliser les jeunes Caméras dans les garderies, surveillance des téléphones cellulaires, multiplication des réseaux sociaux sur le Web, la technologie multiplie les risques d’atteinte à la vie privée. Dans son dernier rapport, la Commissaire à la protection de la vie privée du Canada se dit préoccupée, notamment en ce qui a trait aux jeunes. « Les jeunes sont très habiles lorsqu’il s’agit d’utiliser toutes les nouvelles technologies de communication numérique et reconnaissent l’importance de protéger leurs renseignements personnels. Mais ils ne soupçonnent généralement pas les risques d’atteinte à la vie privée qui peuvent découler de ces nouvelles technologies, a indiqué la commissaire dans un communiqué . Toutes ces communications en ligne donnent lieu à des fichiers permanents, ce qui pourrait entraîner des risques d’atteinte à la vie privée et à la réputation non seulement dans l’immédiat, mais peut-être encore davantage plus tard au cours de leur vie. » Donc, pour intégrer la protection des droits de propriété intellectuelle, comme étant une notion respectée par la société, il faut donner une certaine importance au renforcement du sens de créativité chez les élèves scolarisés au niveau des établissements scolaires et des centres de formations professionnelles. La sensibilisation et l’orientation à ce niveau, vont surement mettre l’élève dans le contexte et lui faire savoir l’importance stratégique de cette notion. Dans ce propos, le législateur Algérien a promulgué des textes juridiques conformes à la stratégie et politique du développement durable adoptés par l’Algérie. […]

Comments are closed.