Le monarque : un papillon à protéger

Paru le

 

Le monarque est un magnifique papillon noir et orange; un des plus grands papillons diurnes du Canada d’ailleurs. Tu en as peut-être déjà vus, car ils viennent se promener autour des maisons pour se nourrir du nectar des fleurs. Cependant, si tu étais né 20 ans plus tôt, tu en aurais croisés vraiment beaucoup plus. En 2003, on considérait le monarque déjà comme une espèce en péril, mais avec 90% de sa population en déclin, il est classé en voie de disparition depuis 2016. Les changements climatiques, l’utilisation de pesticides ainsi que la destruction de son habitat causent malheureusement sa chute. 

Découvrons le monarque

Le monarque est un papillon qui vit le jour. Pour se reproduire, la femelle pond ses œufs sur une plante qui s’appelle l’asclépiade. Quand les chenilles sortent des œufs, elles sont déjà servies car elles se nourrissent exclusivement d’asclépiade.

Le monarque a besoin de se déplacer pour trouver ces asclépiades. Il fait partie des insectes qui font une longue migration. À l’automne, le monarque quitte le Canada vers le sud. En deux mois, il parcourt entre 2000 et 5000 kilomètres. Les monarques du Québec se rendent dans l’état du Michoancán, au centre du Mexique. Ils apprécient se reposer tout l’hiver sur les sapins Oyamel de cette région montagneuse. Il peut avoir des centaines de papillons sur le même arbre. On en dénombre toutefois beaucoup moins qu’avant.

Au printemps, chaque monarque reprend sa route vers le Nord. Il se déplace le jour au rythme de floraison de sa plante bienaimée : l’asclépiade. Les femelles en profitent pour pondre leurs œufs. Une belle chenille rayée jaune, noire et blanche sort de l’oeuf après trois à douze jours. Elle se délecte de sa plante hôte pour atteindre 2700 fois son poids en environ deux semaines. 

Afin de se transformer en papillon, la chenille trouve un endroit bien à l’abri et devient une jolie chrysalide verte ornée d’une ligne dorée. Le corps du papillon se développera dans la chrysalide pendant huit à quinze jours.  

Les papillons monarques qui sortiront de leur chrysalide vivront entre trois à cinq semaines. Le papillon adulte utilise l’asclépiade pour pondre ses œufs, mais il se nourrit du nectar des fleurs sur son chemin. Il est protégé de la plupart des prédateurs par l’agent toxique qu’il a accumulé en mangeant l’asclépiade durant sa phase de chenille. Lors de la migration vers le Nord, plusieurs générations de monarques se succèderont. C’est en juin que tu les verras virevolter dans ton jardin, ici au Québec. Les monarques qui deviennent papillons dès la fin de mois d’août se développent différemment pour être prêts à l’automne à migrer vers le Mexique. Ceux-ci vivent jusqu’à huit mois.

Pourquoi observe-ton le déclin du mornarque?

Qu’est-ce qui cause ce déclin si rapide et important? Principalement, c’est la perte de son habitat qui est catastrophique. Il y a, certes, les changements climatiques qui chamboulent les écosystèmes, mais l’humain accélère encore plus le processus de destruction en utilisant des pesticides qui éliminent l’asclépiade et les plantes nectarifères. Il urbanise les territoires d’hivernage et de reproduction du monarque. Comme il est de plus en plus difficile de trouver des endroits pour pondre, pour se nourrir et pour se protéger, les monarques meurent.

Peut-on faire quelque chose pour aider les monarques?

Le Canada, les États-Unis et le Mexique travaillent de concert à sa conservation et à la restauration de son habitat. Pour comprendre les causes du déclin du monarque, les chercheurs étudient plusieurs critères. Ils répertorient le nombre d’œufs, de chenilles et de papillons. Ils identifient les plantes de leurs territoires et dénombre les asclépiades. Ils observent aussi l’environnement et mesurent la température et la vitesse des vents. 

Plusieurs organismes environnementaux s’impliquent, créant ainsi des programmes de science participative. On invite la population à semer de l’asclépiade et des plantes à nectar pour attirer les papillons. On a aussi créé des plateformes pour que les citoyens répertorient, eux-aussi, les œufs, les chenilles et les papillons. Ils peuvent inscrire ces données sur ces plateformes Web et noter aussi où ils les ont trouvés. 

Il n’y a pas d’âge pour aider les papillons monarques. Les quatre organisations suivantes t’offrent la possibilité de t’impliquer pour la conservation du monarque et pour restaurer son habitat :

Alors, si la situation du monarque t’inquiète et que tu souhaites préserver sa migration, prends le temps de bien identifier l’asclépiade (voir la photo ci-bas). Observe aussi s’il y a des œufs et des chenilles dessus. Sois attentif pour repérer le magnifique monarque. Attention de ne pas le confondre avec un papillon qui lui ressemble beaucoup : le vice-roi. Va consulter les sites des organismes nommés dans cet article pour choisir celui qui te convient. Mine de rien, en mettant de l’énergie à sauver le monarque, c’est tout un écosystème qui en bénéficie. Passe à l’action pour sauver ce joli papillon!

Les nombreuses vertus de l'asclépiade en font une plante d'avenir
Source : Journal le Tour

Ton défi

Consulte les quatre organisations de conservation du monarque proposées dans l’article afin d’en choisir une qui convient à tes valeurs et tes aspirations. Parle de ces organisations avec ta famille, car elle aura peut-être à t’aider selon l’endroit où tu habites. Ensuite, prends le temps de t’y inscrire :

 

Pour obtenir les suggestions d’activités destinées aux enseignants, vous devez vous abonner aux guides en version Enseignant ou École!

Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 


L'actualité résumée pour les jeunes.

+

Des idées d'activités pour l'enseignant(e)!

 
 

Chaque guide de la collection SCOOP! propose une situation de lecture comme mise en contexte, puis des idées variées pour la classe. L'approche permet d'arrimer compétences disciplinaires et compétence numérique, tout en éduquant aux médias!

Chercher un guide...

Index des guides

Pour le primaire

Pour le secondaire

D'autres guides d'activités à découvrir

Journée mondiale du « geek »

Depuis 2006, tous les 25 mai a lieu la Journée mondiale du « geek ». Cette date fait référence à divers éléments emblématiques de cette culture. Découvrons lesquels!

Que se passe-t-il en Ukraine?

Depuis plusieurs semaines, de violentes manifestations ont lieu en Ukraine. Voyons pourquoi des milliers de personnes descendent dans la rue pour protester contre le gouvernement ukrainien.

Utilisation des données personnelles : stop ou encore?

Les grandes marques et les entreprises essaient de plus en plus d'être proches de leurs clients potentiels et communiquent de plus en plus fréquemment et directement en essayant de cibler au mieux leurs goûts et préférences. Et qui sont les meilleures amies de ces compagnies ? Nos données personnelles, bien sûr!