Lettres à Anthony : les chevaux

Le travail du cheval dans les champs. Anthony est en première année (6-7 ans) et est atteint d’autisme léger. Cette histoire l’invite à toutes sortes de découvertes en faisant des liens avec le monde qui l’entoure

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

Anthony est en première année (6-7 ans) et est atteint d’autisme léger. Voici des histoires qui l’invitent à toutes sortes de découvertes en faisant des liens avec le monde qui l’entoure. Retrouvez tous les articles de cette chronique ici! 


 

Allô Anthony!

Tu dois certainement savoir que les chevaux ne servent pas seulement à nous promener sur leur dos!
Il y en a qui sont encore à l’état sauvage dans la nature. Il en existe en Camargue. C’est un bel endroit à visiter en France.
Il y a donc LE Camargue et LA Camargue.
Selon Wikipédia, LE Camargue est une race de petit cheval de selle rustique à la robe grise, originaire de la région du même nom, au sud de la France dans le delta du Rhône, sur les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône.
Est-il assez beau?

Ici où je suis, à Lo de Marcos au Mexique, bien des paysans se servent de chevaux pour aller au champ ou carrément pour travailler dans les champs avec eux.

 Lorsque je me suis promené en montagne, j’ai justement rencontré un paysan au travail.
Voici la photo d’un paysan dans son champ de maïs. Il nettoyait les rangées entre les plants à l’aide d’une charrue tirée par son cheval.
 
Sur la photo suivante, je lui demandais quelques informations sur sa culture. Il m’expliquait comment il s’y prenait avec son cheval.
 
 
Imagine! Son cheval marchait entre les rangées sans piétiner les plants de maïs.
Anciennement, au Québec, les cultivateurs travaillaient aussi de cette façon sur leur terre.
On nomme ce type de cheval un « cheval de trait ».
Peux-tu trouver une photo d’un tel cheval?
C’est une autre sorte de cheval très fort et surtout bien calme.
Louise et moi avons déjà eu un cheval de trait lorsque nous habitions en campagne. Je te raconterai…
À bientôt Anthony!

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Guy Bergeron
Guy est l'un des pionniers de l'École branchée. Il a notamment été l'un des créateurs des guides pédagogiques SCOOP! en 2004. Maintenant retraité, il a oeuvré en tant que conseiller pédagogique en intégration des TIC à la Commission scolaire des Découvreurs.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :